Égypte : les hacktivistes tissent leur bout de toile

Nous vous avons récemment parlé de Telecomix et de la manière dont des hackers et des radio amateurs ont réussi à établir des communications avec l’Égypte, ce malgré un blackout quasi total du Net et des réseaux
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

3 thoughts on “Égypte : les hacktivistes tissent leur bout de toile”

  1. Le réseau est vivant, il est coriace aussi, il a été conçu pour.
    Pour la petite histoire, arpanet (l’ancêtre d’Internet) devais permettre de maintenir une communication entre la maison blanche et le Kremlin même dans un contexte nucléaire.

    Quand je regarde le fonctionnement du réseau j’y trouve une ressemblance avec un cours d’eau : impassible, le flot numérique rejoint sa destination peut importe le chemin tortueux et divisé qu’il emprunte. Et bittorrent c’est la même chose mais sans « impassible »?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *