Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Putain de DNS menteurs

Difficile de porter un regard sympathique sur la mise en place des mesures de blocage administratif des sites web "faisant l'apologie du terrorisme". C'est même avec une certaine tristesse que les "vieux internautes" (et de plus jeunes qui ont compris à quoi sert le bouzin) observent ce qui est en train de se mettre en place dans notre pays.

Difficile de porter un regard sympathique sur la mise en place des mesures de blocage administratif des sites web "faisant l'apologie du terrorisme". C'est même avec une certaine tristesse que les "vieux internautes" (et de plus jeunes qui ont compris à quoi sert le bouzin) observent ce qui est en train de se mettre en place dans notre pays. Se passant d'un juge, une autorité administrative (le ministère de l'intérieur) désigne une liste de sites web, qu'elle transmet à certains fournisseurs d'accès, les plus gros, pour que ces derniers assurent leur blocage, redirigeant les requêtes des internautes sur l'une des pages les plus tristes du Net.

On pourrait s'en émouvoir pendant des lustres (désolé je ne m'en lasse pas), mais ce serait avoir la mémoire courte. Car bien avant les barbus terroristes, bien avant les pédocriminels, le blocage administratif par nom de domaine a été mis en place pour filtrer les sites de jeu en ligne. Souvenez vous, c'était notre petit cadeau du nouvel an du gouvernement, le décret n 2011-2122 du 30 décembre 2011 relatif aux modalités d'arrêt de l'accès à une activité d'offre de paris ou de jeux d'argent et de hasard en ligne non autorisée.

Est-ce donc étonnant de voir cette mesure étendue à la chasse aux terroristes ? Oui et non.

Oui car sur un sujet aussi sérieux, on s'attendrait à une mesure technique un peu moins pieds nickelés qu'un...