The Google TMG effect … ou quand les ayants-droit censurent bêtement des sites d’information

Et voilà, ça commence… comme prévu. On pourra coller ça directement comme une conséquence directe de lois techniquement non maîtrisées pour le seul profit d’une poignée de crétins, qui comme prévu, opèrent une censure aveugle,
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

25 thoughts on “The Google TMG effect … ou quand les ayants-droit censurent bêtement des sites d’information”

  1. Test d’hypothèse :

    « le warez étant générateur d’un fort trafic, celui-ci utile quand on veut être un moteur de recherche monopolistique (effet de masse) »

    Testons cette hypothèse :
    Cherchons fb28b76ae175d05db9f2d6cc21d661b7af2e67f5 dans Google (INVERSER le f et le 5 final). Tout est censuré ou presque.
    http://img37.imageshack.us/img37/1363/warezgoogle.jpg

    [[Au passage je remarque un bug sur les fonctions de recherche de mes navigateurs, ou le texte n’est pas trouvé à cause du « spoiler » de l’un des liens. Quand je clique sur spoiler, il n’est pas trouvé non plus. Il faut en fait enlever le texte de la zone de recherche et le recoller pour qu’enfin Firefox et Internet Explorer les retrouvent.]]

    Voyons voir si bing, le moteur de recherche de Microsoft, censure les jeux de la xbox de Microsoft.
    http://img214.imageshack.us/img214/3719/warezbing.jpg

    Arf… non…
    Donc le warez de Microsoft que l’on trouve par le moteur de recherche de Microsoft est listé de plein de droit…
    L’observation ne contredit pas l’hypothèse « le warez est utile à un moteur de recherche », même lorsque le propriétaire du jeu piraté est aussi le propriétaire du moteur de recherche qui permet de trouver le jeu piraté..

    Merci tout de même à Google de rendre la censure transparente.

  2. la censure du net commence, ah non ça déjà commencé depuis longtemps :-p et sérieusement comment un site comme ça http://www.chillingeffects.org/ peut exister … en tout cas c’est une aubaine pour google et un très bon site de warez :p

    je profite de ce message pour féliciter toute l’équipe de reflets.info (reflets.info que j’ai découvert en écoutant France culture) de leur super boulot.

        1. C’est simple, déjà le keyword stuffing ca marche moyen.
          Ensuite, on dit ici que l’on censure des hashs de torrent (sa representation chaine de 40 characteres), donc au lieu de gagner du traffic, tu risques juste la blacklist de google.

          Mais bon google… si tu cherches autre chose que que pron ou du warez, tu tombes sur ehow…

  3. Je suis pas sur d’avoir bien compris.
    Pour savoir si tel ou tel fichier et bloqué il faut chercher le hash du fichier en question? Or pour avoir le hash il faut avoir trouvé le fichier, non? Donc où est le l’utilité ? Si le fichier est pas bloqué c’est qu’il est accessible (cogitum, cogitum…).

    D’autre part les listes publiées sur chillingeffects.org n’indiquent pas les fichiers intéressants à télécharger, mais au contraire ceux à éviter puisque les ayants-droits on demandé leur retrait des résultats de recherche, non?

    1. Va sur google et cherche ça:

      http://www.papygeek.com/peer2peer/hadopi-un-serveur-en-libre-acces-donne-la-liste-des-fichiers-surveilles/

      ou encore ça

      papygeek tmg hadopi

      tu scrolles en bas de page et tu regardes le lien chillingeffect…

      « D’autre part les listes publiées sur chillingeffects.org n’indiquent pas les fichiers intéressants à télécharger, mais au contraire ceux à éviter puisque les ayants-droits on demandé leur retrait des résultats de recherche, non? »

      Lit la page de papygeek: on ne dit pas autre chose et c’est bien en ça que la censure est stupide, puisque personne ne donne aucun lien de téléchargement.

      1. ok pour cette recherche.

        J’ai aussi lu le billet de papygeek et j’ai bien compris qu’il disait que c’était les fichiers à éviter puisque surveillé par TMG.

        J’ai compris aussi la stupidité du blocage vu que ça bloque les fichiers sensé piéger les téléchargeurs (et d’autres sites au passage).

        Par contre je comprend pas quand, dans cet article, il est écrit :
        « Cette initiative, outre la transparence, a aussi le bon goût de vous offrir un super répertoire warez des fichiers que vous cherchez »

        ça n’est pas génial comme répertoire vu que ce ne sont que des fichiers surveillés. A la limite ça permet de les éviter mais ça ne veut pas dire qu’un fichier n’y figurant pas est sans risques pour autant.
        Un ayant-droit peut très bien surveiller un torrent sans demander de désindexer les sites qui en donne l’accès ou publiant le hash.

        Par contre oui le site est effectivement utile pour mesurer la censure.

        1. Les sites donnés par chillingeffects donnent bien d’autres liens de torrents illégaux, c’est à dire pas seulement les liens manifestement censurés.

          Si le coté transparent de la censure est appréciable, coté google, ça a comme effet pervers de faire le tri entre le spam et les vrais sites de warez.
          Bien sûr, un usager régulier des sites warez sait déjà ou aller, donc l’intérêt réel du listing n’est pas très élevé, mais ça fait un peu bête…

          Par ailleurs (et corrigez-moi si je me trompe), TMG était censé surveiller de la musique et des films si ma mémoire est bonne. Enfin, au moins dans le cadre de sa mission pour l’HADOPI (TMG a d’autres clients).

          Je ne suis même pas sur que HADOPI pourrait reprocher le téléchargement du fichier dont le hash a valu cette censure à papygeek et aux autres (?).

          Je m’interroge également sur l’intérêt d’une double censure.
          Ainsi, si une personne obéit à une demande de retrait en vertu du DMCA, je ne vois pas pourquoi on surcensure en demandant à google de désindexer en plus les pages de google.
          Google revérifie-t-il et réindexe-t-il les pages plus tard ?
          J’en doute un peu…
          Ce cas de figure illustre un peu ce qui se passe quand on traite les problèmes de manière automatique ou avec une personne qui travaille, sans réfléchir ou sans trop comprendre parce qu’il faut faire DU CHIFFRE: on a des effets pervers évidents.

          Si la HADOPI s’imagine qu’on ne peut pas tirer profit de son action à des fins détournées, elle se fourre le doigt dans l’oeil.
          Je te renvoie à seedfuck:
          http://bluetouff.com/2010/04/30/pourquoi-seedfuck-a-deja-tue-hadopi-2/

          1. Le probleme de chillingeffect est par ailleurs au-delà de notre seul cas particulier. La DMCA étant une loi américaine.

          2. Et puis, ce n’est pas parce qu’un fichier a reçu une demande de déindexation qu’il est surveillé en ligne.
            Nous sommes dans un cas particulier.

        2. « J’ai compris aussi la stupidité du blocage vu que ça bloque les fichiers sensé piéger les téléchargeurs (et d’autres sites au passage). »
          >>>
          En fait, on parle surtout des « autres sites au passage ». Que les « ayants droit » (de censurer ?) demandent d’effacer les fichiers frauduleux ne me dérange pas à titre personnel.

          1. Merci pour les éclaircissements !

            En revanche je pige toujours pas trop le fonctionnement de tout ça.

            Prenons un exemple dans le lien donné plus haut dans l’article http://pastebin.com/cjU2fnf5
            Si je cherche dans google l’intitulé exacte du torrent de la ligne 4 tout s’affiche sans problème. Si je cherche son hash les restrictions apparaissent. Pourquoi les résultats ne sont pas les mêmes?

            Cependant, ça ne marche pas à tout les coups parce que si je fais la même manip avec celui de la ligne 1 le nom et le hash subissent un blocage.

            En tout cas dans le premier cas exposé on peut se demander à quoi ça sert de bloquer juste le hash. A priori on cherche le film qu’on veut télécharger avec des mots clés plutôt qu’avec un hash…

  4. M: Discuter du fonctionnement et improviser une explication qui tient la route en live est probablement difficile et hasardeux.

    « En tout cas dans le premier cas exposé on peut se demander à quoi ça sert de bloquer juste le hash. A priori, on cherche le film qu’on veut télécharger avec des mots clés plutôt qu’avec un hash… »
    C’est exactement la logique de TMG, on télécharge le fichier qui a un certain hash et l’on part du principe que c’est le signe de quelque chose d’illégal a été fait. Sauf que ce n’est peut-être pas si simple que ça dans la pratique…
    Le premier cheval de Troie venu peut théoriquement me faire couper ma connexion grace à HADOPI…
    Grace à HADOPI, les gens qui travaillent avec internet peuvent perdre leur travail. La procèdure pour protester est volontairement lourde: un classique en France.

    Dans ce pays, on lutte contre l’insécurité en créant une insécurité juridique. Beau contresens…

    1. Je te concède que si l’on surveille certains fichiers torrent (par google ou sur le p2p), ce n’est peut-être pas ceux-là qu’il est prudent de télécharger si l’on veut éviter les ennuis (dans l’absolu).

  5. Et c’est là qu’on se voit vraiment con … rien entravé au billet ni aux commentaires.
    J’ai bien googelisé 2~3 fichiers et 2~3 hashs, google me renvoie toujours des réponses. Pas vu le coup de la censure ou vraiment trop noob pour voir quoi que ce soit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *