Une révolution en marche en Égypte ? #jan25 #live

On soupçonnait, depuis la révolution tunisienne, un risque de contagion à d’autres pays du monde arabe. Les dernières nouvelles qui nous viennent d’Égypte via les réseaux sociaux, font état d’une manifestation de plusieurs milliers de
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

9 thoughts on “Une révolution en marche en Égypte ? #jan25 #live”

  1. La 2 en a parlé ce soir : http://www.pluzz.fr/jt-20h-2011-01-25-20h00.html

    Euronews aussi : http://fr.euronews.net/nocomment/2011/01/25/le-caire-manifestion-monstre-pour-reclamer-le-depart-de-moubarak/

    et : http://fr.euronews.net/2011/01/25/manifestations-en-egypte-sur-le-mode-tunisien/

    Bfm :http://www.bfmtv.com/video-infos-actualite/detail/egypte-manifestations-contre-moubarak-868001/

    En même temps, vu comment les médias français ont traité les débuts du mouvement tunisien (c’est à dire en ne disant rien) et ont été ensuite critiqués , certains ont tout intérêt à changer de politique éditoriale….

    Par contre , ceux qui ont regardé TF1 ne sauront apparemment rien : http://videos.tf1.fr/jt-20h/le-20-heures-du-25-janvier-2011-6238603.html

    J’ai souffert une demi heure à regarder ça, y’a même pas un mot au sujet de ce qui ce passe chez les Egyptiens.

    Mais en même temps, rien d’étonnant hein….

    Grand Merci en tout cas pour avoir pu nous tenir fraichement et clairement informés !

  2. Voila un petit article

    Malgré ce tour de vis, les Égyptiens et leurs soutiens à l’étranger ne baissent pas les bras. Malgré la coupure, les manifestants continuent de s’organiser pour communiquer entre eux et faire circuler l’information à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Dans ce domaine, ils peuvent en particulier compter sur Telecomix, un mouvement hactiviste suédois.

    L’une des pistes suivies par Telecomix, et rapportée par le blog Debord-Encore, est de faire appel à des radios amateurs « pour être en mesure de continuer à communiquer et à acheminer des communications IP (de l’Internet) par les ondes radios, en CQ » (abréviation de Seek You, à propos d’un appel général destiné à toutes les stations).

    Peut-être plus efficace que les DDOS militante, et en tout cas moins risqué, le projet dispose de son propre canal IRC (irc.telecomix.org channel #radioham). Les personnes ayant des compétences en radio sont évidemment très recherchées. Un pad est également disponible. En France, le fournisseur d’accès à Internet FDN se porte également au secours des Égyptiens en proposant une ligne téléphonique analogique.

    Pour cette raison, et parce qu’il s’agit bien d’une attaque flagrante d’un état contre internet, FDN a décidé d’ouvrir une petite fenêtre sur le réseau en mettant a disposition de qui le souhaite un compte d’accès RTC. Par ce biais, n’importe qui en Egypte disposant d’une ligne téléphonique analogique capable de joindre la France a la possibilité de se connecter au réseau par le n° suivant : +33 1 72 89 01 50. (login: toto password: toto) ».

    Voir les liens:

    http://pastebin.com/fHHBqZ7Q

    http://debord-encore.blogspot.com/2011/01/operation-egypt.html

    http://blog.fdn.fr/post/2011/01/28/Censure-de-l-internet-en-%C3%89gypte-:-une-humble-action-de-FDN

    et sur le 20 Minutes:

    Joint vendredi par 20minutes.fr, Jean-Michel Planche a défendu une idée philosophique du Net:

    C’est une illusion totale de penser que l’on peut couper l’Internet car l’Internet, c’est vous, c’est moi. On peut nous empêcher momentanément de parler mais jamais de penser. L’Internet est de cet essence. Tant qu’il y aura des gens pour communiquer, le système ne sera jamais éteint.» Et les moyens de contourner la coupure sont multiples (des statistiques nous permettent d’ailleurs d’affirmer que le site 20minutes.fr est consulté, même faiblement, depuis l’Egypte). «Téléphone satellite, radioamateurs, modem…, énumère-t-il. On l’a vu en Haïti, alors que tout était dévasté, il était possible de faire circuler des informations grâce aux téléphones satellite.» Quand aux radioamateurs, il s’agit d’amateurs pointus qui ont reçu l’autorisation d’émettre sur les ondes.

    Mais la solution la plus simple demeure celle des modems, qui fonctionnent via une simple ligne téléphonique et que FDN est en train de ressortir de ces cartons. «Les messages passent moins vite que via l’ADSL et cela peut prendre plusieurs heures pour regarder une vidéo, mais ça passe», assure Jean-Michel Planche. Pour lui, «ce n’est pas les télécoms le vrai problème mais l’électricité. Tant qu’on a un téléphone et de l’électricité, on peut communiquer».

    http://www.20minutes.fr/article/660896/web-couper-internet-pays-comme-egypte-prend-2-minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *