Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Crise de la dette souveraine : la crise au Moyen-Orient n'arrange pas les affaires...

Soyons clairs, le monde de la finance a les chocottes. Les politiques ont beau répéter que la reprise est là, la crise de la dette souveraine est toujours là. Et les révolutions en cours au Maghreb n'arrangent pas les petites affaires des financiers. Entre gel des avoirs et hausse des cours du pétrole, tout fout le camp. Sur le plan économique, en occident, deux informations passent inaperçues pour la presse généraliste. Mais pas pour les financiers. La première concerne les CDS.

Soyons clairs, le monde de la finance a les chocottes. Les politiques ont beau répéter que la reprise est là, la crise de la dette souveraine est toujours là. Et les révolutions en cours au Maghreb n'arrangent pas les petites affaires des financiers. Entre gel des avoirs et hausse des cours du pétrole, tout fout le camp.

Sur le plan économique, en occident, deux informations passent inaperçues pour la presse généraliste. Mais pas pour les financiers.

La première concerne les CDS. Les credit default swaps, qui permettent de s'assurer contre une "faillite" d'un état ou d'une entreprise, ne reflètent pas une confiance forcenée. Avant l’annonce du plan de soutien à la Grèce les CDS de ce pays étaient à 954 points de base. Ils frisent actuellement les 1000 points. Et ce en dépit d'un plan d'aide financière conséquent et de toutes les annonces politiques qui vont avec. Les CDS de l'Irlande étaient à peu près à 500 points lorsque l'aide européenne a été annoncée pour éviter un effondrement de son système bancaire. Ils sont actuellement proches de 600 points. Une vraie réussite...

La seconde concerne les Etats-Unis et l'inflation en règle générale. L'endettement des Etats-Unis tout d'abord. Il atteint des niveaux dangereusement élevés. Autre point noir, certains Etats sont dans une situation catastrophique sur le plan financier. Pour ce qui est de l'inflation, elle commence à sérieusement inquiéter les orthodoxes comme...