Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Rédaction

Vente d’armes : quand Saadi Kadhafi venait faire ses emplettes en France

C'est établi depuis longtemps, le gouvernement Français a fait les yeux doux au colonel Kadhafi et à tenté de lui vendre à peu près n'importe quoi, pourvu que cela coûte cher et que ce soit un outil de mort. Tout cela, bien entendu, avant de se rendre compte qu'il fallait au contraire lui envoyer un tapis de bombes sur la tête. Tout le monde sait que Nicolas Sarkozy voulait vendre à Mouammar Kadhafi une centrale nucléaire, des avions Rafale, on en passe.

C'est établi depuis longtemps, le gouvernement Français a fait les yeux doux au colonel Kadhafi et à tenté de lui vendre à peu près n'importe quoi, pourvu que cela coûte cher et que ce soit un outil de mort. Tout cela, bien entendu, avant de se rendre compte qu'il fallait au contraire lui envoyer un tapis de bombes sur la tête.

Tout le monde sait que Nicolas Sarkozy voulait vendre à Mouammar Kadhafi une centrale nucléaire, des avions Rafale, on en passe. Le seul deal d'armes qui avait débouché portait sur des missiles Milan.

En parallèle, se mettait en place la fameuse opération Amesys que les lecteurs de Reflets connaissent bien... C'est la belle époque où Ziad Takieddine,

Claude Guéant, Brice Hortefeux et Nicolas Sarkozy construisaient l'avenir en Libye. Un avenir qui allait permettre à Kadhafi et ses nervis de pister, surveiller et arrêter des opposants, puis de les torturer si affinités.

Reflets vous a beaucoup parlé de cette vente d'armes électroniques en Libye.

Saadi Kadhafi est l'un des fils Kadhafi qui a occupé des fonctions militaires en Libye. En juin 2006, il venait très officiellement en France. Nous allons aujourd'hui vous proposer une vidéo exceptionnelle, encore inédite, de la visite officielle de Saadi Kadhafi en France, à une époque où Muammar était entre Gentil Gentil et Méchant Gentil.

Savoir que des deals entre des marchands d'armes français et des dictateurs de la pire espèce sont facilités par le gouvernement...