Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Mouvement du 20 février au Maroc : bientôt tous fichés grâce à Amesys et au gouvernement français ?

Eh, président du peuple, tu t’es vu quand tu autorises la vente de matériel Amesys ? Par ce que in fine, c'est de cela qu'il s'agit. Le gouvernement français autorise, formellement ou en détournant le regard, la vente d'armes numériques à des pays dictatoriaux ou à des régimes policiers. La différence entre les deux types de système est faible car en bout de course, le policier qui interroge le suspect lui fait à peu près aussi mal. La douleur est là. Le saviez-vous ?

Eh, président du peuple, tu t’es vu quand tu autorises la vente de matériel Amesys ? Par ce que in fine, c'est de cela qu'il s'agit. Le gouvernement français autorise, formellement ou en détournant le regard, la vente d'armes numériques à des pays dictatoriaux ou à des régimes policiers. La différence entre les deux types de système est faible car en bout de course, le policier qui interroge le suspect lui fait à peu près aussi mal. La douleur est là.

Le saviez-vous ? La France a des relations diplomatiques tout à fait normales avec le Maroc. Il est donc tout à fait naturel que Bull/Amesys ait des relations commerciales normales avec ce pays et lui vende un système d’écoute globale des populations … pour traquer les pédophiles bien entendu.

Le projet Eagle au Maroc, dit « PopCorn » avance bien, merci, l’affaire libyenne ne l’a en rien ralenti. Pas plus que l'article de Bloomberg n'a ralenti les projets de Qosmos et de AreaSPA en Syrie.

Un stylo qui écoute en plus d’écrire c’est pas beau ça ma bonne dame ? Et pour le même prix, je vous mets une sonde IP. Mais ce n’est pas tout madame, je rajoute, toujours pour le même prix, une très belle nappe et trois serviettes ! Les bateleurs des grands boulevards parisiens n’ont qu’à bien se tenir, Bull/Amesys débarque ! Voyons voir, réfléchissons à haute voix pour confronter notre vision du monde à celle de Bruno Samtmann, le directeur commercial d’Amesys.

 

 

Selon Bruno Samtmann, vendeur de stylos,...