Jacques Crémer a aussi de belles idées sur l’avenir de la presse…

A première vue, on pourrait se dire que tout ça, c’est de la faute de Bluetouff. C’est lui qui m’a incité à lire les articles de Jacques Crémer. En fait, non. La faute est imputable
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

6 thoughts on “Jacques Crémer a aussi de belles idées sur l’avenir de la presse…”

  1. C’est la fête de Mr Crémer en ce moment sur Reflets ! :)
    Quant au sujet de fond, je plussoie vos remarques absolument pertinentes. Si la presse se casse la gueule malgré l’invasion de la publicité dans ses tribunes, c’est bien parce que son modèle « économique » est inadapté aux attentes des lecteurs. Le fait de ne pas changer d’orientation malgré ce constat d’échec ressemble donc plutôt à une tentative de suicide permanente. Mais apparemment, la plupart préfèrent mourir plutôt que d’évoluer. RiP

  2. je me demande pourquoi il n y a pas plus de journaux comme le canard enchaine (sans pub, investigation et beneficiaire)

    Normalement le business model devrait etre copié

    Est ce qu il n y a de la place que pour un seul journal ? (ce qui sous entendrait que la grande majorite des gens ne sont pas pret a payer pour de l information)

    Est ce a cause d un verrouillage du systeme ? (si un nouveau journal tente de percer, on va lui mettre des batons dans les roues)

    Le probleme n est pas seulement la presse francaise, tout le journalisme francais est infecte au copinage. La presse est probablement moins touche que la TV ou radio (d apres le canard, europe 1 consulte sarkozy pour le choix de ses journalistes couvrant la politique ..)

    1. Il y a de nombreuses exceptions et une presse indépendante. C’est pour cela que je palais à un moment de « grosse presse » pour faire un distinguo sans pour autant entrer dans trop de détails.
      Vous avez parfaitement raison.

  3. Il y a mediapart qui suit le même modèle que le canard mais sur Internet.Pas de pub, juste un accès payant aux articles. J’ignore s’ils sont profitables ou pas mais je sais que j’ai acheté leurs articles lorsqu’ils ont sorti l’affaire Woerth-Bettancourt. Pour les autres journaux, mieux vaut lire les dépêches d’agences directement. Ou les communiqués de presse de leurs annonceurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *