Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

DAVFI, le premier antivirus français ? On va vous rafraichir la mémoire....

En des temps ancestraux que les moins de 25 balais ne peuvent pas connaitre, certains auteurs de Reflets s'intéressaient déjà au monde fou fou fou des admins, et fréquentaient les bas fonds de Usenet. Il y avait un gars particulièrement doué, qui se faisait appeler Guillermitto, il était très actif sur les alt.comp et son domaine de prédilection, outre le reverse engineering, c'était la virologie.

En des temps ancestraux que les moins de 25 balais ne peuvent pas connaitre, certains auteurs de Reflets s'intéressaient déjà au monde fou fou fou des admins, et fréquentaient les bas fonds de Usenet. Il y avait un gars particulièrement doué, qui se faisait appeler Guillermitto, il était très actif sur les alt.comp et son domaine de prédilection, outre le reverse engineering, c'était la virologie. Quand Guillermitto vit débouler sur le Net début 2000 un antivirus qui prétendait détecter n'importe quel virus, existant ou à venir, il se gratta la tête, puis en vint à la conclusion qu'il s'agissait probablement d'une connerie de marketeux, une publicité mensongère. Et Guillermitto "reversa" et ridiculisa cet antivirus, il s'agissait de VIGUARD, un antivirus français, édité par la société TEGAM. L'éditeur traina Guillermitto devant les tribunaux après l'avoir publiquement traité de terroriste (et oui, ça non plus c'est pas nouveau), et Guillermitto fut condamné. L'affaire Guillermitto reste en tête de tous les geeks de notre génération, sa condamnation nous avait particulièrement touchés.

DAVFI n'est donc pas du tout comme le claironne toute la presse le premier antivirus français. Comme d'habitude, cette information erronée est issue d'une dépêche AFP, qui a quand même une très fâcheuse tendance à les enchainer en ce moment.

Viguard, le premier antivirus français, après s'être lamentablement...