Le patron d’HBGaryFed démissionne après la mise à nu de sa société par les anonymous

HBGary est une entreprise de sécurité américaine qui s’était récemment illustrée auprès des autorités américaines en prétendant avoir infiltré Anonymous. KItetoa vous en avait parlé ici. Le premier hic, c’est que les soi-disant informations d’identifications
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

10 thoughts on “Le patron d’HBGaryFed démissionne après la mise à nu de sa société par les anonymous”

  1. Ils se sont aussi occupés de son compte Twitter
    http://rmonteux.files.wordpress.com/2011/02/anontwitter.jpg

    Bon courage à lui pour se refaire une réputation.

    Ce qui est intéressant là-dedans – je trouve, c’est qu’ils (HBGary) n’ont pas trouvé mieux à faire que faire la même chose, des attaques DDos, voire pire avec des campagnes de dénigrement/désinformation sur Wikileaks ou encore l’élaboration une super backdoor.

    Bien fait !

    Pour ce qui est du SocialDos, il y a peu de chance que tout le monde ait vérifié la stabilité des sites en actualisant la page en permanence :p

    1. Je sais pas combien de personnes a été vu le passage sur CNN pendant les infos principales du soir, mais je pense que c’était plusieurs millions, 1% de ça… ben ça fait forcement plein de monde qui a du se connecter en l’espace de 10 minutes… c’est énorme :)

  2. J’ai comme l’impression que ce n’est qu’un commencement. Il y a fort a parier que lors de prochaines histoires à sortir sur les sites de fuites de documents, de nouvelles batailles vont être menées. Et comme tout mouvement de résistance, les Anonymous sont partout et nulle part, tout le monde et personne. Ils connaissent par coeur le maquis numérique et ont un grand sens de la stratégie.

  3. Cette histoire illustre bien la vanité et l’incompétence de certaines sociétés et de leurs dirigeants qui, assis sur des lauriers parfois très mal mérités, pensent que leur position ou leur poids financier les protégeront de tout.
    Ça la fout en tout cas très mal pour une entreprise soi disant spécialisée. Quant à leurs clients, outre le fait qu’ils ont dû réaliser qu’ils avaient été légèrement escroqués vu la conclusion, ils ont largement de quoi s’inquiéter par ailleurs.
    Cela servira t il de leçon à d’autres ? Mystère….

      1. Et bien tant pis pour ceux qui auraient la mémoire courte, ils suivront le même chemin. Les Anonymous quant à eux ne les oublieront pas je pense vu l’un de leurs slogans (« we do not forget »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *