Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Reflets : c'est trop compliqué tes histoires...

Une petite discussion sur Twitter a fait remonter une critique constructive à l'adresse de Reflets. Nos articles seraient très intéressants, mais trop techniques pour que la presse généraliste s'en empare. D'où partions-nous ? Je faisais remarquer que dans un article de @lauredlr chez Rue89 évoquant TMG, le lien proposé pointait vers 01net.

Une petite discussion sur Twitter a fait remonter une critique constructive à l'adresse de Reflets. Nos articles seraient très intéressants, mais trop techniques pour que la presse généraliste s'en empare. D'où partions-nous ? Je faisais remarquer que dans un article de @lauredlr chez Rue89 évoquant TMG, le lien proposé pointait vers 01net. Je trouvais cela amusant dans la mesure où Reflets est à l'origine de la seule coupure opérée par l'HADOPI : la déconnexion du lien entre TMG qui collecte les IPs des supposés téléchargeurs pour le compte des ayants droit et l'HADOPI qui envoie les mails. Nous avions écrit que TMG avait un serveur de test (forcément) qui était ouvert à tous les vents. Du coup l'HADOPI qui craignait pour son système d'information avait coupé le fil la reliant à TMG. Etant à l'origine de cette information, Reflets pouvait assez logiquement être la cible du lien plutôt que 01net.

Ces petites entorses aux bonnes pratiques habituelles dans le journalisme (citation de la source d'une information, et non pas d'un confrère qui la relaye) sont monnaie courante depuis que nous avons ouvert le site. Cela s'est vu avec l'OPSyria, avec le DPI (Amesys, Qosmos et les autres). Pas de souci, nous ne courrons pas derrière une hypothétique gloire. Ce qui est plus inquiétant c'est cet argument : trop compliqué, Mme Michu ne va pas comprendre vos articles. Du coup il serait logique de pointer vers des confrères qui...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée