Alcatel Shanghai Bell et Deep Packet Inspection en Birmanie

Après avoir distribué quelques cyber quiches à Amesys, Bluecoat ou à Qosmos, Reflets hésitait un peu entre Thalès et Alcatel Lucent pour la suite de sa petite saga sur le Deep Packet Inspection, cette technologie
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

6 thoughts on “Alcatel Shanghai Bell et Deep Packet Inspection en Birmanie”

  1. Finalement le droit à l’oubli sur internet est un vrai problème, surtout pour ce genre de magouille, et de grandes sociétés qui cherchent désespérément à se donner bonne conscience une fois l’affaire mise au grand jour, vite, vite je fais disparaitre les fichiers compromettant, dommage qu’internet est une mémoire aussi longue…
    Et tant mieux pour nous.
    Belles investigations… continuez, je vous lis avec beaucoup d’intérêt depuis ma découverte de ce site.
    un regard alternatif quoique parfois médisant, fait du bien.
    Vous donner des infos, des liens, après chacun peut se faire sa propre opinion. pas mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *