Syrie : qui est défavorisé sur le terrain de la communication ?

Il y a eu pas mal de réactions suite à la publication de deux billets dévoilant des failles au sein de sites syriens : celui de syria-news, et celui du Parlement syrien qui a par
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

10 thoughts on “Syrie : qui est défavorisé sur le terrain de la communication ?”

    1. Le petit soucis – mais loin de moi l’idée de vouloir censurer qui que ce soit, soyons clairs – avec le Réseau Voltaire (cité dans l’URL ci dessus), c’est peut-être qu’il supporte ouvertement le régime (par la figure de Thierry Meyssan entre autres – et je conseille cet article, en passant : http://reflets.info/syriwood-ou-le-nouvel-eldorado-du-cinema/ ), et donc par extension la censure etc. … effectuée par ce même régime.

      Réseau Voltaire pas loin de l’extrême droite (Alain Soral, Frédéric Chatillon), extrême droite qui a viré des journalistes de ses meetings pendant la campagne.

      Donc je vois un petit paradoxe à défendre de tels groupe en se justifiant par la nécessité de libre expression, étant donné leur comportement dans le domaine… et l’idéologie totalitariste dont certains font preuve, qui ne me donne pas vraiment confiance sur le fait qu’ils défendraient une quelconque liberté d’expression.

      Ceci étant dit, cela reste une bonne chose qu’ils aient voix au chapitre, comme tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *