Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Une histoire de hackers

Sans Anonymous, sans pirates chinois, nord-coréens ou russes

Quelques hackers et les groupes auxquels ils appartenaient ont marqué les débuts du Web. Leurs nicknames et les noms de leurs groupes font désormais partie de l'Histoire du Net.

Rencontres du 3ème type - D.R.

« C’était mieux avant »… Voilà une phrase que les vieux ont tendance à répéter. En tout cas, c’était différent. Et pour ce qui est des hackers, c’était comment, avant que les Anonymous, Wikileaks, les hackers russes, nord-coréens, chinois, soient les vedettes des médias ? Avant que la presse ne nous vende ces derniers comme l’unique représentation des « hackers » ?

C’était différent.

Si l’histoire des hackers remonte plus loin que l’arrivée du Web, ce dernier a créé un appel d’air. Une sorte de « big bang ». Avec lui est arrivé une nouvelle génération de personnes qui ont écrit les premières pages d’une histoire sans fin. Mais qui s’en souvient aujourd’hui ? Et pourtant…

Ceux qui utilisent des SQL injections à n’en plus finir pour pirater tel ou tel site savent-ils à qui ils doivent cette technique ? A l’un de ces pionniers. Ceux qui utilisent NMAP pour cartographier des réseaux savent-ils que son auteur était l’un de ces premiers hackers qui ont marqué l’histoire du Web ?

Nous allons tenter au fil de quelques articles, de raconter cette histoire du Web. En partie tout au moins. Raconter ce qui est racontable. Et avec un prisme. Ce prisme, c’est celui de l’auteur. Embeded, comme on dit aujourd’hui, dans plusieurs groupes de hackers, je n’ai qu’une vision partielle de ce qu’a été cette époque. Je ne peux parler que de ceux que j’ai connu et fréquentés. Pas des autres, et ils sont nombreux.

Chapeau : Une histoire de hackers - Sans Anonymous, sans pirates chinois,...