Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Chuck Norris

Emigration : Manuel Valls fait face à un afflux soudain de Roms à Evry

Alors qu'il en a expulsé sans ménagement une cohorte de Bengalis la semaine dernière, le ministre de l'intérieur se voit confronté à une arrivée massive de Roms dans sa ville d'Evry. Selon les indications de la page Facebook du (futur) stade d'Evry, la nationalité des nouveaux occupants, venus en masse, ne fait aucun doute : ce sont des roumains. Bucharest, en Roumanie, est désormais l'endroit dans le monde où l'on soutien le plus la candidature de Manuel Valls. Enfin...

Alors qu'il en a expulsé sans ménagement une cohorte de Bengalis la semaine dernière, le ministre de l'intérieur se voit confronté à une arrivée massive de Roms dans sa ville d'Evry.

Selon les indications de la page Facebook du (futur) stade d'Evry, la nationalité des nouveaux occupants, venus en masse, ne fait aucun doute : ce sont des roumains.

Bucharest, en Roumanie, est désormais l'endroit dans le monde où l'on soutien le plus la candidature de Manuel Valls. Enfin... celle du stade de Manuel Valls.

Dans cette course désespérée au faux fans, Havas et le ministre de l'intérieur soulignent sans doute, par ce choix venu remplacer le Bangladesh, leur attachement aux valeurs Européennes.

Comme d'habitude, ni l'agence, Havas, qui compte de bien pires politiciens que Manuel Valls dans sont carnet clientèle, ni le client - le conseil régional - ne seront pour quoi que ce soit (sépasnous) à cet afflut de Roms sur la page Facebook du stade de Manuel Valls.

Gageons que la tradition républicaine l'emportera, et que les troupes du ministre de l'intérieur se chargeront bien vite d'expulser ces Roms qui font désordre, fusse-t-ils virtuels, dans les alentours de ce si joli stade.

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée