#Bahreïn : pourquoi Reflets.info a montré certaines images

J’ai glissé quelques mots ce matin dans les commentaires de l’article sur Bahreïn publié hier soir. Ce papier montrait des photos très dures de blessés dans la répression aveugle ayant lieu actuellement dans ce pays, avec l’aide notamment de l’armée Saoudienne.

Ce commentaire de ma part visait à expliquer à un lecteur choqué par ces images crues et dures ce qui avait motivé mon choix.

Bien entendu, il y a le fait que ces images sont la réalité. Pas juste des mots dans un article comme : « on compte de nombreux blessés graves ». Là, c’est beaucoup plus précis et vous vous faite une idée bien plus réelle de ce qui se passe dans ce pays, de la souffrance réelle de ses habitants.

Notez que ces photos sont diffusées avec un commentaire écrit sur les photos. C’est un appel de gens désespérés pour que l’on ne les oublie pas. Pour que le rouleau compresseur du storytelling qui est en train de se mettre en place sur la Libye ne les fasse pas disparaître sous une avalanche d’autres nouvelles.

Je voudrais également dire que lorsque les équipes médicales craquent psychologiquement, c’est que la situation est catastrophique. Pour avoir passé des nuits et des nuits, à ne plus pouvoir les compter, avec les pompiers d’une caserne de la région parisienne, je vous assure qu’il faut vraiment que la situation soit terrible pour qu’ils craquent. Et là, dans la série de photos, il y avait aussi celles-là,

 

que je vous engage à relier avec ce document d’Al Jaeera :

Commentaire d’Al Jazeera : Bahraini authorities have been accused of heavy-handedness in handling pro-democracy protesters.

According to medics at Salmania hospital in the capital Manama, the security forces surrounded the hospital and disallowed people, including patients, health workers and even ambulance staff, to enter or leave the facility.

The hospital staff have told Al Jazeera that doctors and nurses were beaten up and that many doctors were still under arrest. Many patients were also allegedly attacked by the military.

Our special correspondent has this report from Manama.

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

4 thoughts on “#Bahreïn : pourquoi Reflets.info a montré certaines images”

  1. Et je dirais même : merci de les poster tout cru, elles ne sont pas en 4mx3. Parce que franchement, non seulement je n’irais pas les chercher moi-même, mais en plus quand elles sont cachées comme sur certaines sites, je ne les découvre pas ayant vécu plus d’1/2 siècle je sais à quoi m’attendre…
    Et ce que je trouve obscène, c’est justement de ne pas communiquer ce qui sont des appels au secours.

  2. Tant que ces images ne deviennent pas la « marque de fabrique » de reflets.info, je ne vois pas le problème; ça fait parti de l’information, de l’actualité.

    Ce qui se passe actuellement n’est pas propre, et ne peut pas être rapporté avec des photos propres.

    1. j’ajoute que le métier de photographe de presse ne consiste généralement pas à prendre des photos de papillons. Ceux qui sont sur ce genre de terrains en ramènent aussi de ce type là. Outre d’autres reportages moins affreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *