Syriwood, ou le nouvel eldorado du cinéma

Il faut très beau en ce moment à Damas ! J’aurais bien profité de quelques jours de repos pour y faire un tour. Il fait donc un temps à se balader dans les rues et chanceux sont
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

65 thoughts on “Syriwood, ou le nouvel eldorado du cinéma”

    1. WnHtim… comment oses-tu ?

      1) le titre !

      2) réaliser que la simulation des ombres des bâtiments, en perspective, n’est pas encore en option chez Google Earth (et que cela complique beaucoup les vrais enquêtes journalistiques).

      3) apprendre, pêle-mêle :

      a) une nouvelle définition du séduisant « crowsourcing »
      b) que l’une des prières coïncide avec le coucher du soleil
      c) que les prières sont inaudibles en ville (en Syrie)
      d) que, là-bas, les ombres des bâtiments attendent la toute dernière seconde pour se jeter dans le ciel (comme ça, d’un coup).
      e) que le Community Manager de Reflets fait parfois porte ouverte, que ça ne nuira pas à son SEO, et contribuera à former une lointaine relève ?

      4) Ouvrir un débat sur l’objectivité de Thierry Messan : son autorité est incontestée, l’article est donc à la fois courageux, novateur et surtout troll-free garanti.

      Et puis, qu’écrire d’autre, vérifier ce qu’il raconte ? Eutelstat couvre Qatar et l’Arabie Saoudite avec un retard chronique (et beaucoup trop partiel), et si l’on devait douter de nos médias même juste un peu, RSF nous le dirait (ils veillent).

      Puisque c’est le jeu de la Juste Heure (pour gagner, faut être plus près, mais si t’as moins, t’as perdu, t’as compris ?), alors je me lance :

      « 18h47 ! »

      [*pardon*]

        1. Ju,

          J’ai vraiment été trop bref hier :D

          Attention: je ne tente *pas* de remettre en cause la véracité de ton ou tes possibles voyage(s) en Syrie ou ailleurs, cher confrère backpacker. Et personnellement, je ne me suis jamais rendu dans ce pays.

          …mais…

          ce qui m’éberlue (et motives mes questions) c’est que tu ne sembles pas avoir *observé* par toi-même — sur place — la « coïncidence troublante » entre le *début* de cette prière, et le soleil qui vient tout juste de *terminer* (assez précisément) de se coucher ?

          L’observation, c’est le premier talent du journaliste, et si tu es publié sur Reflets, alors…

          => n’est-ce donc pas le cas en Syrie ?

          Tip: il y a au moins une autre coïncidence troublante très apparentes, aux yeux d’un touriste dans un pays ou l’Islam est largement pratiqué, de mon expérience : celle du moment de la prière du lever, qui se *termine* (assez précisément, encore) *avant* l’apparition des tous premiers rayons du soleil.

          Alors ? Toi Ju, qui réponds à tes lecteurs (d’un façon un peu présomptueuse et expéditrice, j’ai trouvé) de « lire des bouquins » mais sans toutefois en citer aucun, quel qu’en soit le sujet,

          n’as-tu jamais eu la curiosité de lire, pour toi-même — en préparation de cet article peut-être ? ou encore, suite à mon commentaire, qui te donnais une piste ? — de lire donc, quoi que ce soit, sur les prières de l’Islam ? En particulier, quant à :

          – leur symbolisme et leurs heures

          – le calcul de ces heures, et la raison de l’existence de leurs calendriers / tables d’horaires multiples, très légèrement décalés ?

          Jamais, même simplement, discuté de ces petites contradictions avec des musulmans pratiquants de diverses « origines » (qui peuvent s’y perdre parfois, en riant ;- ) ?

          Si ? Non ? Quoi non, tu rigoles ? Ce serait bien léger de la part du journaliste que tu es …au vu la place centrale de ce sujet dans ton « enquête » ! Non ?

          Et puis, Reflets présente quelques auteurs bien cultivés en la matière, à n’en pas douter. Les consulter avant de publier, est-ce une option au sein du CMS de Reflets ?

          Alors cherche et développe donc, il n’est jamais trop tard !

          :: Full disclaimer :: Warning! :: Y répondre risque de remettre en cause ton « evidence » principale — et de toi à moi, chez auteur — la fracassante conclusion (que tu as mise en gras, pour que nous lecteurs ne la manquions pas) de ton article, aussi :: Warning! :: Feras-tu alors preuve, dans ce cas, de l’immense courage journalistique que tes lecteurs attendent de toi, pour en tirer les conséquences, genre, un gros « Edit » ? :: Warning! ::

          —–
          Bonus
          —–

          Tu sembles revendiquer des qualités de cadreur, et prends « gentiment » de haut le choix de cadrage de Meysan (ou de son réalisateur, mais peu importe).

          Loin de moi l’idée de défendre ce dernier, ni de minimiser ses efforts de communication divers et variés.

          Mais n’as tu pas pensé, un seul instant, que placer la statue du « résistant ultime » de ce pays, au centre de la perspective — et en plan fixe — tout au long du communiqué (plutôt que le narrateur) était un choix très appuyé, conducteur même, et purement …symbolique ?

          Les symboles, toujours les symboles… Pour chercher à « démonter du Meysan », les étudier n’est pas en option (comme les ombres du soleil de Google Earth pourraient l’être) :)

          1. Je crois qu’on est partis pour débattre encore longtemps… Rencontrer et parler des musulmans, après trois ans de vie entre l’Egypte, le Soudan, la Syrie, le Liban… où j’ai aussi travaillé, je te rassure c’est déjà fait.
            Sur le détail des heures, j’ai posté en lien les calendriers qu’on trouve sur Internet qui rappellent l’heure de la priere à quelques minutes de décalage.
            Il faut savoir rester humble et honnete. Je dis juste si on superpose les heures de priere, et l’heure du coucher du soleil, on tombe par hazard sur pile la même heure, qui correspond aussi à un grand moment de silence dans la rue…
            Parler de la culture musulmane, je l’ai déjà fait sur un autre blog pendant plusieurs années, ce n’est pas le but de ce papier sur reflets qui est un decryptage de la vidéo, pas un papier sur la culture.
            La statue a été bien pratique pour reconnaitre le lieu, je pense que c’est plus parce que le grand hotel CHAMS et la mairie se trouvent à proximité, en plus des deux ministère ca fait un bon endroit pour pieuter dans un quartier haute sécurité et dire que tout va bien.

        2. Tu appelle ça « débattre » ? Tu ne réponds presque à rien et détourne ta rhétorique vers de nouveaux sujets.

          1) Ta « coïncidence » n’a RIEN d’un hasard

          C’est ça que je te dis ! Comment peux-tu en douter, vue ton expérience ? Et continuer à parler de HASARD ?

          Y’a encore le soleil == c’est trop tôt pour que la prière ait commencé.

          Si la scène se déroulait si proche de son heure, comme tu le dis, ben alors… justement: ce ne pourrait être qu’avant, et donc, l’heure de l’appel. Appel qu’on entendrait, non ? Voilà qui décale encore le début de la prise… vers plus tôt que ce que tu dis.

          C’est plus clair ?

          Ou, est-ce différent en Syrie ?

          ¡¡ Réponds, puisque tu y es allé !!

          2) Meysan a choisi le lieu pour la statue du résistant

          Et comme il le dit lui-même, c’est « au cœur de Damas » et « filtré par des barrages » de police.

          Qui en doute encore, vu le contexte ?
          En quoi est-ce un scoop ? En rien…

          3) Tu tiens absolument à « spéculer » sur quelque chose ? Alors tu aurais pu faire quelques remarques, y’a plein de pistes possibles, même sans se pencher sur le contenu.

          – Certains bruits de fond ressemblent à des rafales de tirs

          – Très peu de véhicules, transitent depuis le côté droit de l’image, sur la durée des prises. Aucun depuis l’arrière, ceux-là même qui seraient passé juste à droite de la caméra, près du narrateur. Davantage dans l’autre sens, nettement.

          – Combien de « fenêtres de tir », justement, Meysan a-t-il pu avoir pour aller planter sa séquence à cet endroit en toute sécurité ?

          – L’est-il, d’ailleurs, en sécurité ? Perso, je n’ai pas trouvé qu’il donne l’impression d’être complètement rassuré, alors même qu’il est considéré par le régime comme un invité de marque, et que le régime est susceptible d’avoir filtré la circulation pour sa sécurité.

          Bref.

          Mais non, tu t’accroches à ta théorie imaginaire d’une manipulation quant à *l’heure* de tournage par Meysan. Bah, il a dû commencer autour de 18h, faire quelques prises…

          Ses plus fervents détracteurs trouveront bientôt que tu rivalises avantageusement avec lui, Mouhahahahahahah

          L’article est mort, Ju renaîtra. Bon courage !

          1. J’aime bien les fan addict du réseau Voltaire !
            Bon, je réponds, ça m’amuse.
            1 – tu sais tres bien que juste avant la priere, quand la video a été tournée, il n’y a personne dans la rue, ajouté au quartier haute sécurité… avant ou pendant c’est la meme chose, tu chipotes à 10 minutes, c’est drole…
            Je détournes ou je ne dis jusrte pas ce que tu voudrais lire ?
            2 – « filtré par des barrges de police… un quartier avec deux ministeres, un hotel de luxe et des banques comme je le dis dans le papier, c’est juste NORMAL puisque haute sécurité.
            Je n’ai jamais parlé de scoop mais nu décryptage de vidéo.
            3 – oui, j’adore juste quand Meysan dit qu tout va bien et que le calme est revenu. Il suffit d’attendre 6 à 8 secondes et… boum. J’ai oublié de l’écrire, merci de me le rappeler, c’est rigolo ! Tu vois,tu peux même nous aider ;-D
            Très peu de vehicules ??? bah vi, ministeres, peur de l’attentat, barrages, toussa…

    2. Démonter une supercherie provenant du réseau voltaire.

      Maintenant, c’est vrai qu’on peut se poser la question : quel est l’intérêt d’essayer d’ouvrir les yeux à ceux qui préfère rester aveugles ?

      1. Le réseau voltaire participe autant de l’information que de la désinformation.

        Son parti-pris pro-Russie/Chine/Iran/Vénézuéla, même s’il touche parfois juste, tombe toujours rapidement dans la contre-propagande.

        Ouvrir les yeux sur les exactions occidentales ne doit pas nous pousser à les fermer sur les exactions des autres pays. Comme dit ailleurs : les ennemis de tes ennemis ne sont pas forcément tes amis !

  1. Si il est certain que les news de Meyssan sont orientées, il est on ne peut plus certain que nos medias occidentaux ( et là, c’est quand même une autre force de frappe ), nous servent la soupe…

    Alors bon, je trouve cet article sans grand contenu… Par ailleurs, beaucoup d’infos que donnait Meyssan sur la Libye se sont trouvées dans nos médias 6 mois plus tard. Je le considère donc comme une source d’info potentielle et tant pis pour moi si je passe pour un méchant conspirationniste.

    Un regard intéressant sur ce qui se passe en Syrie :

    http://dompaul2.unblog.fr/2012/07/23/tout-savoir-sur-la-vraie-situation-en-syrie/#

    Vous avouerez que l’analyse à tout de même plus de profondeur que ce que vous nous présentez là. Dès le début de votre article, on comprend bien votre parti pris ce qui vous retire quelque peu la bonne foie qu’on pourrait vous accorder.

      1. Tu aura remarqué que je suis en train de commenter l’article de reflets intitulé « Syriwood, ou le nouvel eldorado du cinéma ». Mon commentaire ne s’applique certainement pas à l’ensemble des articles publiés sur reflets.

        Je réagit essentiellement parce que cet article me semble un peu gratuit. On comprend bien que l’auteur n’aime pas Meyssan. Libre à lui. Mais j’ai pris l’habitude de lire des articles d’un autre niveau sur reflets.

        Note aussi que mes commentaires ne préjugent en rien de ce que je pourrai dire sur les futurs articles de l’auteur.

        1. « libre à elle » c’est mieux… 50% de la population mondiale, toussa…
          Sinon pour le reste, je n’ai jamais croisé ce bonhomme, je ne le connais pas donc je ne vois pas comment je pourrais l’aimer ou non. J’interviens juste techniquement avec mes connaissance sur le décryptage de cette vidéo.

        2. perso, je trouve que pas aimer Meyssan, c’est plutôt un signe de probable bonne santé :o …

          en plus la clique à voltaire a largement abusé du décryptage de vidéos aprés le 11 septembre , chais pas si vous vous souvenez …
          l’arroseur arrosé ?
          Fin, bref, bon courage pour la chasse aux trolls , les cyber-vigies du club de groupies solférinien, c’est du troll de boue à coté des adeptes de voltaire …

          1. S’il y a bien un mot de que déteste avant tout, c’est cette « clique ». On croirait entende le gouvernement de Pékin sur le Dalaï Lama…

            Ceci dit, le réseau voltaire a justement lancé un gros pavé dans la mare avec le 11/9, ce qui a permis de débloquer pas mal d’interrogations jusqu’alors contenues chez une majorité d’observateurs ou de victimes.

            Dommage que ce réseau soit ensuite tombé dans l’idéologie « anti-impérialiste » (comme si les russes ou chinois ne pratiquaient pas d’impérialisme culturel et économique…)

    1.  » beaucoup d’infos que donnait Meyssan sur la Libye se sont trouvées dans nos médias 6 mois plus tard. Je le considère donc comme une source d’info potentielle et tant pis pour moi si je passe pour un méchant conspirationniste.  »

      #Facepalm

      Partant de ce principe là pour moi tu es sur la touche. Concernant les médias occidentaux, il est évident qu’on nous sert de la soupe également. Yovan l’explique très bien dans ses articles.

  2. Commentaire de la vidéo Youtube : Thierry Meyssan à propos de la bataille de Damas, Syrie, le 19 juillet 2012, 18 heures

    Commentaire sur leur site (qui ne fonctionne pas si on accepte pas les 3 Cookies) : Reportage enregistré à Damas le 19 juillet 2012, à 18 heures.

    Ils ont « rectifié » le tir ?

    1. Alors quelle est ta définition du mot nation ? Et dans le contexte, quelle est ta définition de la nation Syrienne ? Ou ne devrait-on pas dire un état ? un pays ? parce que si nous n’avons pas la même définition, ça va partir en quiproquo.
      Pause les bases et je te répondrai..

      1. Def: Le sens moderne de nation est assez proche de celui de peuple, mais ajoute souvent l’idée d’État (souhaité, autonome ou indépendant)WIKIPEDIA
        Surtout indépendant.

  3. Je trouve ça pas mal, au contraire. Si le résultat n’a rien de grandiose, c’est la méthode qui est intéressante. Toujours avoir l’œil pour vérifier les petits détails, ça peut aider à débusquer un vilain.
    Merci pour l’article :)

    1. Ce n’est pas parce qu’on n’est pas « contre » qu’on est « pour »… Mais enfin, ca parait être une subtilité hors de portée de la majorité… Ce qui est finalement assez comique à observer.

      :-)

  4. Ju, tu n’aimes pas Meyssan, ni le réseau Voltaire.
    Soit.
    Mais qu’est-ce que tu veux dire / prouver dans ton article ? Justifier la soupe médiatique qu’on nous sert tous les jours à la TV et France Info ? ?
    Oui – non ? Quoi d’autre ?
    Faire un parallèle pour la Syrie avec les « printemps arabes » ? Ou plutôt avec le cas de la Lybie, toujours pas bien analysé par ailleurs ?

    En dehors de la question de l’heure précise et de l’angle des rayons du soleil, Meyssan annonce des choses, passées et même futures. Pour les unes, ça peut (pourra) se vérifier, pour les autres, il suffit d’attendre un peu…

    Ceci me fait re-poster le lien vers cette vidéo, mise récemment sur Reflets : John Perkins assassin économique pour le compte des Etats Unis.
    https://www.youtube.com/watch?v=w-aB6-hzhcM
    Où l’on se rend compte que l’histoire récente, en fonction de l’éclairage (justement) qu’on adopte n’est pas du tout celle que les contemporains ont pu voir et comprendre.
    Et il doit encore y avoir des dizaines de cas si on remonte plus loin.

    1. On en revient à la traditionnelle critique des journalsites.
      Je suis joie.
      Comme je le dis plus haut, ce n’est pas que je l’aime ou que je ne l’aime pas. Je me base sur les recherches des copains de reflets (la barre de recherche t’aidera) et sur le taff de Numendil http://pixellibre.net/?s=voltaire&x=0&y=0 pour me faire nue opinion.
      Un parallèle avec la Libye ? Que je sache, il n’y a pas eu d’intervention étrangère sur le terrain et le fait qu’il y en ait une en Syrie ferait exploser la zone et entrainerait plus de morts qu’il n’y en a dans la révolution syrienne.

      1. Le parallèle avec la Libye parait assez clair. C’est une déstabilisation d’un pays en jouant sur des groupes minoritaires opposés au pouvoir en place. Le tout financé par les pays du golfe.

        A l’époque de la Libye, on savait que la Syrie serait la suivante. C’est ce qui se passe. Après, ca sera le tour de l’Iran.

        Ce que je pense c’est que les groupes à l’oeuvre en Syrie sont tout, sauf des démocrates. Comme en Libye, dans les vidéos que l’on voit ca et là, les combattant sont des barbus criant « allah ouakbar »…

        Alors de là à aider ces types… ca sera sans moi.

        1. « A l’epoque de la Libye » ???
          Le conflit en Syrie a débuté à la mi-mars 2011, il y avait des chars à Lattaquie début avril. Le conflit a débuté juste après les événements en Egypte.
          Sur les premières images que j’en ai vues, entre la mi et la fin mars 2011 des Syriens seuls dans les rues criant « Al Jazeera Wa7dek Wa7dek » Al Jazzeera, on est tout seuls… puisque les caméras étaient encore tournées vers Tahrir.
          L’évolution géopolitique s’est faire avec le temps, si vous vous rappelez bien, au début, Certains pays du Golfe se plaçaient en soutien de Bachar, ils ont revu leur copie plusieurs mois après.
          In ne faut pas négliger la place de la Russie, celle des helicoptères envoyés par bateau, celle de l’Iran qui a un oléoduc qui va jusqu’en Syrie, dixit un grand reportage d’Arté diffusé en octobre dernier, il ne faut pas oublier la place d’Israël, bien entendu celle du Liban…
          La situation est beaucoup plus complexes que le « les pays du Golfe veulent pousser les isllamistes au pouvoir » que vous sous-entendez. Enormément plus complexe. En ce sens, je vous invite à consulter des archives et lire quelques bouquins.
          L’iran ? Vous vous souvenez de 2009 ? En fait, les Iraniens étaient les premiers à faire leur révolution face à un résultat d’élections qu’ils contestaient. La différence, c’est qu’ils n’ont pas réussi. Je ne m »engagerai pas sur la suite, les mois qui viennent, je ne connais pas assez ce pays.
          Pour le reste, n’importe quel Egyptien disait « Allah Ouakbar » en voyant ses enfants rentrer à la maison en vie juste après la révolution quand il y avait encore des armes dans la rue et que ça tirait de tous les côtés, j’ai des copains soudanais qui fument (pas du tabac) et boivent, ils remercient aussi Dieu quand la salle dans laquelle ils jouent est pleine.
          Cette phrase va au-dela de la simple pensée intégriste.

          1. Je n’achète pas la thèse du peuple opprimé qui se soulève contre le régime. Le seul endroit ou celà à eu lieu, c’était en Tunisie ( et d’ailleurs ca à surpris tout le monde y compris notre propre gouvernement qui à offert son aide à l’époque pour mater la révolte ).

            Il y aurait tellement à écrire et écrire, c’est long.

            Ce débat me parait vain… Désolé du dérangement, je le referai plus…

          2. merci John

            Ju, je suis désolé, mais ton article est vide, « quelque part ». Tu voulais faire une démonstration technique, c’est ça ?

            Pour le reste, je maintiens ce que j’ai dit.
            Et au-delà, je me demande si parfois, sous couvert de jouer franc-tireur, certains articles/journalistes ne jouent pas le rôle du « dissident utile »…

            Comme John, ce débat me semble vain. Mais moi, je le referai. :-)

          3. « Je n’achète pas la thèse du peuple opprimé qui se soulève contre le régime. »

            C’est sûr. La thèse du bon souverain qui rend heureux son peuple me semble bien plus probable…

  5. @Daniel donc toi, ça ne te choque pas que des gens qui accusent « l’opposition » de faire du montage et de pipoter tout plein de trucs dans des studios je ne sais où, le fassent en pipotant eux-mêmes sur les infos qu’ils donnent : heure, arrêt des combats, etc… ?

  6. J’aurais presque pitié des pauvres crédules qui se laissent abuser par le réseau Voltaire, ne serait-ce que lorsque j’imagine la honte qui s’emparera d’eux le jour où ils réaliseront leurs erreurs.

  7. @ ju : Si c’est le fond de l’article, pourquoi ne pas l’avoir exprimé, en détaillant un peu le sujet ? C’est précisément le reproche que je fais à l’article, de s’arrêter à des choses purement techniques, sans mise en perspectives.
    Sachant, pour dissiper d’éventuels malentendus, que ça ne constitue pas une attaque personnelle, ce qui serait non fondé et stérile.

    @ k3hr : heureusement que tu es là pour nous éclairer, hein !
    Si tu pouvais développer, tu risquerais même de nous instruire, je pense.
    (simple détail : je suis un lecteur très occasionnel de voltaire.net, pas un fan. Je lis même de temps à autre des pages du Figaro, tu t’imagines ? Rien que pour voir la manière dont ils traitent certains sujets…

  8. Vues tes réponses, je renverse l’ordre des points. 3) 2) 1)

    ***

    3) « :D Tu vois,tu peux même nous aider ;-D »

    Tu m’en verrais ra-vi. C’est ce que je tente de faire depuis mon premier commentaire. Pour que je me mettes à écrire, moi, faut que ce soit presque sous la contrainte, ça me semblait ur-gent.

    Peut-être pas aider « qui », ni dans le sens auquel tu attendais. Sur Reflets, les _idées_ m’intéressent. Mais tu n’as l’air de connaître aucune critique constructive.

    C’est qui, ton « nous » du reste ? Y a-t-il des « camps » ici ?

    Ju, ce que tu étales à longueur de commentaires, avec effet ©flamby à la clef, porte le nom suivant

    => une vision *dichotomique* <=

    Non seulement tu t'adresses à chacun de nous ici, soit comme un "soutien", soit comme un "détracteur" mais, pire, tu assimiles tes "détracteurs" à des "soutien" de celui que tu critiques au départ (ici, Meysan, et même si tu essaie de te montrer comme "objective"). Ainsi, tu me qualifies tout aussi gratuitement de :

    « fan addict du réseau Voltaire »

    C'est fini, oui ?

    Pourquoi réagis-tu comme cela ? Es-tu incapable de comprendre que certains des lecteurs de Reflets, comme moi, ne soient tout simplement pas prêt à "gober" — sous prétexte que la "cible" est "facile", et franchement, elle l'est ! — n'importe quel raisonnement sans faire usage PRÉALABLE de leur esprit critique ?

    Je t'invite à lire ce billet, par exemple:

    http://blogosapiens.typepad.com/isabelle_de_penfentenyo/2010/01/si-tu-nes-pas-avec-moi-tu-es-contre-moi.html

    Tu prétends au « journalisme », soit, j'ai donc tenté de discuter avec toi des faits précis que tu dis rapporter, ou analyser : observations, réalité des heures de prières. Car j'ai beau essayer, je ne partage pas toujours pas tes arguments _logiques_.

    Oui, pure logique, hein, rien de politique là-dedans pour moi. Mais tu n'as relevé aucun de mes arguments. Te sentant attaquée personnellement, peut-être, tu cherches à diviser tes commentateurs, balais leurs propos d'un revers de la main, et tes propres réponses traduisent ta défense d'une « tribune ». C'est le contraire d'un « décryptage », il faut choisir.

    Espères-tu appeler les lecteurs de Reflets à ranger sagement leurs neurones dans un tiroir ? À participer à une forme de lynchage de tout "soutien" de El-Assad ? Juste en partant du principe que ce qui en ressort est — forcément — manipulé de toute part ?

    Cherches-tu à étayer ta thèse, en piochant un communiqué (grave, s'il en est, quoi qu'on en pense) au hasard, et lui cherchant des poux d'ordre techniques sans y réussir ? Lorsque tu peines à convaincre, ou à intéresser grand monde, tu reprends tes (nouveaux) détracteurs de haut.

    Pour ma part, ben oui, je me contre-fous de ce débat que tu cherches à relancer à chaque commentaire, sur l'exactitude ou la mise en scène d'une prestation de Meysan.

    Pour ma part, je m'en fou mais alors, royalement !!!! _Je_ pense que Meysan a, volontairement, passé outre toute rigueur intellectuelle depuis (au moins !) la sortie de l'Effroyable Imposture. Il s'agissait d'un essai inexplicable, à mon sens, _sauf_ si Meysan considère que « la fin justifie les moyens » et qu'il peut écrire n'importe quoi, au fond, de préférence même, tant que cela fait le plus de bruit possible.

    Le problème pour moi, c'est que si cet essai a, au départ, contribué à questionner la thèse de l'Administration, et faire naître l'esprit critique d'une population anesthésiée par CNN, CBS et MSNBC (disclaimer: je vivais alors à Washington D.C. et prenait des cours de pilotage l'aéroport de Tipton, juste en face de la NSA, tu parles que le sujet m'a passionné !), il était aussi truffé d'erreurs, d'approximations, d'amalgames et de conclusions parfois très fallacieuses.

    C'est justement pour cela qu'il a permis aux supporters de la version officielle, et malgré l'ampleur de leurs contradictions, de facilement gagner la bataille médiatique en discréditant en bloc (!) "l'autre camp". Éternelle "dichotomie", quand tu nous tiens… mais quelle connerie !

    Au final, globalement, il fut particulièrement _nuisible_ pour les victimes de 9/11, à leurs familles et tous ceux qui ont travaillé — et travaillent encore, à essayer d'y voir plus clair, quémandant à l'Administration de nouvelle pièces du dossier — toujours aussi inaccessibles. Et tout cela est bien triste.

    Tu vois ? Déjà 10 ans que je prends tout ce que Meysan peut dire ou écrire, avec d'énormes pincettes. Que je croise ce qu'il produit de plus en plus rarement (une fois l'an ?), y compris ses plus belles « infographies », et que je critique sa méthode par dessus toutes les autres.

    Cet auteur est l'archétype de la pensée contre-productive. Dans ses colonnes se côtoient des infos bien réelles, parfois, des exagérations souvent, voire de formidables intox. Et ce, même s'il était de bonne foi, peu importe qu'il se fasse manipuler ou non !

    C'est un geyser inexploitable, car y démêler le "blanc" du "noir", euh… (je charrie ta dichotomie, Ju), plutôt tous les tons de "gris" intermédiaires, prendrait une vie entière. Depuis une décennie, donc, je ne perds plus mon temps à m'y essayer, mais à d'autre choses, peut-être.

    Mais tout cela n'est *que* mon opinion personnelle. Et je respecte ceux qui ne pensent pas comme moi.

    Et toi, faute de recueillir mes applaudissements pour ton « essai » raté, tu ne trouves rien de plus intelligent à écrire, que de me catégoriser comme un :

    « fan addict du réseau Voltaire »

    Superbe étincelle qui doit briller dans tes yeux à cet instant, décidément ! N'as-tu donc ABSOLUMENT aucune rigueur ? Ne sais-tu peser le moindre mot avant de l'écrire ?

    ***

    Je maintiens, sans aucune exception, tout ce que j'ai écrit sur ton article, Ju : j'ajoute que même si tu ne joues pas dans la même cour que Meysan, tu fais usage des même procédés !

    Réfléchis-y.

    Ici, par mes commentaires, j'essaie juste d'aider …Reflets, auquel je me suis attaché avec le temps.

    Pour ta gouverne, je ne suis pas non plus un « addict de Reflets » hein, je lis beaucoup d'autres choses. Et je ne sais pas écrire du tout, ce qui fait que poster des commentaires, d'habitude : j'évite. Ici comme ailleurs. Rassure-toi peut-être, tu ne me liras pas davantage à l'avenir que par le passé.

    Mais je sais confronter, et relayer des idées à ma manière. Certains articles ici renforcent mes opinions. D'autres m'ouvrent l'esprit à de nouveau sujets, les présentent sous de nouvelles perspectives, ou expriment des idées parfois très différentes des miennes.

    Je trouve ceux-là très sains, tant que les argumentaires restent solides. Ce sont _donc_ ces derniers que je lis avec le plus d'intérêt, et je ne manque pas de les relayer non plus : s'ils m'aident à la réflexion et confrontent mes idées, ils en aideront sûrement d'autres que moi.

    Revenons à ton article.

    Il ne rentre dans aucune de ces catégories, mais dans celle qui me contraint à une RÉSERVE toujours plus grande, lorsque je recommande la lecture de Reflets à quelqu'un.

    « Attention ! Reflets est à géométrie de plus en plus variable ! Y'a toujours autant d'articles "core", très solides et bien sourcées, mais ils tendent à disparaître, hélas, dans le volume. »

    Or, aux débuts de Reflets, je recommandais le site "en bloc, ou presque", tout comme les sites de leurs fondateurs bien avant sa naissance.

    Alors, très franchement, Ju, ça me fait mal au cul de lire ton article, et il me _pousse_ à le commenter ici. En espérant contribuer à ce que Reflets ne perde pas trop de son panache en s'ouvrant, équilibre assez bien maintenu jusqu'à présent.

    Ton « article » n'en est pas un, tout net.

    C'est une rumeur, une tribune vide, un gros titre avec rien dedans, un contre-exemple journalistique. Le "donc" central écorche mes neurones, il ne mérite rien d'autre que de recevoir lui-même le « décryptage » qu'il prétends offrir aux autres. Quelle suffisance !

    Des « décryptages », j'en suis toujours friand. Quoi qu'ils démontrent. Et Reflets en foisonne.

    Ton article présente le communiqué, d'emblée, comme une pure fiction. J'en ai même cherché les décors dans la vidéo, quelle déception !

    Il n'invite même pas à la réflexion personnelle. Sur rien… sauf, pour le coup, à réfléchir un peu à ce que raconte la vidéo que tu dénigres (j'ai ressorti mes pinces crocodiles pour l'occasion).

    Ce que tu fais porte un nom, c'est de la propagande : comme ce que tu essaies dénoncer, peut-être même davantage, et entièrement gratuite et — heureusement — la tienne est immédiatement identifiable.

    Si ton CV est réel, Ju, franchement c'est inquiétant. Grand Reporter dans de « grands médias » ? Tu dis que tu « enseigne[s] le journalisme », même ?

    J'ai d'abord "plussoyé" le tout premier commentaire avec autant ironie, en espérant que ce serait assez évident, que cela suffirait, et te ferait même rire un peu !

    En fait, je te prenais pour une script-kiddie de Telecomix peut-être, à qui Reflets voulait donner un peu d'espace pour que le temps fasse les choses !?!

    Mais tu as l'air bien loin de ce profil, et c'est là toute ma surprise. Cherchais-tu juste à alimenter un troll, de manière calculer ? Attirer les lecteurs de Meysan sur Reflets ?

    Perdre notre temps à tous ? N'as tu rien d'autre à faire, que de publier ce genre de "chose" sur Reflets ?

    France Soir, c'est mieux pour ça, non ?

    1. rhoooo mais dis moi, tu aimes bien troller, c’est sympa en rentrant de soirée !
      Donc, reprenons la base que visiblement tu n’as pas compris.
      un papier = un angle.
      l’idée de ce papier c’est le débrief sans prétention de cette vidéo. Pas e refaire l’histoire de la Syrie ou de prtir sur des débats géopolitiques.
      Le cas échééant, je t’invite à lire le site de news from the ground de telecomix syria, les papiers de reflets traitant de vidéo surveillance et les billets de Numendil sur sur le réseau voltaire.
      Il ne set à rien de réécrire ce qui a été déjà écrit, y compris sur mon ancien blog où je parle du terrain puisque ce n’est pas le sujet du papier.
      Snon pour le reste, je me dédoublerais, c’est trop bien, en fait j’ai un pouvoir que je ne connaissais pas :-D tu viens de me mettre en joie en plus ça tombe bien, ç risque de plaire à mon chéri. Faut juste que je trouve comment mettre la machine en route consciemment.
      Pour le détour sur le 11 septembre… oui c’était il y a trèèèèès longtemps et nous sommes bien loin du sujet évoqué.
      et tes élans pleins de frustration, pour le reste du commm… pas la peine de commenter ;-)

      1. Ah oui, et pui pour le reste, j’ai tout plein de fiches de paie depuis plus de dix ans, mon grand, qui s’entassent dans un coin, des visas dans le passeport, des archives et des sons, on se fait une mission vérif quand tu veux

  9. Allez ! Pour finir, les petits détails:

    2) Non, ce que tu as fait n’a hélas rien d’un « décryptage ». Tu as

    (a) donné de la « visibilité » à un communiqué de Meysan. Perso, je ne l’aurais pas vu… sans ton article. Tes jeunes et pourquoi pas moins jeunes lecteurs, ne connaissaient peut-être pas, ou avaient oublié le personnage.

    (b) Ensuite, tu as un tout petit peu « documenté »: merci, l’histoire de ce militaire, et surtout sa place dans la culture syrienne, est intéressante. Meysan n’avait pas pris la peine de le nommer, c’était un peu inélégant de sa part.

    (c) Puis tu as émis des « spéculations »

    Ton problème, c’est que l’objet, le titre, et la conclusion de ton article, reposent uniquement sur ces spéculations. Mais tu n’as rien « décrypté », et c’est pour cela que le premier commentaire fut une question : quel est l’intérêt de l’article ?

    ***

    1) « avant ou pendant c’est la meme chose, tu chipotes à 10 minutes, c’est drole… »

    N’inverse pas les rôles à présent ! Ce n’est pas moi, mais toi, qui tente laborieusement de « déduire » une heure de tournage « révélatrice » pour ce communiqué. Ce n’est pas moi, mais toi, qui ai cru bon d’en faire un article.

    Tout ce que je dis, c’est que tes « déductions » sont contradictoires, car le tournage n’a pu que _terminer_ au plus tard, _avant_ l’heure de l’appel à la prière.

    Encore une fois, tu continues à ignorer que si c’était pendant la prière en elle-même, il n’y aurait AUCUN rayon de soleil sur les façades, point barre.

    Et si c’était juste avant, donc pendant l’appel à la prière, on entendrait cet appel dans la bande sonore.

    De là, ta thèse « Syriwoodienne » s’effondre — hélas.

    Bref, si ce fil ne va nulle part, j’abandonne là ma contribution, elle ne te manquera pas :)

    1. Quoi que…
      je m’étais attachée à ce petit troll presque sympathique qui la ramenait toujours, nous poussant si loin du débat de départ…
      allez je te la fais de façon simple pour que tu comprennes
      1 – petit à petit le soir arrive, le soleil commence à descendre sur Damas
      2 – Les gens ferment leurs boutiques, rentrent chez eux ou se dirigent directement vers la mosquée
      3 – la lumière continue de diminuer
      4 – moteur…. action !
      5 – coupez, c’est bon, c’est dans la boite
      6 – appel à la prière approximativement entre 19h35 et 19h45
      bonne route !

      1. Ju, tu es incorrigible.
        Tu ne fais que justifier ce que dit Xavier, en fait. Tu le dénigres, et même, tu l’insultes, alors que lui t’oppose des arguments raisonnés.

        Et j’adore la sortie concernant le 911 : tu emploies précisément les mêmes méthodes que les défenseurs de la thèse officielle.

        Quant à Snow, ci-dessous, c’est à mourir de rire.

        Sincèrement, au final, j’en finis par penser tristement que c’était précisément l’article qu’il ne fallait pas sortir sur Reflets. Non pas tellement par son contenu creux, ce qui peut toujours arriver : un jour de méforme, ça arrive à tout le monde je crois. Mais par tout ce qui est sorti dans les commentaires, et la mentalité que ça semble sous-tendre.

        Les Kitetoa, Bluetouff, Yovan, Fabrice, Kheops et ceux que j’oublie de nommer (excuses) nous ont habitué à une autre ouverture d’esprit.

        1. Les basses attaques personnelles sont les prémisses d’un manque d’arguments flagrants. Et personnellement, je ne m’attarderais jamais a verser trop de littérature avec des gens qui cherchent à donner du crédit à une personne comme Meyssan et son réseau voltaire.

          Sur ce je vous fais une bise et vous dit à bientôt. Et j’ai toujours le lien du billet si vous voulez venir avec moi en Syrie, on ira voir de nos propres yeux si ça vous branche.

  10. Hey les trololo du Réseau Voltaire ça va deux secondes hein les tentatives de décrédibilisation … Le vomi littéraire visant une tentative de décridibilisation ça ne marche jamais.

    « Tout ce que je dis, c’est que tes « déductions » sont contradictoires, car le tournage n’a pu que _terminer_ au plus tard, _avant_ l’heure de l’appel à la prière. »

    on s’en fou un peu en Fait. Le réseau voltaire qu’il écrive ou fasse une vidéo à 19h ou 20h ne fait que désinformer les gens. Point barre.

    1. D’ailleurs je m’auto réponds : La chaine Russian Today mériterait bien une gifle d’ailleurs … Il est évident que les combats n’ont cessé nulle part, mais ça faut avoir vécu la guerre pour le comprendre. C’est pas parce qu’un obu n’est pas tombé sur la ville que la guerre est arrêtée. Il n’existe aucune guerre propre et c’est pas en Syrie que ce principe va commencer.

      Je vous propose chers « amis » du réseau Voltaire, de prendre votre billet pour Damas, Alep et autres villes et nous faire une belle vidéo en direct de ce qu’il s’y passe. Si tout va aussi bien qu’il a été dit, ça ne devrait pas poser de problème non ?

      http://www.govoyages.com/vol-paris-damas.html?IdPart=343728&ectrans=1&ef_id=lNlPVWaeaW0AAAbR%3A20120728105741%3As

      543 € TTC ça vous va pour l’aller / retour ? Je vous le finance ? on s fait une virée en Syrie, et on s fait un reportage sur la vérité, la vraie, celle que l’on vera de nos yeux ensemble.

      1. Il y a quelques référence tout de même :

        https://news.google.com/news/story?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&q=base+secr%C3%A8te&ncl=dL8AqESoVj7-geMLmNBfllnKbYfzM&cf=all&scoring=d

        C’est pas non plus une info completement dingue : en admettant que j’ai envie de renverser un régime mais que toute intervention militaire est rendu impossible par la chine et la russie, je m’arrangerai pour soutenir l’opposition interne d’une manière ou d’une autre.

        – D’abord je tenterai de discréditer le pouvoir à renverser

        – J’essaierai de soudoyer un maximum de monde parmis la chaine de commandement de l’armée ainsi que dans l’administration du pays.

        – J’aiderai les groupes d’opposition à mettre bas le régime en les outenant financièrement et militairement, quitte à leur livrer des armes.

        – J’essaierai de faire commettre des erreurs grossières au pouvoir en place : massacre, utilisation d’armes chimiques, etc… Ce qui doit être d’autant plus facile que ce pouvoir est brutal à la base.

        Bref, j’ai plein d’idées… Je serai parti prenante à ce genre de situation, je pense que j’en serai pas à un coup tordu près…

        Heureusement, je ne suis pas aux commandes.

        1. Ca manque cruelement de sources, preuves, images, vidéos, tout ça. Comme d’habitude les médias copient/collent une news balancée comme ça au grès du vent. Aucune investigation menée, les papiers sont quasi identiques pour chacun des médias. Ca n’est pas du journalisme d’investigation et c’est gravissime.

        2. t’as plus besoin de faire commettre au pouvoir en place des erreurs grossiéres, suffit d’avaler le storytelling grossier qui confond combattant sans uniforme et civil … ou celui qui fait dire aux journaleux que les « allah akbar » émis par des voix bien males sont les cris de désespoir d’une population affamée …

          Juste un truc, en passant, si ils ont décidé de soutenir un camps , c’est qu’ils ont du avoir l’assurance que ce camps continuerai à honorer les contrats Qosmos et autres …

          m’enfin, ces technologies là elles sont au moins utiles pour se débarrasser en silence des démocrates …

          1. la problématique dans ce dossier Syrien sur lequel je me suis penché depuis longtemps (ok moins longtemps que Yovan lol) c’est que les personnes qui entravent quelque chose à la géopolitique de la région sont rares. ^^

  11. Vous parlez de quoi au juste ici ? Des théories plus ou moins fumeuses pour expliquer qui aurait raison ? Qui aurait la théorie la plus crédible ? Que Meyssan est orienté, va dans un sens précis en permanence et que de l’autre côté les médias suivent une ligne dictée par des sources elles aussi orientées ? Ben oui, on le sait depuis un certain temps. Merci.

    Maintenant le fond du sujet est surtout : est-ce que l’on sait comment les intérêts divers et variés dans le conflit syrien (oui, c’est un conflit, pas juste une répression, ni juste un soulèvement populaire, ou une révolution) vont être traités, par qui et avec quelles conséquences.

    Parce que les conséquences sont plus importantes que d’essayer de savoir qui manipule qui précisément, c’est un peu tard. La manipulation elle a commencé il y a déjà un certain temps. Et quand j’en parlais en mars, je me souviens des attaques directes et frontales : « tu dis la même chose que les sites pro-assad, t’es un salaud, etc… » en gros. Marrant qu’aujourd’hui les mêmes avouent que bon, oui, il y a des mecs de l’extérieur qui massacrent côté opposition, que les influences, etc…. Que c’est pas si simple. Ah ben oui, hein…

    Le final, pour la grande majorité de la population syrienne, qui n’a plus son mot à dire depuis bientôt un an, est plutôt : dans quel nouveau merdier allons-nous être ? Un merdier où l’on retrouve un tant soit peu de dignité et de calme ou bien un sacré truc aussi craignos que celui d’Assad ? (version écrasement des minorités religieuses et nouvelle influence régionale)…

    Quant à nos gouvernements, comment vont-ils traiter cette nouvelle donne ? Nos impôts vont-ils servir à financer une aide à la démocratie ou bien à monter une nouvelle base arrière stratégique au moyen-orient ?

    Parce que savoir si Assad est un tyran ou pas, c’est sans intérêt. On le sait. Mais refuser de dire que ceux qui le combattent sont certainement des affreux à peu près aussi affreux que lui, ne veut pas pour autant dire qu’on soutient Assad : il va partir Assad, c’est obligatoire. Tout ça n’est qu’un gros leurre, il a déjà négocié son départ Assad.

    Les Russes sont en train de négocier aussi. Va juste falloir se répartir les postes et les influences : et bien faire gaffe que les monarchies du Golfe n’en fassent pas trop, que les allumés du turban qui crament des gonzesses comme on grille une clope ou passent à la Kalach les infidèles Druzes, Allawites ou chrétiens n’aient pas trop le champ libre. Et discuter un peu avec l’Iran, pas trop hein…

    Mais bon, on s’en fout ici : Meyssan et ses conneries ça vaut plus le coup.

    Remarquez, c’est plus simple à traiter. Y’a quand même moins de questions complexes à traiter avec Meyssan, puisqu’on sait toujours où il va. Meyssan est juste un mec qui s’est engouffré dans un truc depuis le 9/11, c’est son fonds de commerce, et ce qui est marrant, c’est qu’il excite encore les foules alors que c’est juste toujours la même chose, pour chaque affaire qu’il veut traiter.

    1. J’adhère aussi, ca résume bien la situation, je pense.

      Pour faire bref en ce qui concerne Meyssan, je le considère comme une source d’information parmis les autres, pas plus fiable… mais certainement pas moins. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *