Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Bull va vous mettre la sécurité dans le ... Cloud

C'est l'histoire d'une entreprise qui a vendu en 2008 un système d'écoute globale des échanges sous IP (Web, mail, réseaux sociaux, téléphones portables, satellites, etc.) à un terroriste condamné en France à perpétuité par contumace par la Cour d'Assises spéciale de Paris en 1999. Flash-back : à cette époque, Philippe Vannier, actuel patron de Bull est le patron d'une SSII d'Aix en Provence, Amesys. Il vend Eagle, un système visant à mettre sur écoute toute la population libyenne à Kadhafi.

C'est l'histoire d'une entreprise qui a vendu en 2008 un système d'écoute globale des échanges sous IP (Web, mail, réseaux sociaux, téléphones portables, satellites, etc.) à un terroriste condamné en Franceà perpétuité par contumace par la Cour d'Assises spéciale de Paris en 1999. Flash-back : à cette époque, Philippe Vannier, actuel patron de Bull est le patron d'une SSII d'Aix en Provence, Amesys. Il vend Eagle, un système visant à mettre sur écoute toute la population libyenne à Kadhafi. L'interface de la société s'appelle Abdallah al-Senoussi, le beau-frère du dictateur. Il supervisera les travaux d'installation. Philippe Vannier rachète dans la foulée le groupe Bull. Et en devient patron avec la bénédiction probable des autorités françaises qui ont supervisé toute l'opération. Amesys est intégrée à Bull. L'affaire est éventée grâce aux efforts de Reflets. Bull cède son bâton merdeux à ... Bull. La technologie de Bull/Amesys sera par la suite étendue à plusieurs pays fâchés avec les droits de l'Homme. Une vraie petite industrie de délocalisation  possible des écoutes pour l'Etat français.

C'est donc avec la plus grande surprise (feinte) que Reflets découvre aujourd'hui le thème d'une conférence de Bull au FIC 2014 : « Cloud de confiance et économie mondialisée : comment faire face au cyber-espionnage ? »

Résumons... La société qui a mis en place les technologies d'écoute...