Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Amesys, réfugiée politique aux Emirats Arabes Unis ?

Depuis quelques mois, les journalistes qui suivent l'AmesysGate sont au courant. Mais l'enquête est longue et difficile. Stéphane Salies, le nouveau propriétaire de la technologie Eagle via un tour de passe passe organisé par Philippe Vannier, le patron de Bull... Ah, merde, non... on commençait trop sérieux. Reprenons autrement... C'est l'histoire d'un mec... Y fait un truc qu'il veut pas qu'on le sache... T'as tous les journalistes qui cherchent à savoir quoi.

Depuis quelques mois, les journalistes qui suivent l'AmesysGate sont au courant. Mais l'enquête est longue et difficile. Stéphane Salies, le nouveau propriétaire de la technologie Eagle via un tour de passe passe organisé par Philippe Vannier, le patron de Bull...

Ah, merde, non... on commençait trop sérieux. Reprenons autrement...

C'est l'histoire d'un mec... Y fait un truc qu'il veut pas qu'on le sache... T'as tous les journalistes qui cherchent à savoir quoi. Ils rament, hein, les journalistes. Et là, PAF!, pas de bol, c'est son pote qui le raconte à un journal en pensant pas à mal...

Oui, nous savions tous que Stéphane Salies est à la tête d'une entreprise domiciliée aux Emirats Arabes Unis. Comme Stépane et Philippe sont de joyeux lurons qui font des blagues de toto, Stéphane, sans doute en accord avec Philippe (pour pas se prendre un procès sur la base du droit des marques) a appelé sa nouvelle société Advanced Middle East Systems.

Z'avez  compris la blague ?

A dvanced M iddle E ast Sys tems : A.M.E.Sys.

Elle est bonne, non ? Franchement, à ce stade, on se dit que Philippe Vannier et Stéphane Salies ont un sentiment très fort qui les habite : ils peuvent faire à peu près n'importe quoi, le dire, et même le crier haut et fort, personne ne leur dira quoi que ce soit.

Tout le monde se doutait qu'il y avait baleine sous gravillon. Mais va donc enquêter sur une boite aux Emirats Arabes Unis, coco......