Deep Packet Inspection : La technologie c’est comme la culture, moins on en a, plus on létale

Hier, le Wall Street Journal confirmait une information que nous vous avions glissé en mai dernier concernant Amesys, filiale de Bull, l’architecte d’un monde ouvert, joyau de l’informatique made in France. On y apprenait donc
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

10 thoughts on “Deep Packet Inspection : La technologie c’est comme la culture, moins on en a, plus on létale”

    1. Non, à mon avis c’est juste les virgules qui manquent.

      « On signalera également, (que) sur le plan des accords internationaux, que la transparence en matière de vente… »

      Même probleme ici:
      « On y apprenait donc que nos architectes d’un monde ouvert, spécialisés dans le calcul(e) haute vitesse, qui venait de croquer(,) un an au préalable(,) un spécialiste de l’interception, Amesys, mettait sa technologie au service du régime libyen.

      Avec en plus une petite faute d’accord.

      Rien à dire sur le fond, c’est juste que ça fait mal aux yeux et à la tête ;). Et pourtant j’ai pas « Français » comme 1ere langue (pas importable, selon Guéant)
      Amitiés et à effacer après correction.

  1. A force de lire toutes ces infos concernant l’honneteté de nos dirigeants, ca me donne presque envie de partir vivre dans une dictature corrompue…. Au moins, je ne serais plus surpris! ;)

    (Merci pour vos articles, c’est toujours instructif/déprimant …)
    Lo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *