PURifier Internet, une vieille obsession chez EuroRSCG

Cela devrait être le buzz de l’été : la super campagne d’Hadopi, brillamment imaginée par EuroRSCG (Agence H), vient de prendre une volée de scuds de la part des hacktivistes anti hadopi. La bataille d’Hadopi voit là un second souffle, qui pourrait bien permettre de porter Hadopi au coeur de la campagne 2012.

A l’heure où François Hollande fait dans le rétropédalage après s’être prononcé pour Hadopi, où Eva Joly promet sa mise à mort rapide, et où Luc Ferry nous invite à utiliser Google, on va bien rire.

Nous avons donc, au sein de l’une des plus grandes agences de com Parisienne, une cellule de blackops, susceptible de mettre en oeuvre des opérations d’infowar, comme ce flood d’insulte depuis 48h, maladroitement planqué derrière un proxy. Le dispositif est assez basique, rudimentaire par rapport à ce que font d’autres blackops de l’internet.

La cyber armée Syrienne, récemment, a fait de telles attaques à l’encontre des pages Facebook du Monde Diplomatique, celle de Ben Ali était habituée à ce genre de pratiques, dans une cyber armées, ce genre de truc, c’est l’infanterie légère. On fait ça en France, et l’agence du sémillant Séguéla propose ce genre de service à sa clientèle, et vous allez le voir, la “client list” est le LULZ de cette fin de soirée.

Un PUR concept


Le PUR concept, dont je me délectais lundi durant la conférence de presse de la Hadopi du coté suicidaire, est censé broyer la voix des hacktivistes sous le poids des millions et de la pub.

Un internet où l’on culpabilise les gosses, en les menaçant de leur voler leur rêves s’ils partagent au lieu de consommer. Si ont faisait le même brief à un autre genre de créatif, ça pourrait donner ça.

Pas mal comme ressort comique, mais ne nous leurrons pas : derrière le label PUR, se cache aussi une PUR tentative d’estomper la marque Hadopi, pourrie par les vilains hacktivistes depuis des années (je plaide coupable), et de ‘rebrander’ tout celà, en faisant apparaître désormais la marque Hadopi en mineur. Le reverse engineering, ça marche aussi sur la com”.

Une PUR infowar à deux balles (enfin, 3M€, tout de même)

Mais l’agence à cru bon d’ajouter à sa prestation une petite infowar. Un bon vieux flood de troll.

Des tentatives plus ou moins maladroites d’infowars orchestrées par de grandes agences Parisiennes pour des clients politiques et institutionnels, nous n’avez pas fini d’en entendre parler, mais cette attaque directe aura des conséquences assez désastreuses pour EuroRSCG, qui va être entrainé dans le buzz de l’été.

L’agence EuroRSCG, à qui appartient l’IP qui a floodé le site mis en place par La Quadrature du Net, en y insultant l’un de ses fondateurs ainsi que l’un des fondateurs de Reflets.info, s’est pour ainsi dire mise dans de beaux draps.

Consequences will never be the same

Il devrait y avoir de sérieuses conséquences juridique (les hacktivistes français ne manquent pas de compétences juridiques), mais également de sérieuses conséquences en terme d’image pour EuroRSCG, qui vient à peine de faire le deuil de DSK, un gros client. L’agence, qui a perdu au début de cette année un autre gros client – Ben Ali – vient peut-être d’en perdre un petit, Hadopi.

La profession devra, elle, rapidement trancher et dire si, oui ou non, elle considère ce genre de pratiques comme éthiques, et tirer les conséquences de cet incident, avant que la campagne 2012 n’en révèle d’autres, bien plus graves.

La quantité d’informations que cette simple tentative de flood et la réplique à l’infowar menée par EuroRSCG va nous révéler  (leak) est encore mal appréhendée, mais en guise d’apéritif, voici un avant goût du feuilleton de l’été.

PURifier Wikipedia, une vielle obsession chez EuroRSCG

Figurez vous que quand EuroRSCG tente de réécrire son histoire sur Wikipedia, ils utilisent la même IP que celle qui a floodée le site de La Quadrature du Net. Il y a trois ans, l’agence tentait de faire disparaitre discrètement un nom de sa ‘client list’.

Non, ce n’est pas Ben Ali, c’est Sarkozy qui faisait honte, en juin 2008, à EuroRSCG.

Bien sûr, à l’heure qu’il est, une nuée de hackers, d’hactivistes et de simples militants scrutent Wikipedia et the internets à la recherche de toutes trace laissée par une IP appartenant à la plage utilisée par EuroRSCG. Entre ça et les multiples détournement de sa campagne de pub, l’été va être très chaud.

un PUR enfer

Mais cette catastrophe de communication n’est que le début d’une longue série. En effectuant ce rebranding de Hadopi en PUR, c’est deux années de travail de “contre branding” hacktiviste qu’EuroRSCG a tenté d’effacer, et il y a fort à parier que cet argent ait été dépensé en PURe perte.

La culpabilisation des enfants – le ressort émotionel utilisé par la PUR campagne – devrait, à en croire les dernière déclarations de Luc Ferry et leur echo méditerranéen, se retourner violemment contre les créatifs qui ont pondu cette PUR idée.

Mieux, les PUR visuels que nous ont pondu l’Agence H devraient faire l’objet d’un défoulement créatif PURement frénétique, au point de changer le sens même du mot PUR. Car oui, le terme PUR n’est pas forcément cool , ou, selon les propres mots d’une boss d’EuroRSCG présente à la conférence de presse de l’Hadopi, “Jeune et dynamique” (je vous jure, ça s’invente pas).

Welcome to the internets.

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Fabrice Epelboin

Ancien directeur de publication de ReadWriteWeb France, cofondateur de plein de trucs, e-guerillero fi Tounes, spécialiste intergalactique de l'infowar, réincaranation de Nostradamus tous les 26 du mois par temps agité à très agité.

32 thoughts on “PURifier Internet, une vieille obsession chez EuroRSCG”

  1. Mr Epelboin. Fermez les yeux. Imaginez-vous sur une scène de théâtre, applaudi par une salle pleine a craquer. Imaginez-vous au centre d’un terrain de football, étourdi par une foule de supporters faisant pour vous une ola infinie.

    Ceci est mon cadeau pour vous.

  2. Un très bon article, tant dans le fond que dans la forme.
    Un peu hors sujet, je viens de lire un article du Canard Enchainé de cette semaine, « Un pavé dans la vase », en Une, à propos du ministre pédophile supposé de Marrakech. Cet article oppose « les fadaises du Net » et les « enquêtes journalistiques », « les blogs délirants » et les « journaux sérieux ». Sont-ils abonnés chez un FAI ? Même si le contexte n’est pas identique, ce blog démontre exactement le contraire.
    Merci à vous, Kitetoa et Bluetouff.

        1. Je vous le poste vers 13h.
          Ce qui m’a « choqué » c’est que cet article ne parle aucunement de « blogs sérieux » ou de « journaux délirants ». Bien sûr, on est dans le contexte de l’affaire supposée de pédophilie marocaine, propice à toutes les rumeurs.
          Ça m’a évoqué une sorte d’auto-défense corporatiste des journalistes qui font bloc contre des infos diffusées par des non-professionnels.
          Ce que je reproche à cet article, c’est de mettre dans le même panier tous les blogs d’un côté, et tous les journaux de l’autre, sans aucune nuance.
          J’y ai senti comme une crainte de perdre son gagne-pain.

          1. Waoh, bel article, qui arrive même à reconnaitre que certains sites vérifient leurs sources. Il y a quand même de vrais journalistes en France.

  3. Ca commence à devenir de plus en plus intéressant cette histoire :)
    Les saisons précédentes 3 d’hadopi étaient plutôt chiantes et prévisibles. Mais la nouvelle saison démarre sur les chapeaux de roues et s’annonce pour le moins prometteuse ! :)

  4. Ce serait pas mal de demander à PcIpact et Numerama si il n’y a pas ces mêmes IP également dans les comments… il y a tellement de Troll par là bas aussi, qu’on sent que cela s’est profesionnalisé depuis quelques annéees. On a même retrouvé il n’ y a pas si longtemps l’IP du Ministere de la Culture (y a pas à dire ils ont pas grand chose à foutre !)

    En tout cas BRAVO !! vous nous avez encore détroussés de PUR bras cassés ! Et dire qu’ils sont mêmes payés pour développer ce type de SpamMerde ! De la PUR riposte NON graduée Made In France…
    Qui c’est qui disait «la réponse graduée est essentiellement pédagogique» ???

    Là leur réponse elle n’est pas graduée elle est massive !! Une déclaration de guerre ouverte, On comprend mieux leurs démarches pédagogiques dès lors…

    Et bien maintenant mangez !

    Tenez bon nous sommes avec vous… Et pour les autres… FUCK THEM ALL !

  5. Je vais me faire l’avocat du diable (encore, pfff … enfin vous pouvez vérifier mon IP, aucun risque de voir un commercial Parisien dans mon IP campagnarde bien de chez nous :D) mais si j’ai bien lu votre post, je rapprochement que vous faite (lié au User-Agent) n’est pas une garantie 100% …

    Alors effectivement, je me fais pas plus d’illusion que vous qu’un kéké chez EuroSCG a peut être voulu faire le malin, m’enfin c’est pas méga fiable comme rapprochement :)

    Par contre effectivement, sur le reste de l’article, concernant le « rebranding » a mon avis c’est mort de chez mort. Rien que hier sur France Inter, vers 18H-18H30 un gars était invité pour parler d’HADOPI, et l’association HADOPI-PUR était clair et net.

    Et le sous entendu sur l’éthique des grandes entreprises, la on est totalement d’accord :D

    1. Ben si, c’est désormais garanti à 110%, vu qu’ils sont allé visiter les sites des commentateurs du premier billet et qu’ils se sont fait balancer par ‘para’, la seule personne a avoir essayer de prendre leur défense.
      http://reflets.info/le-pur-fail-agenceh-hadopi-eurorscg/

      « para on 9 juin 2011 at 23 h 07 min
      PS :
      http://www.ape-project.org:80 xxx.xxx.xxx.xxx – – [09/Jun/2011:23:47:57 +0200] « GET / HTTP/1.1″ 200 5383 « http://reflets.info/le-pur-fail-agenceh-hadopi-eurorscg/ » « Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.7; rv:2.0.1) Gecko/20100101 Firefox/4.0.1 lulz »
      Well played :p »

      Donc si, certifié 100% sans l’ombre d’un doute, et vu les traces qu’ils ont laissé un peu partout, on peut pousser à 110%.

      Par ailleurs, ce n’est pas juste un kéké, d’autres sites anti hadopi ont été attaqués de la sorte, avec un script qui tente de masquer son IP. C’est une opération réfléchie, qui a demandé un investissement financier pour se réaliser, et qui a donc eu l’aval de différents responsables qui devront s’en expliquer devant la justice.

      1. Haaaaaaaaaaaan…. c’est pour ça que j’ai eu une quinzaine de visiteurs différents en 15 minutes?! :D
        Ils s’attaquent même au site qui font 3 visiteurs/jour maintenant ! (du coup grâce à eux j’ai quintuplé mes visiteurs :) )

      2. Faites quand même gaffe… Vous parlez de peines possibles au pénal à moitié sérieusement, mais eux pourraient tout à fait demander réparation s’il s’avérait que c’était l’acte d’un script-kiddie isolé.

        1. Pénalement, c’est le titulaire de la ligne internet qui est responsable. C’est ce que l’on a dénoncé pendant des années face à Hadopi, mais la loi est ainsi faite, et normalement, elle est la même pour tout le monde (si on est vraiment en démocratie en tout cas).

          S’ils plaident le fait que c’est un script kiddies isolé, on a de quoi monter que non…

      3. Euh, t’es pas sérieux là, si ? C’est moi cette ligne de log.

        Pourtant, avant de faire ça, je me suis dit « Je vais quand même personnaliser le user-agent, on sait jamais, ils sont peut-être capables de croire que je fais partie de l’agence H ». Et bah pour epelboin, ça suffit même pas…

        Regarde bien le user-agent (jusqu’à la fin) ! Para a visiblement compris. Toi, non… Et franchement, ça fait pitié.

  6. Ca n’a pas tardé : un de nos lecteurs a repéré une tentative réalisée à partir d’une IP appartenant à EuroRSCG d’écrire l’hagiographie d’un membre de la famille Ben Ali sur Wikipedia…

    https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Slim_Chiboub
    https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/w/index.php?title=Slim_Chiboub&diff=prev&oldid=15275193

    Slim Chiboub, époux de Dorsaf Ben Ali, la fille cadette de Ben Ali et de sa première épouse Naïma Kefi. Il fait parti de la liste des personnalités dont les avoirs ont été gelés en Suisse dans les jours qui ont suivi la chute du dictateur.

    On tient la piste Tunisienne, la première d’une longue liste de dictateurs. Il va être très difficile de prétendre désormais que l’agence Havas de Tunis est indépendante de la maison mère Française (la ligne de défense jusqu’ici adopté par Havas), dans la mesure où une partie du boulot est réalisé en France, par la maison mère ou l’une de ses filiales Française.

    http://www.kapitalis.com/fokus/62-national/2583-la-nouvelle-liste-des-tunisiens-dont-les-avoirs-sont-geles-en-suisse-.html

  7. A toutes fins utiles aux lecteurs de ce fil.

    Euro-RSCG a aussi peaufiné (ou peaufine encore) la com des dictateurs/despotes/présidents peu recommandables suivants:
    – Paul Biya du Cameroun
    – Laurent Gbagbo
    – (feu)Eyadéma du Togo (mais peut-être aussi son fils?)
    – Bongo du Gabon
    Et, dans une moindre mesure (sur le qualificatif):
    – Alpha Condé en Guinée conakry (pour ce dernier, une affaire est en cours concernant la gestion du port par Bolloré)

  8. A toutes fins utiles aux lecteurs de ce fil.

    Euro-RSCG a aussi peaufiné la com des dictateurs/despotes/présidents peu recommandables suivants:
    – Paul Biya du Cameroun
    – Laurent Gbagbo
    – (feu)Eyadéma du Togo (mais peut-être aussi son fils?)
    – Bongo du Gabon
    Et, dans une moindre mesure, sur le qualificatif:
    – Alpha Condé en Guinée conakry (pour ce dernier une affaire est en cours concernant la gestion du port par Bolloré)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *