Reflets, Orange, le DPI, la presse et notre ego surdimensionné…

Dans le micromicrocosme de la presse en ligne s’intéressant à ce qui se passe sur Internet et pas trop à ce qui passe dans le monde (mais c’est une autre histoire et donc l’objet d’un autre article), il y a eu un épisode marrant ce jour et que Reflets va vous conter (pour ceux qui n’auraient pas suivi). Ça commence par un article de Rue 89 qui reprend une info de la Lettre A sur Orange et sa possible adoption du Deep Packet Inspection pour « affiner » ses forfaits.

Faisons une petite digression sur la presse. La Lettre A est ce que l’on appelle dans le jargon de la presse, une lettre confidentielle. Elle est vendue cher à des abonnés. Elle n’affiche donc pas son contenu à tout le monde. Du coup, c’est Rue 89 (sans doute abonné) qui fait le buzz sur cette histoire sans être à l’origine de l’information.

Dans la journée, Owni emboite le pas, d’autant que Rue 89 cite un papier ancien des confrères, portant sur la fin de l’illimité en France.

Et puis dans « l’affaire » rapportée par Rue 89, on cite Qosmos qui apporterait les sondes pour le « DPI made in Orange ».

Comme tout le monde le sait, Reflets a codé depuis longtemps le fameux DaHubbleVisionPowa©.

DaHubbleVisionPowa©

Dès que les mots Amesys, Qosmos, Deep Packet Inspection sont prononcés quelque part dans le monde, une alerte nous est remontée. Nous ne pouvions laisser les lecteurs de Rue 89, la Lettre A etc. sur leur faim. N’écoutant que mon courage, j’ai tweeté quelques liens sur le sujet évoqué.

Car aussi étrange que cela puisse paraître, Reflets, qui est un journal gratuit (sauf les dons que vous voulez bien nous faire parce que nous « le valons bien » et vous aussi ®), avait déjà écrit quelques petits trucs sur la tentation du DPI que vivait pleinement l’opérateur historique.

Le papier le plus proche de ce que l’on évoque aujourd’hui date du 23 décembre 2011 (ça date un peu hein ?) et est titré « Quand la CNIL fait de la publicité pour le Deep Packet Inspection d’Orange« . Mais des papiers sur la Neutralité du Net by Orange, Reflets en a publié une sacrée palanquée. Comme ici ou .

Mais, à mon sens, c’est surtout ce papier qui aurait dû générer un gros approfondissement de la part de la presse qui s’émeut aujourd’hui de la possibilité d’une présence de DPI chez Orange. Qu’il s’agisse, dans l’esprit de l’opérateur, de faire payer selon les types d’usage (que le titre racoleur sur la fin de l’illimité évoque) ou d’un tout autre usage, c’est la présence même du DPI en cœur de réseau qui est inquiétante. Au détour d’un paragraphe, nous évoquions le projet « Matrice » d’Orange et l’implication d’Amesys dans ce projet.

Cette information, comme une tripotée d’autres, sur Amesys, que nous avons publiées, n’a jamais intéressé la presse. Personne n’a approfondi, personne n’a repris. Ni le projet « Matrice », ni le courtois et amical « sponsoring » du Festival mondial des arts nègres à hauteur de 130 000 euros par Amesys. Ni même l’existence d’un projet Eagle en France impactant plusieurs ISPs…

Bref, revenons à mon tweet contenant ces liens. Il était accompagné d’un hashtag maison : #TiensLaPresseDécouvre.

Ce qui m’a valu une réponse toute en finesse de @martin_u :

Oui, il faut le dire, l’avouer enfin, l’ego des auteurs de Reflets est absolument démesuré. On a le melon qui explose.

Allez, ça c’est fait.

Revenons au projet « Matrice ».

En octobre 2011, Orange formalise par écrit un cahier des charges pour son projet « Matrice 10GB ». Ce cahier des charges est signé par Nicolas de Javel. Selon son profil Linkedin, Nicolas est en fait un salarié d’une SSII en poste chez Orange comme « Chef de projet déploiement service ». En quoi cela consiste-t-il ? Hum. Selon le même profil Linkedin il s’agit de :

Déploiement et suivi du dimensionnement d’infrastructures sur le réseau cœur mobile
Suivi et optimisation du dimensionnement
Projections (planning, budget) des évolutions capacitaires et techniques
Pilotage et coordination des intervenants lors des déploiements
Gestion de la relation avec les fournisseurs :
Industrialisation des procédures de déploiement
Négociations des coûts
Contrôle de la qualité des prestations

Le projet Matrice est bien entendu un simple projet visant à mieux répondre aux attentes des clients d’Orange en permettant à l’opérateur d’être alerté en temps réel des dysfonctionnements de son réseau. Le DPI, ça sert à ça ma bonne dame.

Voilà ce que dit le cahier des charges :

Afin de répondre à des besoins de monitoring sur les architectures complexes utilisant des infrastructures réseau à base de fibre 10Gbs, 1Gb de liens de cuivre 1Gb, nous souhaitons avoir une solution flexible, que nous appellerons Matrice, pour rediriger et filtrer la demande de flux en provenance d’un splitter ou d’un port de capture vers un outil d’analyse, optimisant de la sorte l’utilisation de ces derniers. En amont de ces Matrices, seront déployés des splitters 70/30 installés dans les répartiteurs optiques ou des TAP cuivre Gigabit. Les Matrices seront déployées dans une armoire où seront aussi regroupés sondes et analyseurs de protocoles. Deux catégories d’usage sont aujourd’hui identifiées :

  • La collecte en permanence en des points précis de l’infrastructure à des fins de supervision de la qualité de fonctionnement via des équipements sondes.
  • La collecte de manière ponctuelle pour analyse des flux réseaux dans le cadre de la résolution d’un incident ou du traitement d’un problème (analyseur de protocoles).

Dans la liste des choses que les Matrices devaient pouvoir faire, on retiendra des trucs qui aident beaucoup pour la supervision de la qualité de fonctionnement de l’Internet by Orange© :

  • Capacités de filtrage avancées : MAC, IP, Port, Vlan, protocole
  • Possibilité de faire DPI (Level 2 -> 7)
  • Interface graphique embarquée dans un client léger
  • Capable d’analyser le trafic IPV6 pour le filtrage et le DPI
  • Possibilité de répartir le trafic de plusieurs liens en entrée sur plusieurs ports en sortie avec possibilité d’affinité de session selon critère (@ IP, …)

But, oh, wait… Mais ils en veulent combien des points de capture du trafic ?

Voyons, voir… Sur le beau dessin d’Orange, il y a quand même 15 et selon le cahier des charges, on ne parle là que d’une sorte de test sur une architecture représentative des besoins sur de nouvelles infrastructures. L’avenir est radieux.

Mais ensuite, après publication de ce beau cahier des charges pour du « DPI by Orange »® imaginé afin de te faire un meilleur réseau bien supervisé, mon cher client Orange, que s’est-il passé ?

Bof, on retrouve nos amis de Bull/Amesys qui répondent, c’est bien normal.

Ils savent à peu près faire tout ce que veut Orange (mais pas le réassemblage de paquets TCP demandé).

En même temps, quand on a réussi à mettre en place un système d’écoute global pour tout un pays… Quelques sondes chez Orange… C’est sans doute de la gnognotte.

Sans compter que le client, Orange, sera sans doute beaucoup moins tendu qu’un Abdallah Senoussi, terroriste notoire et sans doute un rien colérique. Allez savoir comment peut finir la colère d’un client comme ça quand vous êtes en visite sur place pour voir l’avancement de votre bel Eagle poilu…

Amesys présente donc début décembre 2011 du Gigamon.

Mais en janvier 2012, on est sur du Netoptics. Un produit bien américain, qui s’est probablement retrouvé dans quelques pays bien douteux et avec lesquels le Département d’État n’a pas de relations amicales (souvenez-vous de Bluecoat). Et cela, sans doute par la grâce d’intégrateurs peu scrupuleux. Des gens capables d’aller vendre n’importe quoi à n’importe qui.

Pour en revenir au début de cet article fleuve, la question n’est pas de savoir si Orange et les autres ISP réfléchissent aux usages possibles du DPI by Qosmos, Amesys, etc. ou pas, parce que cette question a déjà sa réponse depuis des lustres.

Oui, les ISP installent du DPI.

Oui, ça craint.

Non, ça ne date pas d’hier.

Oui, il est trop tard.

Non, la CNIL n’en a rien à faire et comme toujours, elle ne sert à rien.

 

 

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


55 thoughts on “Reflets, Orange, le DPI, la presse et notre ego surdimensionné…”

  1. Bonjour,

    Que cherche à démontrer cet article?

    Je ne crois lire que des bribes d’information assemblées, mises en relation dans la rédaction pour ensuite donner cet espèce de cake infâme qu’il est difficile à suivre.

    Vous évoquez des sujets dont vous n’avez pas manifestement pas la portée.
    Il me semble que les systèmes mentionnés n’ont pas pour visée première de faire du DPI. Commencez à en utiliser pour les maitriser avant de leur attribuer les fonctionnalités qu’il vous sied de mentionner.
    Dans des cas qui dépassent celui de la France, de tels appareils servent avant tout à l’exploitation et se moquent du contenu même du trafic.

    Vous préférez jeter rapidement le blâme sur des gens qui se passeraient probablement bien d’une telle pub.

    Rendez rapidement votre exemplaire de 1984 à votre bibliothèque de quartier et allez vous acheter des vrais bouquins de télécoms.

    1. Il y a vraiment trop de François qui travaillent chez Orange ou dans la nébuleuse (ou le qosmos) qui l’entoure pour deviner de quel François il s’agit.

      «Il me semble que les systèmes mentionnés n’ont pas pour visée première de faire du DPI»
      Euh ptete pas première mais le cahier des charges précise qu’ils doivent avoir la «Possibilité de faire DPI (Level 2 -> 7)». C’est comme le bouquet chasse et pêche avec 3 chaines de cul dans le lot.

      Tiens aussi je connais un gars, qui ne se prénomme pas François, qui était il y a peu en stage à la com sur les réseaux chez Orange, qui vantait tous les trucs positifs que son entreprise faisait, narmol, et quand je lui ai parlé de neutralité du net à la Orange, de la surveillance à l’échelle d’un pays (je n’ai pas commencé à attaquer de suite avec le DPI, je ne suis pas un sauvage) il m’a répondu qu’il s’en foutait que Orange faisait des trucs géniaux, alors qu’il tire très à gauche et est quelqu’un de sensé, je me suis posé la question si travailler ça ne rendait pas con.

      Même temps après le communiqué interne qui se félicite que la neutralité du net ai perdu une bataille, fallait pas s’attendre à grand chose. Mais bon.

      Enfin ce qui me peine le plus dans cet article c’est «Oui, il est trop tard.». C’est soit très pessimiste soit trop réaliste et je n’aime pas ça.

      1. Le DPI est indispensable pour faire tourner Internet, aujourd’hui sans DPI, pas d’Internet, pas de téléphone, pas photons qui polarisent, les glaciers fondraient et les centrales nucléaires exploseraient.
        Le DPI, c’est la vie.

    2. Cher Monsieur François de chez Orange.
      Sachez tout de même que Orange n’est pas étranger à ce genre d’agissement.

      Tout d’abord dans les fameuses CGV insipides qui contiennent cette perle

      « le client autorise France Télécom à utiliser les données relatives à son trafic afin de pouvoir lui proposer les produits ou services pouvant répondre à ses besoins, et ce pendant une durée de douze mois à compter de leur émission »

      Cela est possible uniquement avec un DPI. Testé et approuvé par les dictateurs préférés de l’Etat Français

      Puis avant cela la tentative pathétique de vendre un soft de sécurisation bidon contenant des failles de sécurité

      Dans la même lignée la mise à jour du firmware des livebox restant le mdp à admin « Super Secured »by orange

      Alors Mr le community manager de chez Orange

      1. Cher monsieur Robin.

        Je ne suis ni communitiy manager ni affilié à Orange.
        Il me semble que ce n’est pas nécessaire pour donner son avis.

        Par ailleurs je suppose que vous utilisez certains service de Google qui ne manque pas d’utiliser les données que vous lui soumettez pour vous proposer des produits qui répondent à vos besoins.

        Au revoir.

        1. M François
          Vous supposez assez mal.
          Je n’ai pas GMail.

          Mon moteur de recherche est duck duck go

          J’ai des add-ons sur mon navigateurs qui bloquent les java-scripts trop curieux(et plus génralement TOUS les Javascripts) ainsi que tout plug-in qui peut faire du monitoring(FB Connect et autres saletés).

          J’ai bien un compte youtube mais il est relié a une adresse poubelle qui me sert pour les inscriptions sur certains sites aucune information personelle sur celle ci.

          Mon vrai nom ne figure que sur quelques sites relié à une autre adresse spécifique. Elle ne contient pas de données perso non plus.

          Mon vrai mail lui ne se ballade pas encore sur le net.

          En compartimentant un minimum quelles données je laisse cela me permet d’être assez peu visible lorsque je regarde comment mon patronyme est référencé. une personne ayant un nom composé proche du mien arrive systématiquement avant moi.

          Quand à votre non-affiliation à orange je veux bien vous croire de bonne foi. Toutefois Orange n’en est pas a son coup d’essai pour ce genre de trucs

          1. Tu peux toujours te cacher mais rien qu’a tes commentaires on sait que tu est soit un pédophile, soit un agent secret, soit un expert informatique complètement parano.

    3. Bonjour,

      Cela fait un bon moment (et heureusement) que des outils de monitoring et de suivi de la qualité de service sont en place.
      Le projet Matrice (de ce qu’on peut en lire) tel qu’il est défini n’est pas un projet de migration des technos existantes mais bien une surcouche applicative (tiens d’ailleurs, pourquoi faire du monitoring applicatif sur du cœur de réseaux si ce n’est pour se préoccuper du contenu ? …).

      Je vous invite à lire vos CGV de vos contrats orange pour vous rendre compte du problème.
      Votre contenu peut être analysé et différencié pour vous « apporter une expérience personnalisée ».

      Il manque peut être justement un outil assurant un lien entre vos données commerciales et votre contenu échangé …

      Bien à vous,
      Un modeste ingénieur réseaux, ancien presta Orange :D

    4.  » Commencez à en utiliser pour les maitriser avant de leur attribuer les fonctionnalités qu’il vous sied de mentionner. »

      Pourriez-vous nous faire parvenir le matériel nécessaire qu’on puisse jouer et donc « changer » notre opinion ? :)

    5. Heu… Sans être un pro en informatique, je m’interroge… et je t’interroge donc…:

      Mais que veut donc dire DPI ?

      On sait que les FAI bossent pour le bien être de la race humaine, comme Amesys et leurs amis, mais là, c’est du troll gros comme mon… heu, non, y’a rien d’aussi gros chez moi..!
      Bref,
       » Vous préférez jeter rapidement le blâme sur des gens qui se passeraient probablement bien d’une telle pub. » –> C’est eux qui font leur pub, mais perso, je n’ai pas besoin d’être ciblé quand a mes demandes en matière de réseau (pubs, services… etc), donc proxy, blocage des petits scripts qui voudraient faire la Java, no Historik, navigation a vue quoi.

      Le problème réside là : On est sensé pouvoir choisir, non ? Moi, si je veux un réseau qui n’est pas « passoirisé » par mon FAI, j’ai le droit ?

      En matière de sécurité, je me protège tout seul, pas besoin d’orange pour ça…

       » de tels appareils servent avant tout à l’exploitation  » –> ben moi je ne veut pas être exploité !
      Et quand à la présence, et à l’existence de Reflets sur le réseau, il faut bien un coté obscur, hein ?

      Donc, va donc contribuer sur Rue89, ou Le Monde, ton trollage passeras peut être même inaperçu !

      Big ^ à reflets, merci pour votre radicalité, fallait le dire !

  2. « Dans des cas qui dépassent celui de la France, de tels appareils servent avant tout à l’exploitation et se moquent du contenu même du trafic. »
    Dans quels cas par exemple?
    Pour l’exemple du cas libyen c’était précisément l’inverse: ça servait avant tout à la surveillance des contenus et se moquait de l’exploitation.

    1. « servent avant tout à l’exploitation (..) Dans quels cas par exemple? »
      Ca sert par exemple a la facturation, au monitoring des événements réseau, à la detection de signatures virales, au mpls pour prioriser des flux, a faire le café, changer la litière du chat, faire revenir votre femme et avoir le zizi tout dur.

      bref, c’est indispensable de nos jours…

    2. C’est normalement vous qui dites mener l’enquête, comment avez-vous pu passer à côté?

      J’éviterais de donner des « exemples », vous le faites déjà bien avec la fantaisie de relier deux cas que je pense différents.
      La Libye a été sur-médiatisée du point de vue de la surveillance, changer de disque est aussi une option.

      M’est avis que vous n’êtes pas là pour informer mais pour voir ce que vous avez envie de voir.

      A bientôt.

      1. M’est avis que vous aussi n’êtes pas là pour vous informer.

        La Lybie, sur-médiatisée ? La bonne blague. C’est plutôt toutes les actualités dans ce genre qui ne sont pas assez médiatisé, légère nuance. Quant à changer de disque, ne tentez pas trop Bluetouff et Kitetoa, ils ont toute la discographie de l’artiste en arrière-boutique.

        Plutôt que de simplement critiquer sans fond, se qui entre nous est un peu lâche, pourquoi ne pas porter un peu vos couilles et vous lancer vous-même dans une analyse ? Nous attendons de vous lire avec impatience.

        1. Ma participation se limitera à ce fil de commentaire.
          Peut-être que cet article a plus de fond que ma critique?

          Je pense avoir été suffisamment clair sans avoir pour autant à vous pondre une thèse sur ce que l’on peut faire avec un marteau ou non.

          Il est tout à fait déplorable que l’on utilise des documents sortis de leur contexte pour affirmer uni-latéralement des choses que l’on croit vraies.
          L’important est toutefois d’en être convaincu.

          1. Relativement typique d’une mentalité à gerber, si je puis me permettre bien entendu.

            Sous prétexte que l’article est selon vous médiocre, vos réponses doivent l’être également ? C’est bien vu, on avance beaucoup avec ça, très construit. Tout comme ce refus de formuler une réponse complète. Est-ce un exercice trop abaissant que d’éclairer nos lanternes ?

            Pour finir, vous croyez que ces documents sont sortis de leur contexte pour affirmer uni-latéralement des choses. Je dirais même que vous en êtes convaincu.

      2. Ma question est pourtant simple. Vous nous affirmez que « Dans des cas qui dépassent celui de la France, de tels appareils servent avant tout à l’exploitation et se moquent du contenu même du trafic. »
        Je vous demande donc des exemples de ces cas dépassant celui de fa France ou effectivement ces appareils servent d’abord à l’exploitation sans se préoccuper du contenu.
        Je ne vois d’ailleurs pas ce qui vous dérange dans l’exemple du cas libyen, étant donné qu’il est désormais officiel que ces équipements servaient à traquer les pédophiles, dans ce cadre il est donc bien naturel de s’interesser aux contenus.

  3.  » La Libye a été sur-médiatisée du point de vue de la surveillance  »

    Non mais c’est vrai ça alors, on peut même plus espionner son peuple sans que ça se sache, si c’est pas scandaleux ça !
    Que des technologies françaises s’exportent si bien en plus on devrait en être fier, non ?

    Ce qu’il faut pas lire… Le DPI cay génial et merci à Orange de nous préparer l’Internet civilisé de demain ;)

  4. perso, j’envisage sérieusement de transformer mon balcon en pigeonnier et de passer définitivement à la RFC 6214 …
    la LPO lutte efficacement contre toute forme de DPI …
    puis avec la crise , on pourra toujours bouffer du pigeon …

    1. Ils ont fait un super dessin avec paint à base de CPONOUSLOL§§§§§§§§§§

      Sérieusement c’est assez typique quoi, essayer de focaliser, de concentrer le débat sur l’aspect technique afin que le fond du problème ne soit pas abordé voir oublié….

  5. Il nous reste la crypto à grande échelle.

    Dès qu’il s’agira de dupliquer le dernier film à la mode, les « gens » y passeront sans y penser.

    Le DPI permet-il (ou facilite t-il) les attaques type « man in the middle » ?

  6. Cf les cris d’orfraie de certains :)

    Comme quoi les « professionnels », une fois de plus, et ça dépasse largement le cadre des media, chaque jour qui passe montre à quel point ils sont « limités », et ça se voit de plus en plus et par de plus en plus de monde ;)

    C’est prometteur, même si hélas il est trop tard pour certaines choses. Le temps, c’est le temps le facteur, il faut freiner dru certaines choses, et songer à contribuer à en accélérer ferme certaines autres, mais seulement après « mise au point sur la net compatibilité » de ces certaines autres.

    Un truc semi-codé pour public averti, comme ça à la va vite, et merci respectable Bluetouff pour le papier ;)

  7. Ma remarque (potache) sur l’ego se justifiait ainsi : au lieu de prendre acte des infos très intéressantes de la Lettre A (et pourquoi pas de les relayer, ou soyons ambitieux, les creuser encore davantage) vous pointiez vers un de vos anciens articles (par ailleurs cité ultérieurement dans le mien) sur le panel Orange préférences (avec force aigreur).

    Et si vous me dites que c’est pareil (Orange préférences et ce que révèle LLA), vous êtes sur la même ligne qu’Orange dans son communiqué !

    Dommage que l’ironie (de mon tweet) soit tolérée uniquement dans vos colonnes. Tant pis, on aurait pu avoir un débat intéressant :)

    Cela dit je n’ai pas perdu mon temps, puisque malgré le fait que je lise régulièrement Reflets, j’avais manqué cette histoire de matrice.

    Allez, salut !

    1. Ne connaissant pas, ou très mal le contexte, j’ai un peu peur de dire une bétise. Essayons.

      Je ne comprends pas en quoi Reflets suivrait la même ligne qu’Orange dans son communiqué. Si Kitetoa dit que Orange préférence et ce que révèle LLA sont la même chose (à savoir de la merde et des futurs problèmes – en très gros), ca n’a rien à voir avec Orange qui se justifie en disant que c’est la même chose, à savoir pour le bien de l’utilisateur. Est-ce que je me trompe ?

  8. Ca se voit que c’est des commerciaux qui ont géré tout ca : le nom du projet est deja connu avant qu’il y ait quoi que ce soit de fait(à l’époque) :)

    Et tout ca, un super nom, à partir une commission de marketeux qui ne coûte qu’un an de smic, c’est pas bô?

    Sinon chouette article qui conforte dans le sens de se barrer d’orange le plus vite possible

  9. C’est tres bien mais

    http://www.academie-francaise.fr/impacter

    Le substantif Impact, désignant le choc d’un projectile contre un corps, ou la trace, le trou qu’il laisse, ne peut s’employer figurément que pour évoquer un effet d’une grande violence. On ne saurait en faire un simple équivalent de « conséquence », « résultat » ou « influence ».

    C’est à tort qu’on a, en s’inspirant de l’anglais, créé la forme verbale Impacter pour dire « avoir des conséquences, des effets, de l’influence sur quelque chose ».

    Ca ca rentre pas hein

  10. et quand il y a eu la big panne Orange en juin je coirs, c’était quoi un gros fail de DPI. Ou l’argument par l’exemple qu’oh!range va resservir aux atrabilaires que nous serions, que le DPI ça va être vachement utile pour la gestion du trafic ?

    En tout cas le DPI ça sert apparemment à des tas de choses. Moi je n’y connais rien, mais je sais lire. C’est écrit plus haut dans le cahier des charges
    – Capacités de filtrage avancées : MAC, IP, Port, Vlan, protocole
    – Capable d’analyser le trafic IPV6 pour le filtrage et le DPI

    Noir sur blanc , françois et les autres…

    1. Pas informaticien, mais un de ces 4 je demanderai à un spécialiste de ces questions de me reparler de la différence entre DPI et PI, et en quoi le D serait indispensable à la « gestion » du trafic, et quelques autres trucs.

  11. C pas tres correct intellectuellement de se lacher comme ca sur Francois. Bon c sur il va direct au combat avec le redacteur, mais bon dans le fond il a quand meme raison (je parle pas des remarques sur la Libye etc) :
    on a un bel article sur la dpi, on se dit que ca va envoyer du lourd, genre orange est capable de couper l’acces internet de Mohamed Merah pour pas qu’il puisse acheter un scooter parce qu’en fait il est pas solvable … et ca finit sur … attention, roulement de tambour … Gigamon et Netoptics !!! Le diable incarne, installe par toutes les dictatures qui se respectent … Alors la, je dis non, c n’importe quoi. Je connais bien ces bidules (les 2 marques), pour les acheter et les installer regulierement chez mes clients – et j’ai meme de bonnes reductions pour ceux que ca interesse, pfff, allez on a le droit de se detendre un peu – et je peux vous certifier que ca sert juste a recopier une entree sur plusieurs sorties. C utilisé pour faire de l’administration, du debug, de la mesure de qualite de service, c des appareils ultra-cons, james bond n’en transporte pas dans ses valises, je vous jure … Ces appareils, on les utilise en amont, et derriere on a EVENTUELLEMENT des appareils pour faire de la surveillance, mais le point dur il est la : c koi qui fait de la surveillance chez orange ? On ne le saura pas tout de suite apparemment.

  12. En fait, en reflechissant, je pense que le titre du projet (« Matrice »), ca veut juste dire que la DT d’orange a pas envie d’installer un netoptics pour chacun de ses besoins (admin, debug, …) mais veut mutualiser ses besoins de duplications en un seul projet et donc créer une « matrice » (d’ou le nom du projet, vous suivez ?) de duplication des flux du reseau, pour pouvoir a loisir actionner la copie d’une entree vers une ou plusieurs sorties specifiques. Et je ne sais pas si la matrice en question est orthogonale ou triangulisable, il faudrait jeter un oeil sur ses elements propres, je veux dire vecteur et valeurs, bien sur … Bon allez, je vais me coucher, desole …

  13. netpublic.fr/2012/10/12-videos-didactiques-reseaux-sociaux-numerique

    J’ai regardé celles sur Cloud sur TVconnectée et sur Twitter microblogging ; ça suffit amplement pour se faire une idée de la chose.

    « http://lecollectif.orange.fr » donc…

    « netpublic.fr/page/net-public/mentions-legales » donc aussi…

    Passionnant pour un « citoyen internaute »!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *