Vive l’Internet sain, la vie saine, la télé saine, les rues saines,…

Mais que se passe-t-il en Sarkozie ? Tous nos hommes politiques de droite viennent sur le devant de la scène médiatique avouer qu’ils consultent des choses horribles sur le Net.  Ils veulent, nous disent-ils un « Internet civilisé », un « Internet sain ».

Voyons voir… Les mots ont un sens, n’est-ce pas ? S’ils veulent un internet sain et civilisé, c’est que le leur, celui auquel ils ont accès et qu’ils consultent, n’est ni sain ni civilisé.

Alors, que consultent-ils ? Des sites pédopornographiques dont ils veulent le filtrage alors qu’ils n’existent pas ? Des sites de cul ? Rotten ? On serait curieux de consulter l’historique de leur navigateur. Le reste, ce n’est même pas la peine, parce que pour un député sarkozyste, Internet, c’estle Web. Point.

Leurs capacités pour surfer et trouver un Internet du partage de l’information, de la culture, qui permet à tous les humains de se mettre en relation, de partager leurs cultures pour se rapprocher, semblent terriblement réduites. Peut-être, avant de réclamer un internet sain et civilisé, devraient-ils se payer quelques cours avec un spécialiste qui pourrait leur montrer le site du Louvre, les millions de sites américains qui permettent de consulter toutes sortes de données que les Français ne verront jamais sur leur propre gouvernement.

Peut-être devraient-ils consulter les journaux de tous les pays, qui permettent à chacun de se faire une idée sur ce qui se passe à l’étranger, de manière bien plus large que par la lecture du journal français le plus axé sur l’international.

Pour un monde plus sain !

Mais pourquoi s’arrêter à un Internet sain ? Pourquoi ne pas réclamer une vie saine, une télévision saine, des rues saines, des politiques sains, des radios saines ?

Ne devrait-on pas imposer aux marchands de journaux d’arrêter de mettre à hauteur des enfants des magazines de cul, des Rivarol, des Minute ? Aux télévisions d’arrêter de diffuser du foot, des émissions de télé-réalité, des séries abêtissantes ?

Ne devrait-on pas obliger les Français à lire un livre fondateur de philosophie par mois et pas seulement des livres de culture européenne. Leur imposer de lire le Coran, la Torah, le Livre de la Voie et de la Vertu,  on en passe.

Ne devrait-on pas imposer aux radios de varier leurs diffusions, de faire plus de place à la culture et aux productions marginales ?

Ne devrait-on pas imposer aux politiques qu’ils n’aient plus de relations avec les lobbies, les représentants de l’économie, qu’ils ne détiennent pas de participations dans des entreprises, qu’ils ne servent pas des intérêts privés, etc.

Ne devrait-on pas imposer des rues bien saines, qui ne soient pas défigurées par les enseignes des marques, qui soient bordées d’arbres, d’espaces verts dont les pelouses servent à autre chose qu’aux déjections des animaux ?

Oui, soyons fous, soyons sains, très sains. Et dans quelques années, on lobotomisera tous les enfants dès 3 ans, histoire que tout le monde soit bien « sain ».

En commençant par ceux des députés qui veulent un Internet sain…

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


7 thoughts on “Vive l’Internet sain, la vie saine, la télé saine, les rues saines,…”

  1. C’est peut-être ça leur Internet non sain : un accès aux fichiers déclassifiés de la NSA.

    Par contre, la téléviosn n’est-elle pas déjà en cours d’assainissement cérébral aka « on vous abrutit plutôt que de vous aider à penser », et ce mouvement se poursuit dans l’éducation avec de moins en moins de profs pour des classes toujours plus chargées, garantissant ainsi une baisse du niveau scolaire moyen par l’impossibilité faite aux élèves (voire pire, aux profs ayant encore la flamme) de prendre le temps de bien tout assimiler.

    Et il est clair qu’avec son accès simple, sans-condition ni contrainte (ou presque) à l’information, la culture, voire aux autres, Internet est une menace pour nos dirigeants.

    A une époque on brûlait les libres. Brûler un accès à Internet est beaucoup plus dure, alors on le limite.

  2. Quitte a détourner une affiche de marque, ce serait bien de retirer toute référence afin de ne pas engendrer d amalgame. La marque originelle est encore clairement lisible !!
    Brayer sans cesse c est bien mais faire ça propre c’est mieux !!!

    1. non non moi je serais d’accord de rétablir l’apprentissage des religions au moins les enfants aurais un code moral leChrist par exemple parle d’amour de vie et de pureté ressemblé à la nature ces de la ou on viens je préfére éduqué les enfants dans la sagesse plutôt que leurs apprendre l’educations sexuelle en cours plutôt que s’abrutir devant Nabilla plutôt que regardé du porno sur le net car la religions à la base est centré sur l’amour et la tolérence envers tous le monde en gros nous sommes tous
      soeur fréres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *