Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par Fabrice Epelboin

PURifier Internet, une vieille obsession chez EuroRSCG

Cela devrait être le buzz de l’été : la super campagne d’Hadopi, brillamment imaginée par EuroRSCG (Agence H), vient de prendre une volée de scuds de la part des hacktivistes anti hadopi. La bataille d’Hadopi voit là un second souffle, qui pourrait bien permettre de porter Hadopi au coeur de la campagne 2012.

Cela devrait être le buzz de l’été : la super campagne d’Hadopi, brillamment imaginée par EuroRSCG (Agence H), vient de prendre une volée de scuds de la part des hacktivistes anti hadopi. La bataille d’Hadopi voit là un second souffle, qui pourrait bien permettre de porter Hadopi au coeur de la campagne 2012.

A l’heure où François Hollande fait dans le rétropédalage après s’être prononcé pour Hadopi, où Eva Joly promet sa mise à mort rapide, et où Luc Ferry nous invite à utiliser Google, on va bien rire.

Nous avons donc, au sein de l’une des plus grandes agences de com Parisienne, une cellule de blackops, susceptible de mettre en oeuvre des opérations d’infowar, comme ce flood d’insulte depuis 48h, maladroitement planqué derrière un proxy. Le dispositif est assez basique, rudimentaire par rapport à ce que font d’autres blackops de l’internet.

La cyber armée Syrienne, récemment, a fait de telles attaques à l’encontre des pages Facebook du Monde Diplomatique, celle de Ben Ali était habituée à ce genre de pratiques, dans une cyber armées, ce genre de truc, c’est l’infanterie légère. On fait ça en France, et l’agence du sémillant Séguéla propose ce genre de service à sa clientèle, et vous allez le voir, la “client list” est le LULZ de cette fin de soirée.

Un PUR concept

Le PUR concept, dont je me délectais lundi durant la conférence de presse de la Hadopi du coté suicidaire, est censé broyer la voix des hacktivistes sous le poids des millions et de la pub.

Un internet où l’...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée