#BlueCoat : tu vas avoir du mal avec ton #spanous© : 171 appliances en Iran, 34 en Syrie

Avant d’en venir au coeur du sujet du jour, un petit retour en arrière s’impose. En 2011, Reflets et Telecomix jetaient un de leurs pavés dans le marigot des vendeurs de technologies duales, qui servent
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

8 thoughts on “#BlueCoat : tu vas avoir du mal avec ton #spanous© : 171 appliances en Iran, 34 en Syrie”

  1. « A ce jour, nous avons la certitude d’avoir localisé 171 appliances Blue Coat en Iran. »
    Et si c’était des chevaux de Troie au service des américains ? Ou alors pour accélérer à dégouter le peuple espionné et sacrifié pour en faire de bons révolutionnaires ? Car qui dit répression dit réaction. Enfin, juste pour le fric ça ne se justifie pas assez.

    1. Comme toi Tomy13 je me pose la question de savoir si ce matériel, sous couvert de permettre aux dictateurs d’espionner leur population, ne servirait-il pas surtout aux américains (CIA toussa) pour espionner des cibles bien précises dans ces pays. Il doit bien y avoir des généraux suffisamment bête pour utiliser leur accès internet domestique ou autre dont le flux transiterais à un moment par l’une des machines de Blue Coat (et donc les données se retrouveraient entre les mains des américains).

      Rien ne nous dit que la DGSE n’avait pas une backdoor à disposition vers Eagle et qu’ils en on tiré des renseignements capitaux pour la guerre en Libye, voir même faussé les informations qu’Eagle donnais au pouvoir en place pour protéger les communications VIP rebelles.

      1. Je me posais un peu la même question. Mais je trouve cela un peu gros. Les services de renseignements américains ont les moyens de faire ce genre d’opérations (trojan, backdoor et toutiquanti) beaucoup plus discrètement que de passer par des entreprises « privées », soumises a des règles d’embargo donc à des surveillances (plus ou moins appuyées, la preuve…), d’administrations ou de fins analystes de l’Internet comme Reflets.

        Et je suis pas certains que les gouvernements seraient prets à mettre dans la balance la surveillance et la torture de tout un peuple pour glanner quelques renseignements sur une poignées de cibles bien distinctes.
        Ce serait un peu comme sacrifier sa dame pour prendre un pion sans avoir l’echec du roi le coup suivant.

        M’enfin, je me trompe peut-être.

  2. MathieuF Tomy13 : et alors quoi ,sa ne justifie en rien ce genre de pratique

    ont parle la de de commerce de merde

    et surement pas de liberté

    il sont pas besoin des autre pour être dégouter
    « sait une blague de geek bien assis devant sont pc ? »

    je trouve mon commentaire bien agressive mais bon y a des nuit avant d’aller au charbon lire ce type de poste …

  3. Comment on dit déjà, ah oui ! Megahonte ? Boarf, c’est même pas assez fort. Bon, bah comme d’hab, on va faire tourner l’info et expliquer ça aux amis en expliquant que si si, c’est le monde réel.
    arf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *