Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Souriez, vous vous faites lustrer

La blague est bien grasse, bien grivoise, pas drôle, à la hauteur du scandale qui se trame, un scandale ? Non, juste une confirmation. Mais il y a d'autres "confirmations" dont on se passerait bien. On se passerait par exemple volontiers de mensonges propices à l'instauration d'un climat de défiance durable vis à vis de notre représentation nationale.

La blague est bien grasse, bien grivoise, pas drôle, à la hauteur du scandale qui se trame, un scandale ? Non, juste une confirmation. Mais il y a d'autres "confirmations" dont on se passerait bien.

On se passerait par exemple volontiers de mensonges propices à l'instauration d'un climat de défiance durable vis à vis de notre représentation nationale.

On avait senti le président de la république un tantinet fébrile dans la réponse qu'il faisait à Andréa Fradin sur la question d'un éventuel programme d'espionnage massif des communications. On nous avait servi de la CNIL pour une histoire d'interceptions administratives. Ça ne sentait évidemment pas bon, ça sonnait à côté de la plaque et ça l'était.

Alors ? Confusion ? Nouveaux super-pouvoirs donnés à la CNIL dans le plus grand secret ? Ou petite manipulation destinée à endormir l'opinion publique ? La question reste ouverte... mais avec de nouveaux éléments.

La petite bombe a été lâchée par un quotidien allemand... nom de code "Lustre", de quoi éclairer un peu plus nos lanternes. Un seul mot pour moquer les idioties du cloud souverain, les mensonges et autres postures de  circonstances de nos dirigeants européens qui ont feint l'étonnement et l'indignation face aux révélations d'Edward Snowden. C'était trop gros, et comme on pouvait s'y attendre, ce n'est pas passé. Il a donc fallu que nos dirigeants commencent à jouer d'un...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée