Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Du Cult of the Dead Cow à Edward Snowden

Carambolage d’histoires

Deux livres, l'un sur les groupes de hackers cDc et L0pht, l'autre, écrit par Edward Snowden, se recoupent sur certains points. Compte rendu...

Publication du cDc - Copie d'écran

C’est totalement fortuit. J’ai commandé et reçu quelques jours avant mes vacances le livre de Joseph Menn « Cult of the Dead Cow, How The Orginal Hacking Supergroup Might Just Save the World ». Au moment d’embarquer, dans un triste magasin de journaux, je suis tombé sur « Mémoires vives », écrit par Edward Snowden. Deux époques essentielles de la courte Histoire contemporaine du réseau des réseaux, des similitudes, des différences, les deux livres se télescopent.

J’avoue avoir commencé par le livre de Joseph Menn. Journaliste spécialisé en cyber sécurité chez Reuters, il décrit une époque que j’ai vécue. Il me semblait intéressant de confronter ce que j’ai perçu de cette époque épique des débuts de l’internet grand public, vers 1995, à ce qu’un journaliste américain pouvait retracer après de très nombreux entretiens avec les acteurs. C’est un livre que je conseille à tous les journalistes qui traitent des hackers et de la sécurité informatique. Il retrace l’envol d’une génération de hackers nés avec les Bulletin Board Systems, puis le Web. Est-ce dû à la nationalité de Joseph Menn ? Où simplement au thème de ce livre (le cDc) ? Le cDc et L0pht deux groupes de hackers, bien entendu mythiques, semblent être au cœur de tout ce qui s’est fait à cette époque. On perçoit, par petites touches, la perméabilité des groupes à cette époque. w00w00, LoU, MoD, une partie du mouvement Antisec sont vaguement évoqués (voir ici aussi). On retrouve aussi des personnages comme Bronc Buster,...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée