Terrorisme : am, stram, gram, pic et pic et Telegram

Il est toujours passionnant de faire un post-mortem  d’une opération de communication rondement menée à grands coups de  sabots bien lourds. Rembobinons. Au fil des attentats, en particulier depuis l’assassinat d’un prêtre fin juillet à
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

3 thoughts on “Terrorisme : am, stram, gram, pic et pic et Telegram”

  1. Où l’on constate, encore une fois, que nos politiques ne savent plus prendre leurs responsabilités et avouer une erreur, préférant, comme une bonne partie de la population décervelée aujourd’hui, rejeter ses erreurs sur les autres.

    Quand comprendrons-nous qu’il nous faut redevenir adultes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *