Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Qosmos aimerait bien qu'on l'oublie un peu... c'est raté.

Le droit à l'oubli finira t-il par s'opposer au devoir de mémoire ? La question est plus que jamais d'actualité depuis que Google, conformément à l'arrêt de la cour européenne de justice, a ouvert un formulaire de demande de retrait de contenus. Ce formulaire, destiné aux particuliers, profite évidemment aussi aux entreprises, même si ces dernières ne devraient pas en profiter. Sous les feux des projecteurs, le PDG de Qosmos a commencé à faire nettoyer Internet de certains articles...

Le droit à l'oubli finira t-il par s'opposer au devoir de mémoire ? La question est plus que jamais d'actualité depuis que Google, conformément à l'arrêt de la cour européenne de justice, a ouvert un formulaire de demande de retrait de contenus. Ce formulaire, destiné aux particuliers, profite évidemment aussi aux entreprises, même si ces dernières ne devraient pas en profiter. Sous les feux des projecteurs, le PDG de Qosmos a commencé à faire nettoyer Internet de certains articles... et c'est un peu visible.

Sauf que l'actualité ne se prête pas forcément à ce que l'on oublie ces entreprises, et Qosmos n'est certainement pas un acteur que nous oublierons, peu importe les opérations de whitewashing menées (et ce n'est pas la première)...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée