Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Internet coupé en Égypte... enfin presque

En Égypte, depuis 3 jours, la colère du peuple à l'encontre du régime de Mubarak ne faiblit pas. Depuis ce soir, c'est tout Internet qui est coupé en Égypte... ou presque. La situation ne s'arrange donc pas, on compte les arrestations en milliers, aujourd'hui encore des manifestants sont morts, assassinés (attention images violentes), le régime ne semble pas prêt à lâcher le pouvoir. Demain encore une grève générale est planifiée.

En Égypte, depuis 3 jours, la colère du peuple à l'encontre du régime de Mubarak ne faiblit pas. Depuis ce soir, c'est tout Internet qui est coupé en Égypte... ou presque. La situation ne s'arrange donc pas, on compte les arrestations en milliers, aujourd'hui encore des manifestants sont morts, assassinés (attention images violentes), le régime ne semble pas prêt à lâcher le pouvoir. Demain encore une grève générale est planifiée. Journalistes et syndicalistes ne sont pas non plus à l'abri de la dure répression du régime autoritariste égyptien.

Never fuck with the Internetz

Couper Internet est une fausse bonne idée, l'objectif du pouvoir, en coupant le Net est au moins autant de couper un mode de communication interne au pays que d'empêcher la diffusion d'informations, de vidéos et d'images vers l'étranger. Et quand on sait le rôle qu'Internet a joué en Tunisie, cette censure était à prévoir. Certains l'ont anticipé.

Peut être ne connaissez vous pas Telecomix, un groupe d'hacktivistes suédois, défenseurs des libertés numériques et cypher punks. Telecomix met à disposition des outils pour contrer la censure sur le Net. Nous devons par exemple à Telecomix le Crypto Munition Bureau ou le tout récent Streisand.me, la première place de marché (100% gratuite) de mass mirroring. Telecomix ne fait pas dans le DDoS, Telecomix ne pirate pas, mais Telecomix est redoutablement efficace. En bons hackers, ce n'est...