Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Megaupload takedown : quelles leçons en tirer ?

Tout Internet attendait avec une grande impatience la réaction de la député Marland Militello.. non je déconne, on était deux... Kitetoa et moi même.  Et bien voilà, c'est fait. Dans un élan incontrôlé et surtout incontrôlable dont elle seule a le secret, la député nous gratifie de son avis d'expert sur l'impact de Megaupload sur les usages du Net et son architecture.

Tout Internet attendait avec une grande impatience la réaction de la député Marland Militello.. non je déconne, on était deux... Kitetoa et moi même.  Et bien voilà, c'est fait. Dans un élan incontrôlé et surtout incontrôlable dont elle seule a le secret, la député nous gratifie de son avis d'expert sur l'impact de Megaupload sur les usages du Net et son architecture. Pour elle, à n'en pas douter, il s'agit là d'une " étape importante dans l’histoire de l’internet responsable" la mise en gras n'est pas de moi, vous l'aurez bien compris. L'internet responsable (avec un petit i), ce n'est pas Internet. En fait l'internet responsable, c'est l'internet civilisé qu'elle défendait ici. Mais en temps de campagne présidentielle, on ne civilise plus Internet, on rend ces irresponsables d'internautes, responsables. À l'époque de la fermeture de Napster, la député Marland Militello pensait qu'Internet était une recette de dessert à la crème. Elle n'a donc pas vu, en ces temps anciens, jubiler les ayants-droit qui étaient persuadés d'en avoir terminé, une bonne fois pour toute, avec le piratage. Puis les ayants-droit ont découvert la General Public Licence... et ouais, pas de chance, c'était il y a plus de 10ans, séquence émotion : le code de Napster était libre, il donna ainsi naissance à un des dizaines de logiciels peer to peer. Chère Muriel, devinez quoi ... en cherchant...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée