SOWNAGE : bienvenue dans notre monde

Le dernier piratage de Sony renvoie à des années en arrière. Les plus grosses entreprises, celles qui ont le plus de moyens financiers à leur disposition pour mettre en place une infrastructure informatique sécurisée, ne
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

5 thoughts on “SOWNAGE : bienvenue dans notre monde”

  1. Ce texte, au moins partiellement, pourrait bien servir de base à un nouveau Manifesto ;-)

    > […] Babillard de l’Atelier. Même principe aujourd’hui. Les dirigeants des pays ou des entreprises n’ont aucune idée des échanges horizontaux qui peuvent avoir lieu.

    Je confirme. En cette époque où on te propose systématiquement de signer des NDA, il est rafraichissant de participer (IRL ou pas) à ces échanges très riches où, effectivement, l’ensemble des parties « fuite » (j’y reviendrais) des informations.

    Pour expliciter le terme « fuite », je vois moins de risques dans l’ex-Babillard de l’Atelier ou une soirée/conf/whatever de geeks que dans un commercial qui envoie les contrats depuis le hotspot del’aéroport ou le PDG qui beugle dans le TGV ses futurs résultats. Au moins, les premiers *savent* qu’ils sont en train de leaker et peuvent le gérer de façon appropriée ;-)

    Et les infos leakées ne seront pas les mêmes. Typiquement, on se contrefiche du nom du client. Par contre, la méthodo, les points durs, les outils, le feeling, le contexte métier, …

  2. Il y a une théorie qui dit que notre époque de télécommunications personnelles et de connexion entre individus très dense change fondamentalement une donnée de la société : on n’a plus besoin de structures hiérarchiques pour communiquer efficacement. En 1950, les employés d’une boite en France ne pouvaient pas efficacement communiquer avec les employés Japonais, il fallait passer par la hiérarchie. Aujourd’hui c’est inutile mais la hiérarchie est encore là à se penser indispensable. Il y a une pyramide à abattre, encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *