Quand Twitter suspend le compte d’un des journalistes de Reflets

Drôle de surprise cette après midi lorsque je tente de me connecter à mon compte @_kitetoa_ sur Twitter : celui-ci a été bloqué. Le processus pour débloquer le compte, selon Twitter, est de se connecter
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

26 thoughts on “Quand Twitter suspend le compte d’un des journalistes de Reflets”

  1. Je ne connaissais pas le bonhomme (et je vais aller lire ce que tu as posté sur ton site, il a cette personne a l’air charmante), et je me rend compte que je suis bloqué sur Twitter. Grande déception.
    Jipoune bloquerait-il tous les followers de Kitetoa? :)

  2. Quand je pense que lors de l’assaut contre M.Merah il était en direct sur le plateau de BFM TV comme consultant spécialiste des interventions du GIGN and co … Qu’il évoquait un contact sur place, lors des opérations dont il recevait des SMS en live… Je me suis surpris a rire tout seul devant ma TV avec mes chips :)

    1. Pour le coup, ce n’était malheureusement pas que des affabulations :(

      Il a été remarqué plusieurs fois que certains policiers informaient le JP discrètement. Pour rappel, il a été le 1er à poster sur Twitter les fiches de recherches des frères Kouachi après l’attentat de Charlie Hebdo en janvier 2015.. et malheureusement aussi celle du jeune lycéen qui n’avait rien à voir dans l’affaire.

      J’ai toujours du mal à comprendre pourquoi les médias (type BFM) continuent à faire appel à lui alors que son profil douteux est connu depuis près de 15 ans ?!?!

      Pour compléter le « CV » du JP, il faudrait ajouter l’épisode africain en Cote d’Ivoire. Il s’est retrouvé le dindon de la farce d’un pseudo « coup d’état » et a fait 16 mois de tôle là bas, avant que RSF et le gouvernement ne se mobilise pour l’en faire sortir. Pour le coup, difficile de comprendre l’histoire mais certains ont su utiliser son profil Journaliste/ Baroudeur à son détriment… Ces derniers agissements ont tendance à prouver que cela ne lui a pas servi de leçon.

      Annexe : je me rappelle très bien d’un de ses appels sur mon portable un dimanche après-midi parce qu’un post de ma part sur un forum lui avait déplu… ça doit faire plus de 10 ans.

  3. Clair, précis, irréfutable. Pour ce qui est des « performances » françaises de ce rigolo.
    Mais à l’étranger aussi il se distingue, en Cote d’Ivoire notamment ou il a gouté profondément à la prison d’Abidjan.

  4. « Twitter se refuse à me dire quels tweets sont mis en cause, ni qui a demandé le blocage de mon compte »

    Je pense que le problème est bien là. Twitter devrait être en mesure d’établir qui et pourquoi le compte a été bloqué. C’est une démarche contradictoire normale de motiver sa décision de bloquer un accès.

    Sans vouloir prendre la défense de JPN, quid du droit à l’oubli? Est ce que les condamnations passées sont une marque indélébile à porter et à afficher toute sa vie? Si JPN a été reconnu coupable et a purgé sa peine, je ne suis pas sûr que cela soit nécessaire de remettre son passé sur le devant de la scène.

    Kitetoa, ta réaction est bien compréhensible mais la publication de cet article, qui se base sur des suppositions, ne fait qu’envenimer la situation.

    Et si d’aventure JPN serait derrière cette tentative de blocage, il n’a décidément pas compris l’effet Flamby :)

    en tout cas bonne continuation

    1. A votre question : est-ce que les condamnations passées sont une marque indélébile à porter toute sa vie, je répond oui, ça s’appelle le casier judiciaire, et ça vous suit toute votre existence. ;-)
      Et le fait que ce monsieur soit toujours un personnage public prouve bien qu’il faut communiquer autour de ses affabulations.

        1. Oui, quand la personne essaie de faire amende honorable et d’oublier son passé. Quand une personne commet les mêmes « infractions » pendant 15 ans après la première condamnation, aucun scrupule

          1. Il faut tout de même signaler que JP Ney continue à sévir, comme par le passé. Il a, il y a 2 ou 3 semaines, menacé de mort un tweetos (il ne s’agit pas de moi). Il a affirmé que ce tweetos avait transmis ses coordonnées à des jihadistes et que depuis 2 ans, lui et sa famille vivaient sous protection. Vraiment, ça ne rappelle rien à personne?

            Bref, Monsieur JP Ney continue ses malfaisances pour lesquelles il a été condamné. Dans ce cas, je ne pense pas qu’il ait droit à l’oubli. Tout ceci devient alors de l’information aux citoyens afin que ces derniers ne se fassent pas gruger par Monsieur JP Ney.

            Merci, Mr « Kitetoa » de nous avoir permis d’avoir accès à son dossier et ainsi savoir à qui nous avons à faire. Merci d’avoir permis le tweetos dont question plus haut d’avoir des « armes » afin de se défendre.

  5. En effet, c’est du passé et tout cela est censé être oublié…

    MAIS, ce cher Jean Paul Ney, passe son temps à insulter les gens, mentir, accuser…
    Exemple : il se permet de traiter Kitetoa de menteur, de faux, etc… Résultat il est victime de pourrissage de TL non stop.

    Quand il se vante de REinformer, mêm chose, JPNey ou pas, quand un mec désinforme sous couvert de REinformation, il ne fait pas laisser passer.

    Comment va se finir l’histoire ? Elle ne finira jamais à mon avis, à moins que JPNey prenne ENFIN la décision de se mettre au vert, et écrive…pour lui même.

    See You Later Jipoune !!!!!

    1. Bonjour Patrick LoL : Reflets est un média, avec le N° de commission paritaire qui va bien, et est enregistré au SPIL (vous regarderez ce que c’est quand vous aurez un instant). Certains des journalistes de Reflets ont une carte de presse, d’autres non. Pourquoi ? Parce qu’en France la carte de presse ne fait pas d’un journaliste… un journaliste. Pour être journaliste, il faut avoir des feuilles de paye de… journaliste. Dingue non ? Donc, les gens payés par Reflets sont journalistes, sur un média de presse : Reflets.

      Ceux qui veulent la carte la demandent, ceux qui n’en veulent pas, ne la demandent pas. J’ai passé du temps sans carte de presse, et puis je me suis dit que bon, ça pouvait parfois aider. Donc là, en 2015, je l’ai. Pas certain que je la reprendrai l’année prochaine. Ca sert pas souvent en fait. Sauf pour aller à l’Elysée. On n’y va pas souvent, faut bien le dire.

      Pour le Lol sachez que de nombreux animateurs télé — que vous devez certainement regarder — ont la carte de presse.
      LoL ? ou pas LoL ?

      Pour le scan de la carte, j’ai autre chose à faire, mais je peux vous envoyer des stickers Reflets si vous me donnez votre adresse postale.

      drapher@reflets.info

      Bon LoL à vous.
      Et re LoL

  6. Toujours pas de carte de presse ? Mmmh ? Non ? Que du blabla ?

    Donc toujours simple blogueur. Désolé. Je sais que la vérité fait souvent très mal à entendre… C’est d’ailleurs précisément pour cela que bien souvent on ne souhaite pas l’entendre.

    1. Allez, pour la route :

      La profession de journaliste n’est pas définie légalement. L’activité de journaliste relève avant tout d’une situation de fait. C’est pourquoi, l’alinéa 1er de l’article L. 761-2 du Code du travail pose les critères d’exercice professionnel. La loi confère la qualité de journaliste à « celui qui a pour occupation principale, régulière et rétribuée l’exercice de sa profession« , la réunion de ces trois conditions étant indispensable à la reconnaissance de la qualité de journaliste. »

      « La carte d’identité professionnelle des journalistes est délivrée dans les conditions fixées par la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels. En cas de refus de délivrance de la carte, un recours est possible devant la Commission supérieure. L’obtention de la carte professionnelle ne préjuge en rien de la qualité de journaliste. Elle n’est d’ailleurs pas visée par l’article L 761-2 qui définit la profession de journaliste. »

      In : http://www.loncle-avocat.fr/actualite-133-le-statut-social-du-journaliste.php

      On n’avait pas prévenu que vous alliez devenir ridicule Patrick, on est désolé pour vous. Try again ?

  7. Je viens d’apprendre que ce bon jipoune sera jugé pour recel de violation du secret professionnel.Le fait d’avoir diffusé les photos et les noms des Kouachi était une connerie et a emmerdés les forces de police , mais Jipoune est au dessus des lois .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *