Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

KheOps ou la démonstration de ce qu'est reflets via Milipol

Je pense être probablement le plus mal placé pour raconter ce qu'est Reflets, ce qui nous motive, comment nous voyons le monde qui nous entoure, pourquoi nous voulons en rendre compte et le commenter au fil de l'eau.

Je pense être probablement le plus mal placé pour raconter ce qu'est Reflets, ce qui nous motive, comment nous voyons le monde qui nous entoure, pourquoi nous voulons en rendre compte et le commenter au fil de l'eau. Pourquoi nous avons grillé autant de nuits pour écrire des articles, vous tenir au courant en live lors des révolutions du printemps arabe, pourquoi nous avons creusé si profondément dans le monde du DPI, pourquoi nous avons ridiculisé les ayants droit et leur TMG de pacotille, pourquoi nous nous entêtons alors que nous avons reçu des menaces que nous prenons au sérieux...

C'est en lisant l'article de KheOps sur le salon Milipol que j'ai compris pourquoi nous faisions tout cela. Parce que certaines choses nous indignent. Parce que lorsque nous passons des heures à converser avec des Syriens que nous avons "forcés" à venir sur un canal IRC, lorsque nous plongeons dans les basses oeuvres d'Amesys en Libye, celles de BlueCoat en Syrie, nous comprenons que derrière toutes ces saloperies qui font bander (attention, hein, c'est une image, le phallus dans la psycho, tout ça...) des hommes en costume, bien propres, qui se trouvent importants, il y a des êtres humains qui souffrent. Parce que ces gens en costume, comme les exposants de Milipol, sont des vendeurs de mort.

Vous pouvez revoir "Lord of War", pour mieux comprendre où finissent toutes ces armes, et qui se trouve au bout de la trajectoire de la balle.

 

...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée