Les ayants droits en appellent aux pédophiles

Le torchon juridique débusqué par PCinpact sur lequel s’appuient les ayants-droits pour faire avancer la censure de l’internet en France est riche en stupidités diverses et variées, et nous n’avons pas fini d’en faire le
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Fabrice Epelboin

Ancien directeur de publication de ReadWriteWeb France, cofondateur de plein de trucs, e-guerillero fi Tounes, spécialiste intergalactique de l'infowar, réincaranation de Nostradamus tous les 26 du mois par temps agité à très agité.

56 thoughts on “Les ayants droits en appellent aux pédophiles”

  1. « On en mesure ça et là, à de multiples occasions, la rémanence, qui font remonter à la surface les echos d’un passé que personne n’ose regarder en face, et qui pourtant est confortablement installé dans notre culture. »
    Rappelons que dans le passé, Gide était considéré comme « le plus grand démoralisateur de la jeunesse » et mis à l’index par le Vatican (et c’est toujours le cas aujourd’hui je crois), ce qui avait valu à ma grand-mère d’être convoqué au lycée car sa fille avait été surprise en train de le lire.
    Imaginez que de nos jours on convoque des parents d’élèves parce que leur enfant lit Gide (ou Céline d’ailleurs)…

    Peut-être que dans 50 ans on fera des expos consacrées à Julian Assange.

    1. Ha mais je ne prône pas du tout la mise à l’index de Gide, je m’interroge sur les priorités de nos gouvernants. Je serais le premier à hurler si on mettait Gide ou Céline à l’index (enfin, Céline, c’est fait), ou si on mettait quoi que ce soit à l’index.

      Par ailleurs, il y a deux niveaux de lecture dans ce texte (au moins, sans compter le niveau technique, mais pour cela il faut s’attaquer à l’étude citée plus haut).

    1. Hi hi… à leur crédit, c’est le claim générique de toutes les expos que sponsorise la RATP, mais là, on a envie de leur demander s’ils parlent de partouzes… Après tout, DSK, lui, a le bon goût de les faire avec des majeurs consentants.

      1. Tout à l’heure, je ne voulais pas polluer pour la correction de « à torD et à travers » (en haut d’article)…
        Et bien, je découvre que ça a été corrigé.

        Reflets, c’est comme le bon vin : il se bonifie avec (très peu) le temps ! :-)

        1. Il faudrait un système permettant aux lecteurs de proposer des corrections (comme un wiki, sauf que la modification doit être validée), ça éviterait de pourrir les commentaires.

          1. @ Fabrice

            Correction des fôtes : du coup, j’ai jeté un oeil sur le sujet, et j’ai trouvé

            http://www.presse-citron.net/avec-le-plugin-pour-wordpress-goosegrade-ce-sont-vos-lecteurs-qui-corrigent-vos-fautes
            « gooseGrade vient de publier un plugin pour WordPress qui permet aux lecteurs d’un blog non seulement de signaler directement à l’auteur une coquille, mais de suggérer la correction pour celle-ci, comme montré dans cette vidéo »
            autre article : http://liseweb.fr/BLOG/faire-corriger-ses-articles-par-ses-lecteurs

            Ca a l’air bien pensé, très pratique.

    1. Oui, absolument, ainsi que toute la bande des 3 gus dans un garage. Il y a là dedans, outre mon étude, tout un tas de points de vue complémentaire. J’ai souvenir du texte de Guillaume Champeau, très courageux, qui avait interviewé un pédophile pour donner un point de vue alternatif.

  2. Une question:
    La pedopornographie est illegal et supposons que je sois evil:
    Pourquoi n’irais je pas simplement voler le numéro de carte de quelqu’un et lui refuser son abonnement ?
    Profit.

    Je vois mal le type se plaindre.

    1. Parce que tu veux choyer tes clients. Commercialement, ce n’est pas malin ;-) Et puis on ne paie pas par carte, coté client, faudrait être vraiment idiot pour laisser son numéro de CB à un site qui vend de la pédopornographie…

      Par contre, voler les ‘détenteurs de droits’, qui ne vont pas aller porter plainte non plus, ça, oui, c’est ce qu’il s’est passé au début des années 2000, et ce marché est aujourd’hui totalement décorrellé des producteurs d’image, d’où le fait que lui porter atteinte n’a pas d’impact sur la maltraitante faite aux enfants.

      1. Il y a quelque chose qui m’échappe :
        « et ce marché est aujourd’hui totalement décorrellé des producteurs d’image, d’où le fait que lui porter atteinte n’a pas d’impact sur la maltraitante faite aux enfants. »

        Ne faut-il pas que quelque part, les intérêts des uns et des autres soient concordants ?
        Les uns pour écouler leur prod… euh saloperie, les autres pour avoir du contenu à vendre ?

        Ou alors, ils zappent, une fois par ici, une autre fois ailleurs ?
        (je n’ai pas encore le lu livre..)

        1. Télécharge l’étude, c’est vraiment complexe a expliquer comme ça en commentaire, d’autant qu’il n’y a pas une raison mais de multiples. Le stock de contenu est gigantesque, la prod de porno avec des ado était légale aux Pays Bas jusque dans les années 80, de nos jours, les ado auto produisent énormément (après tout, même Paris Hilton fait des sextapes), etc, etc.

          1. On va prendre CP pour désigner le child porn (j’espere que c’est clair).
            il faut differencier:
            – le staged CP (le CP qui n’est pas du CP)
            taper « little lupe » dans google image
            Meme si la nana est majeur c’est dejà assez limite pour moi
            A noter que lupe fuentes à elle meme eu des problemes pour CP (cf wikipedia)

            Ou autre sites « Teen » du genre.
            – le CP qui n’est pas censé en etre.
            Genre « traci lords ».
            Bref, il s’agit de tourner les sequences sans se soucier de l’age.
            Pour met art, j’avais une autre version.
            J’avais entendu que c’etait UN set d’une fille qui avait 16 ans et qui est passé a travers les mails du filet.
            Puis plus tard j’ai encore lu autre chose. Met-art est toujours en ligne…
            J’ajoute que met-art à un custodian of record californien, en bas de page (loi 2257), ils devraient donc etre clean.

            – et finalement le CP, vendu comme CP.
            Je suppose que c’est generalement cette pedophilie la qui est celle à laquelle on pense, meme si les deux autres sont aussi (eventuellement) illegales.
            (un producteur à eu des problemes [prison] parce que dans un film une fille qui était majeur à pretendu avoir 12 ans, meme s’ils etaient en regle par raport à l’age, j’ai oublié son nom).
            Je pourrais donner des noms et des exemples pour les deux types de contenu pedophiles cité ci-avant (dejà busté).
            On n’a pas besoin d’etre une mafia pour produire ces types de contenu, les moyens classiques vont tres bien…
            Je n’ai en revanche jamais eu vent de cas de CP, vendu comme tel (pas cherché non plus).

            Je ne crois pas avoir vu cette distinction dans le pdf.

            Dans les deux premiers cas, la fille est généralement consentente, c’est juste que légalement, elle ne peut pas donner ce consentement (ben oui, il faut bien une limite d’age)…
            Il faut noter que les medias ne dont pas cette distinction.
            On peut cependant douter que dans le cas du CP vendu comme CP, on n’a peut etre un peu moins tendance à s’en soucier, puisque la on n’a pas pignon sur rue… (logique).

            Mais la, je me dis que quitte à faire dans l’ouvertement illegal, pourquoi s’embeter à louer des serveurs quand on pourrait se contenter de faire du teasing avec du spam suggestif et d’aller ensuite piller les CB…
            Enfin, moi ce que j’en dis…

          2. Long débat…

            Le staged CP, Little Lupe étant un bon exemple, mais ce genre de trucs ne manquent pas.
            Ce sont bien des filles majeures, c’est effectivement limite et bien sûr ça joue sur cette limite, les filles ayant effectivement l’air d’être bien plus jeunes. Ceci dit, c’est légal, et si on commence à censurer ça on revient à l’ordre moral qui fait la censure et on oublie l’Etat de Droit. L’Australie s’est lancée là dedans il y a plusieurs années, on a vu ce que ça a donné.
            http://fr.readwriteweb.com/2009/06/03/analyse/sites-web-censures-australie-sans-rapport-avec-pedophilie/

            Les ‘oups, I did it again’, du genre MetArt, sont eux liés au fait que cette niche de l’industrie du porno soft est constituée pour l’essentiel de l’ancienne niche qui faisait du CP soft, typiquement la branche dans laquelle a travaillé l’auteur de ‘An Insight into Child Porn’. C’est sanctionnable par la loi, les exemples de lourdes sanctions pénales ne manquent pas, particulièrement aux USA.
            Passer à travers les mailles du filet ? Ben ça se prouve devant un tribunal : la fille a-t-elle fourni de faux papiers ? Les producteurs ont-ils été peu regardant sur ceux-ci ? C’est à un juge d’en décider.

            Le CP qui est du CP, vendu comme tel, si tu n’en a pas eu vent, c’est que ça ne se trouve pas comme ça de nos jours (voir l’étude, si, si, c’est très clairement évoqué et décrit, jusqu’au panier d’achat moyen de site publics aujourd’hui disparus), et que tu n’est à priori pas interessé par le sujet depuis longtemps, sinon, vers la fin des années 90, tu serait tombé sur des sites (mentionnés également dans l’étude) qui vendaient très clairement cela. Aujourd’hui, les circuits de distribution existent toujours.

            Enfin, pour ce qui est de faire commerce plutôt que de voler les gens, je pense qu’il est plus rentable de faire commerce, et que l’un n’empêche pas l’autre, mais encore une fois, on n’a pas à faire à des systèmes où tu entre ton numéro de CB avant d’avoir accès à des contenus, c’est un poil plus complexe, et plus sécure du point de vue de l’acheteur, tant pour le ‘respect de sa vie privée’ (pas de lien direct entre son ID bancaire et ce commerce) que pour son compte en banque.

      2. Bah, comment on paye si ce n’est pas par carte de credit ?
        Le CA serait de 20 millions de $ par an, pourquoi s’embeter à louer une rimbabelle de serveurs apres avoir piraté des cartes de credit quand on pourrait juste pirater des cartes de credit tout court.
        Pour ce qui est de choyer ses clients, j’ai bien compris que l’informaticien qui explique que des enfants s’amusaient en fait sur les tournages est un tantinet militant et que la vrai explication est peut etre plus ideologique qu’economique.

        Pour ce qui est du porno russe, l’erotisme est légal mais pas le porno. C’est juste qu’il ne definissent pas ce qu’est le porno. Donc ce que nous on appelle porno, pour eux c’est de l’erotisme à ce que j’ai compris.
        (source: wikipedia EN).

        1. Une centaine de millions de dollars par an de CA à priori, et ils « s’emmerdent » parce qu’ils louent ces serveurs avec des cartes de crédit volés ;-)

          Lis l’étude, tout ça est expliqué dans le détail…

          1. J’ai lu l’etude.

            Moi, je dis: plutot que de m’embeter à louer des serveurs, je prends les cartes de credit que j’ai volé et je fais une manoeuvre pour crediter mon compte.
            Moins de témoins, plus silencieux, plus « clean » (meme plus « ethique », comparé à de la pédophilie)

            Pourquoi faire de la pedophilie en plus ?
            C’est un coup à etre lapidé en place publique ça et en prison, on risque d’etre un peu impopulaire.

            La pédophilie est l’élément en trop.
            Mefie toi de ce que dit ce programmeur en informatique, il doit certainement avoir des arrières pensées…
            Je trouve ce type un tantinet militant, donc il y a peut etre matière à se laisser intoxiquer.

          2. Mais l’un n’empêche pas l’autre, dans la mesure où ce sont les gens qui possèdent ces numéros de cartes volé qui font commerce de la pédophilie, le but est la recherche de profit maximale :-)

            Tout cela ne s’appuie pas (seulement) sur le témoignage de ‘an insight into child porn’. Bruce Schneier ou les multiples forces de polices anglaises et américaines qui ont également témoigné à l’occasion de cette étude n’ont aucune arrières pensées.

  3. Fabrice Epelboin >>

    J’attends qu’on m’explique un systeme « secure » pour y arriver.

    « cette niche de l’industrie du porno soft est constituée pour l’essentiel de l’ancienne niche qui faisait du CP soft »>> ca c’est toi qui le dit.
    On n’a jamais obligé personne de faire de l’erotique illegal…
    Et me sort pas que le CP etait legal avant…

    « Le CP qui est du CP, vendu comme tel, si tu n’en a pas eu vent, c’est que ça ne se trouve pas comme ça de nos jours »>>
    Ce que j’essaie de te dire, c’est qu’entre le staged CP et l’escroquerie pure et simple, il n’y a (a mon avis, qui peut etre faux), peu de raison de faire du vrai CP, qui est impopulaire meme chez les assassins et les dealers d’heroines.
    Enfin, sauf à etre un pedophilie militant ou d’etre membre d’un confraternité de collectionneur de photos pédophiles…

    Autre truc douteux du pdf:
    Les enfants qui etaient soit disant content de faire du CP (ca sent dejà la propagande de dire ça), ne faisait plus rien apres (quand leur reseay tombe). Alors que c’est si simple de founir des faux papiers à un producteur (enfin, on a l’impression à te lire). Si il leur suffirait de mentir sur leur age, il aurait pu le faire, apres tout ne trouvait il pas ca si amusant ?

    J’ai eu vent de sites qui passaient par CCbill, ils sont vite tombés. Ca aurait du etre le cas aussi de metart sachant que la loi 2257 a déjà quelques années…

    Je pense que l’auteur cible metart, parce qu’il y a bien un semblant de debut de vérité à propos de metart, mais qu’en fait il intoxique…
    Le but de l’auteur du pdf, c’est de mettre dans la tete des gens que tout le monde est un pédophile en puissance, a commencé par ceux qui recoivent du spam.
    Ou ceux qui sont sur metart (qui etaient il n’y a pas si longtemps dans le top 500 des plus gros sites du web).
    Ca doit etre bandant pour un pédophile de convaincre les gens que tout le monde est un pedophile en puissance: on le hairait moins, lui…
    En fait la seule raison de faire un site pedo de nos jours est une certaine forme de militantisme et c’est bien ce que fait cette personne qui nous explique qu’en fait les gosses trouvent ca cool.
    Passons sur ces imbeciles de gosses du genre de Guillaume. D. (actuellement expert en sécurité informatique, qui se faisait appeler darkphoenix), qui essaiait, sans succes, de me dcc du contenu pedo de lui à poil. Ca a été constaté par expert et il a été mis en GAV pour ça…

    Tout ces cretins qui font des lois s’imaginent qu’on ne pourra pas tirer profit de ce qu’ils pondent parce qu’ils sont incapables d’en penser les effets pervers.
    Maintenant, quand t’es gosse: tu as un pouvoir: la photo de toi à poil permet de faire violer n’importe quel adulte en prison… Ah ah ah ah…
    Ben, oui, il fallait y penser avant de se faire pincer…

    Je comprends bien que les enfants ne sont pas cette caricature de truc gentil qu’on essaye soit disant de preserver, tout en les presenter pour des delinquant, mais il me semble evident que le pdf contient des trucs un peu trop douteux pour etre pris pour argent comptant.

    Et puis lancelot security, ancien processeur de paiement était tombé pour avoir servi pour du contenu pedo (je dis de memoire, je crois que c’etait eux, pas sur, de toute manière ils sont morts), alors on peut se demander pourquoi le type cite ccbill, si ce n’est parce que c’est les leaders du business et qu’ils sont encore vivant… eux…

    1. Tiens tape met-art dans amazon.com.
      Avec des raccourcis tel que ceux du pdf on en concluerait que amazon est complice d’un reseau pedophile, ce qui me semble un peu hasardeux à affirmer.
      En plus, je crois qu’on peut payer avec paypal sur amazon, ca les rendrait complice, non ?

    2. « cette niche de l’industrie du porno soft est constituée pour l’essentiel de l’ancienne niche qui faisait du CP soft »>> ca c’est toi qui le dit.

      Ben non. Regarde par exemple l’évolution d’une boite de porno comme le Hollandais « Seventeen », tu va comprendre.

      « Le CP qui est du CP, vendu comme tel, si tu n’en a pas eu vent, c’est que ça ne se trouve pas comme ça de nos jours »>>
      Ce que j’essaie de te dire, c’est qu’entre le staged CP et l’escroquerie pure et simple, il n’y a (a mon avis, qui peut etre faux), peu de raison de faire du vrai CP, qui est impopulaire meme chez les assassins et les dealers d’heroines.
      Enfin, sauf à etre un pedophilie militant ou d’etre membre d’un confraternité de collectionneur de photos pédophiles…

      Oui, mais il y a du fric à se faire, donc il y a des gens qui le font, et sans être même des pédophiles, pas plus que les gros trafiquants d’héroïne ne consomment leur produit.

      Les enfants qui etaient soit disant content de faire du CP (ca sent dejà la propagande de dire ça)

      Oui, ‘an insight into child porn’ est écrit par un pédophile dont le propos est de plaider la légalisation de la pédopornographie… C’est de la propagande.

      Alors que c’est si simple de founir des faux papiers à un producteur (enfin, on a l’impression à te lire). Si il leur suffirait de mentir sur leur age, il aurait pu le faire, apres tout ne trouvait il pas ca si amusant ?

      Sauf que là on parle de cas où il est invraisemblable de les fairte passer pour des majeurs. Il n’on pas même tenté de le faire dans la légalité (les trucs bustés en Ukraine et en Russie, toussa)

      J’ai eu vent de sites qui passaient par CCbill, ils sont vite tombés. Ca aurait du etre le cas aussi de metart sachant que la loi 2257 a déjà quelques années…

      C’est bien. Maintenant interesse toi à Rentabiliweb.

      Je pense que l’auteur cible metart, parce qu’il y a bien un semblant de debut de vérité à propos de metart, mais qu’en fait il intoxique…
      Le but de l’auteur du pdf, c’est de mettre dans la tete des gens que tout le monde est un pédophile en puissance, a commencé par ceux qui recoivent du spam.

      En pratique, il vise plutôt une galaxie de site ‘lolita-machin’ qui ont disparu depuis, mais ce n’est pa fondamentalement différent. Quant à dénoncer l’hypocrisie ambiante, franchement, les poses lascives de mannequins de 14 ans qui vendent des produits de beautés… ben…

      En fait la seule raison de faire un site pedo de nos jours est une certaine forme de militantisme et c’est bien ce que fait cette personne qui nous explique qu’en fait les gosses trouvent ca cool.

      Oui, mais non, les pédo ne font pas des sites, ils s’échangent leur collection. La principale raison de faire de la distribution (qui ne passe pas, encore une fois, par des sites), c’est de faire du fric et d’attaquer un marché estimé à 100M$.

      Tout ces cretins qui font des lois s’imaginent qu’on ne pourra pas tirer profit de ce qu’ils pondent parce qu’ils sont incapables d’en penser les effets pervers.

      Malheureusement, la réalité est plus sombre. Ces crétins n’ont strictement rien à foutre de la lutte contre la pédophilie, ce qu’ils cherchent à instaurer c’est la surveillance de la population dans son ensemble. Les SpyFiles de Wikileaks sont assez explicites.

      Je comprends bien que les enfants ne sont pas cette caricature de truc gentil qu’on essaye soit disant de preserver, tout en les presenter pour des delinquant, mais il me semble evident que le pdf contient des trucs un peu trop douteux pour etre pris pour argent comptant.

      Distinguons deux choses. Le récit du pédophile, ‘an insight into Child Porn’, qui contient un parti pris évident dont le but est de plaider la légalisation de la pédopornographie, là dessus, effectivemetn, l’articulation de son raisonnement et tout particulièrement la dernière partie de son exposé est des plus douteux, pour ne pas dire choquant, et l’étude qui est faite à partir d’une multitude de sources, dont ce récit mais pas que.

      Et puis lancelot security, ancien processeur de paiement était tombé pour avoir servi pour du contenu pedo (je dis de memoire, je crois que c’etait eux, pas sur, de toute manière ils sont morts), alors on peut se demander pourquoi le type cite ccbill, si ce n’est parce que c’est les leaders du business et qu’ils sont encore vivant… eux…

      Absolument. Dealers ou banquiers, la distinction a d’ailleurs peu d’importance.

      1. « Ben non. Regarde par exemple l’évolution d’une boite de porno comme le Hollandais « Seventeen », tu va comprendre. »
        >>
        D’apres wikipedia c’est juste, mais l’evolution date d’avant le web, donc on serait HS pour le coup…

        Pour Most erotic teen (anciennement metart, il y aurait lui qui trichait un peu sur l’age):
        http://en.wikipedia.org/wiki/Grigori_Galitsin

        « Oui, mais il y a du fric à se faire, donc il y a des gens qui le font, et sans être même des pédophiles, pas plus que les gros trafiquants d’héroïne ne consomment leur produit »
        >>
        Sauf que pour faire du fric, tu choisis la facilité, d’ou ma critique sur la faible probabilité d’en faire comme ça.

        « Oui, ‘an insight into child porn’ est écrit par un pédophile dont le propos est de plaider la légalisation de la pédopornographie… C’est de la propagande. »
        >>
        Ca méritait d’etre précisé ;)

        « Il n’on pas même tenté de le faire dans la légalité (les trucs bustés en Ukraine et en Russie, toussa) »
        >>
        Ca Ok, tu as aussi Antonio gonzales, en arizona, mais ca tient de sa manière de chercher les modeles.
        Le truc c’est de revendre ensuite sans avoir les papiers necessaires, ailleurs qu’aux EU.
        Sauf que les filles ne sont pas censé etre mineur dans la theorie…
        Il abuse d’une situation qui tient à sa manière de chercher (qui est douteuse).
        Faire du CP qui ressemble à du CP et le vendre ensuite comme tel, ca me semble défavorable.
        Si c’est juste faire du blé, pourquoi t’embeter avec ca specifiquement ?
        Tu pourrais aussi partir a la guerre avec une catapulte…
        Oui la catapulte sert à la guerre… mais est ce que c’est pratique ?
        Non parce que tu t’embetes et que si tu te fais pincer, qu’il t’arrive des bricoles…
        Je persiste dans mon idée, qu’il n’y a que des militants que ca interesse….

        « C’est bien. Maintenant interesse toi à Rentabiliweb »
        >>
        heu c’est le truc comme allopass ?
        Il y a un rapport avec le CP ?

        « En pratique, il vise plutôt une galaxie de site ‘lolita-machin’ qui ont disparu depuis, mais ce n’est pa fondamentalement différent. Quant à dénoncer l’hypocrisie ambiante, franchement, les poses lascives de mannequins de 14 ans qui vendent des produits de beautés… ben… »
        >>
        Non, mais ca on est d’accord. Le truc c’est qu’a cette age la, tu prends une nana de 18 qui fait jeune et qui n’a pas de sein, tu lui mets des couettes, une sucette dans la bouche et tu fais un truc legal.
        Pourquoi risquer la prison ?
        Je sais que la loi australienne est debile et discreminatoire, mais elle repond à ça….

        « Malheureusement, la réalité est plus sombre. Ces crétins n’ont strictement rien à foutre de la lutte contre la pédophilie, ce qu’ils cherchent à instaurer c’est la surveillance de la population dans son ensemble. »
        >>
        La je suis d’accord. Il y a quand meme un probleme derrière la pedophilie sur internet et à lire le pdf, on a l’impression qu’on a un peu progressé, non ?

        « Absolument. Dealers ou banquiers, la distinction a d’ailleurs peu d’importance. »
        >>
        C’est un raccourcis. Entre un dealer de shit qui fait dans la qualité et un banquier verreux, je prefere le dealer.
        Entre un banquier qui donne des bons conseils et une dealer qui coupe à la strychnine, je prefere le banquier.

      2. D’apres wikipedia c’est juste, mais l’evolution date d’avant le web, donc on serait HS pour le coup…

        En fait, l’évolution a commencé doucement avant le web et s’est brutalement accélérée quand Seventeen a eu la bonne idée, en 95, de faire un site web, ce qui a déclenché les foudres de assos de protection de l’enfance US et provoqué un lobbying forcené sur le gouvernement Hollandais pour interdire tout ça. Le mouvement a été initié dans l’optique de diversifier le marché, à la base, et non pour des raisons juridiques qui sont arrivés après.

        Sauf que pour faire du fric, tu choisis la facilité, d’ou ma critique sur la faible probabilité d’en faire comme ça.

        Tu peux choisir les deux. Regarde les banquiers.

        « Oui, ‘an insight into child porn’ est écrit par un pédophile dont le propos est de plaider la légalisation de la pédopornographie… C’est de la propagande. »
        >>
        Ca méritait d’etre précisé

        Ouch… tu as vraiment cru que c’était moi qui avait écrit ‘an insight into Child porn’ ?? Je l’ai juste traduit, hein…

        Je persiste dans mon idée, qu’il n’y a que des militants que ca interesse…

        Pas pour en faire du commerce, mais alors pas du tout. Les militant utilisent bcoup le CP soit parce que , comme tout le monde, les contenus sont à la base des activités sociales sur le web, soit, et c’est bien plus horrible, parce que leur auto production leur sert à intégrer certains cercle en faisant preuve de leur appartenance. Ce n’est pas une activité commerciale, même si c’est tout aussi, si ce n’est plus, répréhensible. Pas ailleurs – c’est bien décrit dans l’étude et le récit – le jour où au début des années 2000 les militants/pratiquants/producteurs on du faire appel à des malfrats/hackers pour passer à des modes de distributions plus sophistiqués, ils se sont fait arnaquer dans les grandes largeurs, et ils continuent à se faire voler leurs contenus d’ailleurs, qui est monétisé par d’autres (les malfrats/hackers) qui ne sont pas militants pour autant.

        heu c’est le truc comme allopass ?

        Oui, tout a fait. Avec ce genre de truc, tu peux :

        – monter un site bidon qui te propose n’importe quoi pour peu que tu paie via un système de monétisation quelconque.
        – donner dans la zone payante le précieux sésame qui servira à accéder au vrai contenu CP (ou autre chose d’illégal), comme par exemple ‘le second mot de la première page de le zone payante’. Cela sans pour autant qu’il y a ai une preuve de l’implication de qui que ce soit. D’ailleurs tout cela ne constitue en rien une preuve.
        – tu peux pousser le vice jusqu’à faire un partenariat avec des teams de hackers ninja qui pirateront du PABX pour faire des revenus annexes (mais on s’éloigne du CP).

        Curieusement (ou pas) le porno uber hardcore est au centre des principales sources de revenus de ces systèmes de monétisation, et curieusement – aussi – c’est ce même porno uber hardcore qui était markété aux coté du CP dans les forums de Darkmaster en 2001. Je dis ça je dis rien…

        Il y a quand meme un problème derrière la pedophilie sur internet et à lire le pdf, on a l’impression qu’on a un peu progressé, non ?

        Je vois pas ce qui te permet de dire ça. Au contraire, l’arrivée des lois de surveillance du net on plutôt fait grimper les compétences des pédophiles que l’on pouvait auparavant griller relativement facilement (pour ce qui est des consommateurs).

        1. « Ouch… tu as vraiment cru que c’était moi qui avait écrit ‘an insight into Child porn’ ?? Je l’ai juste traduit, hein… »
          >>
          non j’avais vu.

          « – monter un site bidon qui te propose n’importe quoi pour peu que tu paie via un système de monétisation quelconque. »
          >>
          S’ils ne survaillaient pas un minimum, ils risqueraient des problemes..

          « – donner dans la zone payante le précieux sésame qui servira à accéder au vrai contenu CP (ou autre chose d’illégal), comme par exemple ‘le second mot de la première page de le zone payante’. Cela sans pour autant qu’il y a ai une preuve de l’implication de qui que ce soit. D’ailleurs tout cela ne constitue en rien une preuve. »
          >>
          ouai la ok.
          Mais tu pourrais détourner n’importe quel service.
          Sauf que à ce compte la, tu pourrais tres bien arnaquer tes clients…
          Je vois mal un mec se plaindre.
          Il faut aussi recuperer le fric.
          Hors ces systemes ont tes coordonnées.
          Genre t’es un flic, tu passes, tu recuperes les données du compte de paiment et le reseau tombe.
          Il faut quelque chose d’un peu plus fin que ça.
          Parallelement, tu peux aussi attirer des ennuis à des gens qui n’y sont pour rien.
          Probleme…

          « Curieusement (ou pas) le porno uber hardcore est au centre des principales sources de revenus de ces systèmes de monétisation, et curieusement – aussi – c’est ce même porno uber hardcore qui était markété aux coté du CP dans les forums de Darkmaster en 2001. Je dis ça je dis rien… »
          >>
          Je serais curieux de connaitre ta source: on est dans la veine du « tout le monde est pedo, d’ailleurs regardez la boite mere de machin est coté en bourse et c’est comme ça qu’ils font le fric » (je crois que c’est vrai au moins pour allopass)
          Entendons nous bien, j’admets qu’il est peut etre pas si dur de faire accuser des innocents (ex: cheval de troie, le plus simple).
          Cependant, il y a une orientation militante dans cette affirmation, d’ou l’interet de la verifier…

          « Je vois pas ce qui te permet de dire ça. Au contraire, l’arrivée des lois de surveillance du net on plutôt fait grimper les compétences des pédophiles que l’on pouvait auparavant griller relativement facilement (pour ce qui est des consommateurs). »
          >>
          Les competences ne s’acquierent pas comme ça.
          On m’explique qu’au debut des années 2000, on trouvait du CP comme ça, meme sur metart.
          Maintenant, on m’explique que c’est censé etre super dur à trouver sauf en passant par des reseaux paralleles et en utilisant des moyens de paiment detournés.
          J’ai quand meme l’impression qu’on progresse.

        2. Alors, tout d’abord, pour régler cette obsession que tu as à considérer que le vol est plus facile que la vente de contenus CP, j’insiste sur le fait que :
          – l’un n’empêche pas l’autre. On peut vivre du proxénétisme ET de la vente de drogue.
          – ce n’est pas, sur le plan financier, le même type de revenus. Récurent avec une clientèle fixe d’une part, et avec une clientèle forcément très large d’autre part. J’aurais tendance à diversifier les revenus perso ;-)

          Hors ces systemes ont tes coordonnées.
          Genre t’es un flic, tu passes, tu recuperes les données du compte de paiment et le reseau tombe.
          Il faut quelque chose d’un peu plus fin que ça.

          Comme de monétiser un site A légal donnant implicitement (mais pas explicitement) accès à un service B illégal.

          Parallelement, tu peux aussi attirer des ennuis à des gens qui n’y sont pour rien.
          Probleme…

          Le commerce du CP est plein d’histoires de ce genre ;-)

          Je serais curieux de connaitre ta source

          Des ninjas russes :D

          on est dans la veine du « tout le monde est pedo, d’ailleurs regardez la boite mere de machin est coté en bourse et c’est comme ça qu’ils font le fric » (je crois que c’est vrai au moins pour allopass)

          Houlà, je ne vais pas aussi loin… Juste que tout ce petit monde a fréquenté les même lieux, en l’occurrence le marketing du porno hardcore et ses forums, comme Darkmaster, c’est tout.

          …J’ai quand meme l’impression qu’on progresse.

          Ha, vu comme ça, oui. Si l’idée est que le progrès consiste à planquer cela afin que personne ne puisse y avoir accès par accident, alors oui, en effet, c’est vrai et oui, on peut voir ça comme un progrès.

          1. en planquant on diminue la disponibilité.
            La preuve c’est qu’en suivant ce que dit le pdf, je sais ou chercher ce genre de contenu en 2000, la je devrais epier le spam underage (en esperant que ca soit des pedos certifiés)

      1. Hamilton c’est un bon exemple de l’évolution des moeurs face au pédoporn. Aujourd’hui, tu imagine le scandale si un photographe se lançais là dedans… Après, le censurer maintenant, c’est délicat, il est super connu, ça imposerait (ce que je raconte dans la fin de mon article) de regarder en face cette évolution…

        1. Ouai, scandaleux.
          N’empeche qu’entre le « underage erotic old school » et le « lupe fuentes like CP », je persiste à penser:
          – qu’il n’y a que les amateurs motivés qui ont interet à monter leurs reseaux
          et qu’au niveau financier, je doute de l’interet de vendre le produit tel quel.
          – qu’on ne crée pas son cercle d’amateur de photo pédophile comme ça et que s’arranger pour ne pas etre infiltré par la police est plus que hasardeux.
          A la limite avec les reseaux p2p, il y avait peut etre moyen de faire quelque chose mais que HADOPI risque de ne pas aider.
          – que pretendre, qu’on ne peut plus trouver facilement de photo CP sur le web est peut etre hasardeux.
          C’est juste qu’il y a plusieurs failles dans la loi:
          1- divergence de legislation et absence de consensus sur ce qu’est du porn/du porn underage.
          2- faille législative difficile à combler: une adulte peut se servir des attributs de la jeunesse. Quand a-t-elle l’air trop jeune ? (ex: lupe fuentes). Les australiens ont fait une loi qui tape mal.
          3- Les mecs du genre de hamilton.
          Ou la censure est difficile et pouqui les ministres de la culture se mobiliseront… (au maroc ? non je déconne).
          4- A une epoque certains newsgroups etait reputé contenir du CP.
          Je ne sais pas si c’est vrai.
          A mon avis il y a au moins la matière à servir d’ersatz de CP a des pedos.
          Mis à part les newsgroups, le reste est peut etre difficile à combler…

          En effet, notre société se pense comme identique à celle des années 80 et des mecs comme desproges feraient vite scandale (« on me dit que des juifs sont dans la salle ? »). Force est de constater que des mecs du genre de hamilton, aussi…

        2. N’empeche qu’entre le « underage erotic old school » et le « lupe fuentes like CP », je persiste à penser:
          – qu’il n’y a que les amateurs motivés qui ont interet à monter leurs reseaux
          et qu’au niveau financier, je doute de l’interet de vendre le produit tel quel.

          Heu… Lupe Fuentes et ce genre de truc, c’est pour les amateurs de teen très jeunes, il existe aussi une catégorie de pédophiles pour lesquelle elle est un peu âgé. Et si, il y a un marché, et donc une offre… C’est triste mais c’est comme ça. C’est une niche, on est d’accord, mais suffisament conséquente pour que ça attire du monde.

          – qu’on ne crée pas son cercle d’amateur de photo pédophile comme ça et que s’arranger pour ne pas etre infiltré par la police est plus que hasardeux.
          A la limite avec les reseaux p2p, il y avait peut etre moyen de faire quelque chose mais que HADOPI risque de ne pas aider.

          Non, on ne crée pas un cercle comme ça, d’ailleurs à ma connaissance les activités de socialisation et de commerce d’images sont dissociées, et le commerce ne propose pas de dimension ‘sociale’. En pratique, les bases de contacts des sites qui avaient pignon sur rue ont été dérobés et servent aujourd’hui à spammer.

          – que pretendre, qu’on ne peut plus trouver facilement de photo CP sur le web est peut etre hasardeux.

          C’est juste supra balèze. A moins de considérer que Lupe est du CP, bien sûr.

          C’est juste qu’il y a plusieurs failles dans la loi:
          1- divergence de legislation et absence de consensus sur ce qu’est du porn/du porn underage.

          La loi, ou plutôt les lois (≠pays) sont très claires (sauf en Australie), elles se basent sur l’âge des acteurs, point barre.

          2- faille législative difficile à combler: une adulte peut se servir des attributs de la jeunesse. Quand a-t-elle l’air trop jeune ? (ex: lupe fuentes). Les australiens ont fait une loi qui tape mal.

          Là tu confond quelque chose qui est de l’ordre du subjectif et du moral avec quelque chose qui est de l’ordre du juridique et du mesurable. Un majeur est un individu qui a atteint 18 ans. Point barre. Si a 18 ans tu as l’air d’un gamin ou d’une gamine de 12 ans, et ben tu peux faire du porno. C’est la loi, c’est une caractéristique qui différencie un Etat de Droit et autre chose. Le jour où on interdira a Lupe Fuentes à 18 ans révolu de faire du porno parce qu’elle a l’air d’une gamine, nous ne seront plus dans un Etat de Droit, ce qui est bien plus inquiétant encore.

          3- Les mecs du genre de hamilton.
          Ou la censure est difficile et pouqui les ministres de la culture se mobiliseront… (au maroc ? non je déconne).

          Tu confonds Maroc et Tunisie :D

          4- A une epoque certains newsgroups etait reputé contenir du CP.
          Je ne sais pas si c’est vrai.

          C’est vrai, particulièrement au début des années 90, c’est d’ailleurs bien décrit dans le témoignage de An Insignt into CP, et confirmé par les force de police que j’ai rencontré à l’époque. Ce n’est plus le cas aujourd’hui (ceci dit, je ne suis pas allé sur Usenet depuis des lustres)

          A mon avis il y a au moins la matière à servir d’ersatz de CP a des pedos.

          Pour la catégorie des pédo qui fantasment sur les ado, oui, tout à fait. Et si tu regarde les 4×3 dans le métro, aussi. Doit on pour autant prôner un retour à l’ordre moral et une censure basée sur d’obscure règles d’un comité de censure ?

          Mis à part les newsgroups, le reste est peut etre difficile à combler…
          En effet, notre société se pense comme identique à celle des années 80 et des mecs comme desproges feraient vite scandale (« on me dit que des juifs sont dans la salle ? »). Force est de constater que des mecs du genre de hamilton, aussi…

          C’est là le coeur du problème, il faudrait en effet commencer par regarder en face ce qu’a été notre société face à la pédophile en 1950, 60, 70 puis la façon dont ça a évolué jusque dans les années 90 et à partir de là l’influence des lobbys intégristes catho américains qui nous a mené à la situation actuelle. Au lieu de celà, le sujet est devenu tabou, et sert aujourd’hui à justifier la censure de l’internet (d’où le danger des comité théodule de censure).

          1. « C’est juste supra balèze. A moins de considérer que Lupe est du CP, bien sûr. »
            >>
            Ben c’est la démonstration que monter des reseaux illegaux n’est peut etre pas le meilleur moyen de faire du fric

            « Si a 18 ans tu as l’air d’un gamin ou d’une gamine de 12 ans, et ben tu peux faire du porno. C’est la loi »
            >>
            Non: c’est la loi en France ! nuance.

             » Ce n’est plus le cas aujourd’hui (ceci dit, je ne suis pas allé sur Usenet depuis des lustres) »
            >>
            Tiens, ils ont fermé guba.com
            https://www.gubacorp.com/

            « Pour la catégorie des pédo qui fantasment sur les ado, oui, tout à fait. Et si tu regarde les 4×3 dans le métro, aussi. Doit on pour autant prôner un retour à l’ordre moral et une censure basée sur d’obscure règles d’un comité de censure ?  »
            >>
            Nan, par contre les concours de beauté de gamines de 6 ans, ca m’emmerdent et je ne suis pas un pere la morale…

            « Au lieu de celà, le sujet est devenu tabou, et sert aujourd’hui à justifier la censure de l’internet (d’où le danger des comité théodule de censure). »
            >>
            Je comprends que l’instrumentalisation de la chose est un probleme, mais je suis assez content qu’on ait rompu avec l’espece de loi du silence degueulasse au nom de laquelle des qu’un gamin dit quelque chose, qu’il le ferait parce qu’il l’a vu dans les mangas et autre livres pour la jeunesse…
            La on est à un point, ou l’épée de damocles risque de faire tres mal si elle tombe, alors qu’il existe des pistes ou le fait qu’elle tombe est possible.

            Je pense que si l’on s’amuse à courser des gamins qui maltraitent des chats, qu’on peut aussi lutter contre des adultes qui violent des enfants.
            http://www.branchez-vous.com/techno/actualite/upload/2007/10/Interpol.jpg

          2. La on est à un point, ou l’épée de damocles risque de faire tres mal si elle tombe, alors qu’il existe des pistes ou le fait qu’elle tombe est possible.

            Relis mon article, et cherche au besoin un second niveau de lecture. Elle va tomber.

        1. Yep, precisely http://en.wikipedia.org/wiki/Russian_pornography_and_erotica#Legal_issues

          Ce qui fait qu’en pratique, tu peux vendre du Jenna Jameson mais faut pas pousser parce que tu es à la merci du bon vouloir d’une quelconque autorité…

          Ca a suffit a rendre clandestin les forum de marketeux du porno russophone alors qu’ils sont tout sauf planqués pour les anglophones, et faire naitre un truc comme Darkmaster…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *