There’s a storm coming #rev11

Ce titre (une tempête approche) est tiré d’une phrase culte issue d’un documentaire américain fort bien fait sur l’informatique interconnectée (le Cloud, le high frequency trading, tout ça…). Nous vous avons parlé ici de l’actualité
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

3 thoughts on “There’s a storm coming #rev11”

  1. Il est clair qu’à force d’opprimer les populations et de leur maintenir la tête sous l’eau par tous les moyens possibles, il faut bien s’attendre à ce qu’il y ait une réaction à un moment donné. Il est d’ailleurs étonnant que les « élites » aient pu penser que cela n’arriverait pas ou qu’elles pourraient canaliser indéfiniment la colère et l’indignation de plusieurs millions, que dis je de milliards de personnes qui n’ont plus rien à perdre (même pas la vie, comme on le voit actuellement dans les pays arabes) ou pas grand chose et qui ont tout à gagner à exiger des changements.
    Ces marées humaines qui se dressent pour réclamer des changements sont telles un virus qui se répand à travers tous les continents, s’adaptant au fur et à mesure des contraintes qui lui sont opposées. Dans les pays où la couleur des dictatures est clairement annoncée, les gouvernements en sont venus à légitimer le meurtre de leurs concitoyens. En Europe, ce type d’évènements provoquerait leur chute d’autant plus rapidement.
    Déjà en Grèce et en Espagne, il ya des blessés. Combien de temps les militaires et policiers accepteront ils là bas de contenir la colère de gens désespérés et dont ils connaissent les souffrances pour souvent les partager ? Combien de temps accepteront-ils de suivre les ordres de dirigeants qui les envoient à la guerre et les condamnent ensuite publiquement de leur avoir obéi, par peur de passer pour des tyrans ? Combien de temps supporteront-ils de devoir arrêter leurs voisins, leurs amis, leurs enfants pour maintenir en place un système dont ils savent qu’il est contraire aux valeurs fondamentales de la démocratie pour laquelle ils se sont initialement engagés ?
    Tout n’est que question de temps. Chaque pays sonnera, le moment venu, l’heure de son changement.
    Mais ce ne sont pas des prémices de tempêtes que je vois arriver. Ce sont des tremblements de terre et des tsunamis. On le sait déjà, rien ne les arrêtera car le temps est au changement.
    So… Who’s next ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *