Reflets souhaite un bon Midem à Universal Music

Ce qu’il y a de bien avec la négligence caractérisée, c’est qu’absolument personne n’est à l’abri, y compris… enfin surtout, ceux qui ont porté cette idée de génie. Pour les gens qui ont loupé un
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

8 thoughts on “Reflets souhaite un bon Midem à Universal Music”

        1. Il arrivera forcément un moment ou quelqu’un tapera du poing sur la table, par exemple le jour où un député demandera pourquoi HADOPI a autant de budget que la gendarmerie qui lutte contre toute la cybercriminalité. On peut pas d’un côté se targuer d’avoir une véritable politique sécuritaire et donner le même budget pour lutter contre le téléchargement, que celui attribué pour lutter contre le carding, la pédopornographie etc… au bout d’un moment ça va finir par se voir cette escroquerie.

          1. Ils sont capable de fermer les yeux sur biens pire donc la négligence caractérisée des sites gouvernementaux …

          2. Tu sais, dès l’instant que le peuple ne comprend pas la moitié des mots qui se trouvent dans cet article, les hommes politiques sont bien à l’abri de devoir rendre des comptes. Il faudra attendre la prochaine génération, celle de nos enfants (comme les miens) pour que quelque chose se passe, car eux, commencent déjà à baigner dans ce monde numérique. J’aime à penser qu’ils feront leur propre révolution, mais j’ai peine à croire qu’il sera probablement trop tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *