Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Égypte : le pouvoir égyptien écoutait les conversations Skype des opposants

Le site OnlineWSJ révèle aujourd'hui comment les services intérieurs égyptiens écoutaient les conversations Skype des dissidents. Si vous avez suivi notre petite série d'articles sur le Deep Packet Inspection, vous comprenez aisément que nous, occidentaux, avons de quoi nous sentir assez mal à l'aise avec la vente de certains équipements à des pays dont on sait qu'ils les destinent à l'instauration de la terreur, souvent accompagné de sanglantes répressions.

Le site OnlineWSJ révèle aujourd'hui comment les services intérieurs égyptiens écoutaient les conversations Skype des dissidents. Si vous avez suivi notre petite série d'articles sur le Deep Packet Inspection, vous comprenez aisément que nous, occidentaux, avons de quoi nous sentir assez mal à l'aise avec la vente de certains équipements à des pays dont on sait qu'ils les destinent à l'instauration de la terreur, souvent accompagné de sanglantes répressions. Pour faire simple nous les qualifierons ici d'armes numériques que les dictatures n'hésitent pas un instant à retourner contre leur peuple.

La dernière affaire qui à été mise à jour ciblait donc Skype, le logiciel de communication sur IP récemment racheté par Microsoft. Première information, l'Égypte disposait bien d'une force de frappe électronique offensive et de pénétration. Le reversement du régime de Mubarak a permi d'exhumer des notes des service de renseignements intérieurs attestant de l'espionnage et de la mise sur écoute des dissidents.  L'équipement ayant rendu possible l'interception des communications serait l'oeuvre de Gamma dont la gamme d'outils de surveillance semble assez bien fournie. Skype très apprécié des dissidents égyptiens était la cible d'un équipement capable d'écouter les flux audio et d'intercepter les frappes du clavier.

En Libye aussi des opposants se...