Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Censure iranienne: powered by Cisco Systems®

Il y a quelques jours, nous vous parlions de la situation de la censure Internet en Iran à la veille des élections. Vous aurez probablement compris que notre petite équipe suit assez attentivement (FR) ce qu'il se passe en ce moment dans ce pays (US). Pour ce faire, même si la rédaction de Reflets n'a pas les moyens de dépêcher des reporters sur place, elle dispose de moyens autrement plus efficaces pour se rendre compte de visu de la situation sur le plan strictement technique.

Il y a quelques jours, nous vous parlions de la situation de la censure Internet en Iran à la veille des élections. Vous aurez probablement compris que notre petite équipe suit assez attentivement (FR) ce qu'il se passe en ce moment dans ce pays (US). Pour ce faire, même si la rédaction de Reflets n'a pas les moyens de dépêcher des reporters sur place, elle dispose de moyens autrement plus efficaces pour se rendre compte de visu de la situation sur le plan strictement technique. C'est ce que nous avons fait, une fois de plus.

Le Guardian se fait aujourd'hui l'écho d'une cybercensure des sites web traitant de politique et surtout des candidats aux élections présidentielles. Le site pointe du doigt une censure par mots clés, ce qui nous semble partiellement vrai. Nous constatons de notre côté du pur blocage IP ainsi que du blocage DNS. Une cybercensure assez chaotique pas exclusivement centralisée, mais qui ne fait que la rendre plus dure à analyser.

Exceptionnellement, nous n'allons pas vous faire de longs discours, tout simplement vous apporter des faits, bruts de fonderie sous la forme d'un exemple.

  • Commençons par nous connecter sur une adresse IP iranienne, pour voir Internet, comme un iranien.
  • Nous lançons ensuite un bête ping sur le site Presstv.ir (parfaitement accessibles depuis une IP française) un site de presse généraliste iranien qui couvre en ce moment assez naturellement les élections présidentielles. On...