Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

#Amesys : Qosmos invité malgré lui chez Kadhafi, les explications d'Eric Horlait

Quand Eric Horlait de l'université Pierre et Marie Curie vient expliquer au LIP6, dont il est l'ancien directeur, comment les contenus des correspondances de scientifiques se sont retrouvés dans une proposition commerciale d'Amesys en Libye, on apprend beaucoup, beaucoup de choses. Vous allez découvrir dans cet enregistrement, fait de façon clandestine, très récemment lors d'une réunion de crise, pas mal d'éléments intéressants. L'affaire remonte à 2004.

Quand Eric Horlait de l'université Pierre et Marie Curie vient expliquer au LIP6, dont il est l'ancien directeur, comment les contenus des correspondances de scientifiques se sont retrouvés dans une proposition commerciale d'Amesys en Libye, on apprend beaucoup, beaucoup de choses.

Vous allez découvrir dans cet enregistrement, fait de façon clandestine, très récemment lors d'une réunion de crise, pas mal d'éléments intéressants.

L'affaire remonte à 2004. Amesys en quête  d'une brique technologique logicielle d'analyse de trafic, vient démarcher Qosmos, dont les liens avec le LIP6 sont très étroits... Puisqu'Eric Horlait, qui est aujourd'hui "program manager" à l'Université Pierre et Marie Curie, était le directeur du laboratoire LIP6 avant de devenir, en 2005, directeur des technologies de Qosmos.

Dans les faits, Qosmos, n'a jamais directement vendu en Libye, Qosmos n'a - selon Monsieur Horlait - "pas souhaité vendre sur ce marché"... ce qu'Amesys a fait en se servant dans sa proposition commerciale de matériels produits à l'occasion d'un contrat d'évaluation dont l'objet était du maquétage/prototypage. Le résultat n'avait alors pas été jugé concluant : la technologie de Qosmos ne traitait pas assez de débit (10 Mégabits/seconde à l'époque contre 40 Gigabits/seconde aujourd'hui) et ne fonctionnait pas terrible avec les emails

"quand vous...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée