Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Egypte : Chronique d'un massacre pas ordinaire #live #jan25

La situation est particulièrement tendue en Égypte. Hier, nous avons franchi un cap, la violence parle. Et pour que le pouvoir égyptien puisse tranquillement assassiner des manifestants, le ministre de l'intérieur a eu la bonne idée de mettre le pays dans le noir. Internet, réseaux 3G mais auss textos, tous les moyens de communication permettant aux manifestants de s'organiser sont coupés. L'objectif est bien de terroriser la population.

La situation est particulièrement tendue en Égypte. Hier, nous avons franchi un cap, la violence parle. Et pour que le pouvoir égyptien puisse tranquillement assassiner des manifestants, le ministre de l'intérieur a eu la bonne idée de mettre le pays dans le noir. Internet, réseaux 3G mais auss textos, tous les moyens de communication permettant aux manifestants de s'organiser sont coupés. L'objectif est bien de terroriser la population.

D'ailleurs en Égypte, maintenant on tire à vue sur les manifestants.

Égypte la police tire sur les manifestants vidéo du 27 janvier 2011

Il va devenir urgent de trouver un compromis entre ingérance et laisser faire, l’opinion internationale ne peut rester là sans rien faire. Elle deviendrait complice d'un massacre. La diplomatie a certes un rôle à jouer mais est-ce que ce sera suffisant ? à l'heure où nous écrivons ces lignes il y a de quoi en douter fortement. Les autorités égyptiennes y semblent insensibles, elles ont fait le choix de s'accrocher au pouvoir, ce malgré une révolte qui gronde depuis le mois d'avril dernier, sur fond de misère et d'aspiration à la démocratie.

Nous avons donc aujourd'hui décidé d'assurer un petit live, un peu comme nous l'avions fait pour les événements de la journée du 25 janvier, qui marquait le début du soulèvement du peuple égyptien.

#LIVE

02H00 Déclaration d'Obama : "I want to be very clear in calling upon the Egyptian...