Deep Packet Inspection : les canons du Yalta de l’Internet #eG8

internet downgradePour fêter l’eG8 qui devrait se tenir dès demain, Reflets.info (mais pas seulement, puisque nos confrères d’OWNI et même la presse traditionnelle s’intéressent beaucoup à ces questions) va vous offrir une petite série d’articles sur les technologies d’inspection en profondeur de paquets (DPI, pour Deep Packet Inspection). L’eG8 se tiendra demain et après-demain (les 24 et 25 mai) dans le Jardin des Tuileries, à Paris. Il y réunira des grands amoureux de l’Internet libre, ouvert et neutre comme :

  • Bill Gates (fondateur de Microsoft, un modèle d’ouverture).
  • Sheryl Sandberg (Facebook), dont le fond de commerce est votre vie privée.
  • Eric Schmidt (Google), pour qui la vie privée sur Internet est une question de discernement.
  • Stéphane Richard (Orange) vous savez, « Internet, et Internet par Orange ».
  • … et bien d’autres.

Un casting de rêve pour ce Yalta du Net où la France pourra briller en présentant des technologies bien à elle. Sans rentrer dans le procès d’intention, on sent que le « eG8 », prévu de longue date dans le calendrier électoral de Nicolas Sarkozy et d’ailleurs annoncé par Frédéric Lefèbvre dés 2008… n’est pas fait pour servir les internautes, leur droit à la vie privée, leur liberté d’expression, ni même pour leur apporter de la fibre optique. Ou encore faire émerger de nouveaux usages. Non, l’heure est plutôt à la surveillance, à la fermeture, au monitoring informationnel, à la « protection » du droit d’auteur à l’ancienne. Et donc à l’exportation de notre technologie « qui fait tout » pour répondre aux préoccupations très particulières de très puissants lobbys (non Ségolène, pas le lobby d’Internet), ce, au détriment de l’intérêt commun.

Reflets.info va donc vous présenter les technologies, les usages et les acteurs du Deep Packet Inspection. Les « connus », comme Qosmos, Alcatel, Thales, Nokia Siemens, Cisco… mais aussi de moins connus, dont le rôle, les marchés qu’ils investissent, les produits qu’ils exportent, parfois à des dictatures… nous mettent assez mal à l’aise. Nous tenterons avec vous de cerner les contours d’une politique difficilement lisible quand on ne la vit pas quotidiennement, « en coeur de réseau », pour en mesurer ses effets, souvent imperceptibles au début, mais toujours systémiques. Et avec de vrais morts à la clé.

L’objectif de cette série d’articles que vous retrouverez aisément dans la rubrique,  créé pour l’occasion, n’est pas de porter un oeil manichéen sur ce qui est bien, mal, moral ou pas. Nous ambitionnons simplement de vous présenter certains faits pour vous donner les clés de compréhension sur ce qu’il s’est passé dans certains pays arabes ces dernières semaines.

Mais aussi ce qu’il va se passer pendant ce Yalta de l’Internet : l’eG8.

Ne nous y trompons pas, tout cela impactera nos sociétés à plus ou moins long terme. Nous nous concentrerons principalement sur des entreprises Françaises. Ce n’est pas de l’acharnement gratuit mais uniquement parce que notre pays exporte autant de Deep Packet Inspection que de Beaujolais ou de « droits de l’Homme ».

Au fil des billets que vous découvrirez sur Reflets.info et sur les médias de nos confrères, vous allez très vite voir émerger des questions. Beaucoup de questions, certaines généralistes, d’autre très violentes et qui font sens.

  • Pouvons-nous sacrifier la liberté de peuples sur l’autel de notre politique sécuritaire ?
  • Les entreprises qui vendent des technologies de surveillance globales doivent elles être encadrées ?
  • Pourquoi notre pays vend-il ces technologies à des pays qui sont des dictatures notoires ?
  • Quelles sont les contreparties ?

Nous n’avons certes pas pour le moment de réponse à toutes ces questions, mais nous nous les posons. Nous vous les posons. Et nous souhaitons y réfléchir avec vous. Nous expliquerons, nous comprendrons, nous écouterons, nous nous indignerons, nous questionnerons… mais nous exposerons à la lumière du jour une réalité, notre réalité, celle qui nous met mal à l’aise. Tellement mal à l’aise, que ça fait six mois que nous préparons cette série d’articles, que nous compilerons un jour où l’autre pour vous offrir un mémoire de ces réflexions sur notre société numérique et notre société tout court.

Pour ouvrir le bal, nous vous proposons de visionner une vidéo, pas récente mais diantrement d’actualité, dans laquelle Fabrice Epelboin, sur TechToc.tv, recevant Laurent Blanchard, DG de CISCO France, aborde la problématique de la responsabilité des entreprises face aux technologies qu’elles commercialisent. Enfoncez vous dans votre fauteuil… c’est parti !

 

 

Twitter Facebook Google Plus email

10 thoughts on “Deep Packet Inspection : les canons du Yalta de l’Internet #eG8”

  1. Y a moyen de ne pas cautionner cette plaie non-web qu’est Flash sur ce site ?
    Normalement on doit pouvoir forcer youtube à insérer du code html5 à la place de son player naze…
    En fait en utilisant un iframe il le fait tout seul:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *