Quand le CSA admet que la télévision influence la société

« Notre système audiovisuel n’est pas à la hauteur. Si on voit l’autre majoritairement dans des circonstances où il nous fait peur, où il représente un danger, alors nous contribuons, par l’audiovisuel, à rendre cette société
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: drapher

Journaliste (atypique mais encarté) web et radio — @_Reflets_ et d'autres médias. Ni "désengagé" ni objectif ou neutre, mais attaché à décrire et analyser la réalité, même la plus déplaisante. On the net since 1994. Gopher is power ;-)

14 thoughts on “Quand le CSA admet que la télévision influence la société”

  1. Je doute fort que la TV ait tant d influence que ca. Si c etait le cas par ex, le referendum sur la constitution europenne aurait ete gagne largement ou plus pres de nous sarkozy aurait ete le candidat des LR (a priori il avait la configuration ideale: passait souvent a la TV, electorat de la primaire compose surtout de vieux qui regardent massivement la TV et peu internet …).
    Que le CSA pretende le contraire n est pas etonnant: vous voyez un organisme dire qu il ne sert pas a grand chose ?
    Pour le reste, leur arguments sont un peu limite: « Les «attitudes négatives» sont incarnées à 25% » et « les «attitudes positives» le sont à 23% » ca fait que 2 % d ecart, pas grand chose quand meme

    PS: ce sont les jeunes votant qui votent le plus FN et pourtant ce sont eux qui regardent le moins la TV. A l oppose les +65 ans sont les plus accro a la TV et c est un electorat ou le FN est pas tres fort

    1. Pardon, mais est-on obligé de subir vos affirmations non sourcées, vos analyses biaisées qui font semblant de comprendre les sujets à l’envers mais toujours dans le même sens ? En un mot : vous ne pourriez pas aller commenter ailleurs ? Pourquoi cette obligation de venir raconter du vent basé sur des pseudo-analyses au doigt mouillé ?

      Vous avez les chiffres des votants du FN en « majorité jeunes », et les + de 65 ans « pas très fort » en terme d’électorat FN ? Vous sortez d’où que les « jeunes sont ceux qui regardent le moins la télé » ? C’est Maurice au Café de la Gare votre source ?

      Vous connaissez les résultats du FN dans les villages de moins de 1000 habitants avec du 70% de votants de + de 65 ans aux dernières départementales ?

      Allez voir les statistiques, lisez les résultats, regardez le monde en face au lieu de venir semer des affirmations foireuses qui n’existent que dans votre esprit orienté.

      « Le Conseil relève en outre que les personnes «perçues comme non blanches» sont surreprésentées dans les activités marginales ou illégales, à hauteur de 34%. »

      Ca ne vous gène pas ça ? Vous pensez peut-être que 34% des activités illégales en France sont le fait des 10% de perçus comme non-blancs ? La télé n’a pas d’influence parce qu’UN seul référendum politique n’est pas allé dans le sens des discours de l’audiovisuel ? Vous avez lu des articles, ou bouquins sur l’influence de la TV, ou bien c’est juste une idée de Maurice ? Au fond, cdg : est-ce que vous ne vous foutez pas notoirement de notre gueule ?

    2. Nan, CDG, ce n’est pas comme cela que les choses fonctionnent. Mais cela, vous le savez déjà n’est-ce pas ? C’est d’ailleurs pour cela que vous vous enfoncez une porte apparemment grande ouverte.
      Il est intéressant de constater que tous les organismes d’analyse d’opinion, qui justement se fient à ce qui vous venez d’écrire, se plantent à répétition pour ne pas savoir compter sur leurs doigts.
      D’ailleurs, il suffit de relire ce que vous dites pour voir où tous se plantent (à commencer par vous) :
      – Lorsque vous notez qu’entre les « négatifs » (25%) et les « positifs » (23%), il n’y a que 2% de différence, vous oubliez un léger détail : les 52% restants, qui sont nettement moins faciles à analyser. Et en passant, l’impact du négatif est toujours plus élevé, ce qui mérite justement d’analyser ce que contiennent les 52% qui restent.
      – « Ce sont les jeunes votant qui votent le plus FN », affirmation qui confirme le côté approximatif avec effet tunnel de toutes les analyses : le point important qui est occulté est que les jeunes NE VONT PAS VOTER (ou voteront blanc pour les plus têtus), les jeunes et les moins jeunes, ce qui fait que toutes les magnifiques analyses passent (intentionnellement) à côté de la question et se retrouve avec une marge d’erreur monumentale.

      1. Oui, mais cdg commente chaque article de Reflets avec des biais permanents et un « méthodisme » qui ferait passer un fonctionnaire du culte en mission évangélique… pour un vulgaire djeune « en marche de Macron ».

        1. Tiens ? Ce n’est pas la personne dont j’attendais une réponse…

          Perso, je le trouve intéressant ce type (pas taper, syouplait).
          Ben oui, CDG est un troll, je suis même convaincu que ce doit être un professionnel (c’est-à-dire rémunéré).

          La question que je me pose à son sujet est « pour qui ou quoi travaille-t-il ? », question dont la réponse est au choix un groupuscule d’extrême droite (eut égard au sigle CDG qui prétend renvoyer à un passé « glorieux » pour lui et ceux qu’il représente en tout cas).

          Un autre choix, tout aussi plausible au regard de la « fine » stupidité que véhiculent ses « commentaires » (car son style superdupont semble trop vrai pour l’être) est qu’il s’agit d’un think tank libertarien ou d’une école de stratégie, et qu’en conséquence CDG n’est pas une personne mais un groupe… Mais là, je m’avance peut-être (et c’est une opinion purement personnelle).

          A part cela, ce qu’il dit est systématiquement en dehors de la plaque mais aussi très révélateur des gens à qui il s’adresse, un peu comme lorsqu’il m’a répondu que les femmes étaient tout juste bonnes à être caissières de supermarché.

          Je prétends qu’il faut au contraire le (ou les) laisser dire, car il nous fournit (ou ils nous fournissent) une base particulièrement cool pour réfléchir sainement (encore que je l’aie trouvé assez moyen sur ce coup-là).

          1. Je suis flatté que Robert soit si interessé par ma personne.
            Quelques petites infos car il s est quand meme pas mal planté dans ses suppositions.
            CDG c est juste mes initiales. J avais meme pas remarqué que j avais les memes que De Gaulle avant d aller prendre l avion a Paris (eh oui je suis qu un bouseux de province)
            Je suis seul et pas payé.
            Sinon oui, je considere que De Gaulle etait un grand homme et que la France de l epoque etait sinon un « passé glorieux » du moins un etat bien meilleur que maintenant (evidement il faut comparer avec l etat de la France avec les autres pays a l epoque et maintenant).

            Pour repondre maintenant aux objections de l auteur (qui lui est bien plus agressif et me reproche de ne pas citer de sources alors que lui vous parle de phenomenes non significatif (villages de 1000 habitants=impact electoral nul))

            1) le % de vote FN chez les jeunes par rapport aux vieux : http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/elections-regionales-2015/20151208.OBS0971/elections-regionales-qui-a-vote-fn.html (vous remarquerez que j ai pris comme reference un journal de gauche pour ne pas etre accusé de parti prix). On y voit : 18-24 ans FN 35%. Plus de 60 ans, le FN s effondre a 20 %. C est chez les 18-24 que le FN fait son meilleur score
            2) pour la TV j ai http://www.ozap.com/actu/quel-est-l-age-moyen-des-telespectateurs-de-chaque-chaine-de-television/444986. 49 ans pour TF1, et plus de 50 pour France Television …

            Pour les activites illegales, on peut evidement n avoir aucune statistiques fiables vu que c est interdit en france et de toute facon pour savoir qui est coupable il faut deja … l arreter (pour les cambriolages, le taux d elucidation de la police est de 10 %. donc si on prend ceux condamnes c est encore moins)

          2. Ah ouais, TF1 et FranceTV, ah ouais… je vois, je vois…
            Bisous au Grand Charles (enfin à son portrait).

          3. @ cdg
            Pour répondre sur les sources chiffrées :
            1) 18-24 ans, j’ai trouvé le chiffre de 35% dans l’article, mais pas la donnée pour les +60 ans (enfin si mais un autre, pour la droite).

            2) Pour moi cette moyenne ne veut pas dire grand-chose. Il faudrait la courbe de répartition, ou l’écart-type et les quartiles, c’est la base des stats. Là tout ce qu’on peut dire c’est que TF1 est vu par des gens entre 15 et 85 ans ou entre 40 et 60 ans… en supposant que toute catégorie d’âge est représentée en nombre égal de téléspectateur.
            On peut juste dire qu’Arte est moins regardé plus tard que Gulli. Bon, grande nouvelle.

            Enfin, le problème de sortir des chiffres comme ça, c’est que ça peut illustrer, mais on a plein de phénomènes autres que la télé qui influencent un vote :
            « Le vote pour le Front national serait majoritairement un vote d’adhésion avec les idées du parti (37%), talonné par un vote de protestation contre les politiques (29%). Une large majorité des électeurs (74%) avouent toutefois avoir opté pour le parti d’extrême droite pour contester l’action du gouvernement. »
            Le fameux vote de protestation.

            Dernière remarque. La différence entre parler d’une tendance sociologique (sociales?) et d’un vote sur un point précis devrait être assez apparente. La peur, le racisme, le rejet de l’autre en général, ce sont comme des bruits de fond qui ont des conséquences au premier plan. C’est presque du domaine de l’intangible. C’est distillé (volontairement ou non, à but marketing ou politique par exemple), pas posé frontalement, pas avant avoir passé un certain seuil en tout cas. Et comme cela a été dit plus haut, le négatif fonctionne/marque mieux l’esprit que le positif, c’est – si je me souviens bien – un réflexe utile à la survie.

    3. C’est pas toujours facile de trouver des sources fiables, même sur des données simples…

      Pour le temps moyen passé devant la télévision, j’ai trouvé des chiffres de l’INSEE qui reprennent des données de 1986, 1998 et 2010. C’est là:
      https://www.insee.fr/fr/statistiques/1280984

      On a quelques chiffres sur 2012 cachées dans un tableau derrière l’onglet principal d’une autre page:
      https://www.insee.fr/fr/statistiques/2407902#tableau-Tableau2

      Pour ce qui est de la composition sociologique du vote, je ne trouve aucune donnée convaincante (mal sourcée, genre « sondage ipsos » alors qu’il s’agit d’une relevé sur volontariat sur le net par exemple, ou trop vieilles données sur HAL). Quelqu’un a des données un tant soit peu fiables?

  2. Hm. En lisant les citations du CSA je me suis posé une question et me suis dit « tiens, elle ferait bien dans un argumentaire de troll », du coup si vous pouviez me donner le moyen d’y répondre, je serais bien content de pouvoir nettoyer ça de ma tête.

    « Les «attitudes négatives» sont incarnées à 25% par des personnes «perçues comme non blanches» »
    Du coup, à 75 %, les attitudes négatives sont incarnées par des personnes perçues comme blanches, ou déjà là je me plante ?
    J’arrive à argumenter que le fait qu’il y ait un biais pour le spectateur blanc, il voit mieux la paille dans l’oeil du voisin que sa poutre à lui.
    Mais pour ce qui est de la partialité du média, je peux dire « oui, c’est exagéré ». Mais le 75 % implicite, comment je m’en débrouille ?

    Sinon, quand le CSA « relève en outre que les personnes «perçues comme non blanches» sont surreprésentées dans les activités marginales ou illégales, à hauteur de 34%. » : la surreprésentation est calculée par rapport à quelle référence « de bonne représentation » ? C’est une surreprésentation des populations de perçus comme non-blancs ou surreprésentation de la criminalité de celles-ci ?
    J’ai déjà un argument aussi pour ce bout-là, que je trouve juste mais qui ne convainc pas assez seul : c’est qu’une partie de la criminalité des blancs, c’est Balkany, donc c’est déjà plus grave à lui tout seul qu’un contingent de pickpockets dans cette station (je dis Balkany pour l’exemple).
    Vous en avez d’autres ?

  3. La haine ne concerne que le non-blanc, c’est bien connu.
    Genre les allemands et les français étaient toujours potes…

    Ah non, pardon, là on parle de racisme…
    Ce qui est important c’est la couleur et tout ne s’explique que comme cela…

  4. Bonjours,
    En lisant le document officiel il est jusgenent question d’une analyse comparative avec le système de télévision américaine. Selon le document la diversité de la population est mieux représentée au USA qu’en France. Pourtant il ne me semble pas que le racisme, la haine,… soient aux USA moins présents qu’ici, ce qui me laisse un peu perplexe sur ces résultats. Aussi j’aurais bien aimé connaître les chiffres (toujours pour l’analyse comparative France-USA) sur la représentation des blancs/non-blancs dans les programmes d’informations. Et enfin j’aimerais aussi savoir sur quels criteres sociologiques ils se basent dans leur étude pour les distinctions de perception. Sans ses informations là je trouve qu’il est risqué de se lancer dans l’interprétation.

    Toujours est il que je vous rejoins sur le fait qu’il est alarmant de constater une hausse des perceptions négatives concernant les personnes vues comme non-blanches. Cependant je ne comprends pas pourquoi. Il est dit dans le document p.13 « ces résultats montrent une progression sensible de la représentation des personnes « perçues comme non blanches » pour les rôles connotés avec notamment une progression de 9 points pour les attitudes positives. » Et on constate bien qu’il y a une progression sur les perceptions positives pour la classe non-blancs. J’ai donc l’impression qu’il y a une légère contradiction avec ce qui dit de manière générale. Ou alors il faut qu’on m’explique.

    Bien cordialement
    Adrien

  5. Les «attitudes négatives» sont incarnées à 25% par des personnes «perçues comme non blanches» (contre 20% en 2015) et les «attitudes positives» le sont à 23% (contre 14% en 2015). Le Conseil relève en outre que les personnes «perçues comme non blanches» sont surreprésentées dans les activités marginales ou illégales, à hauteur de 34%

    J’ai un problème avec les chiffres, je ne comprends pas comment les comprendre.
    Puisque nous avons pour un ensemble deux populations, les « blancs » et les « non blancs » on a 25% des personnages ayant une attitude négative qui sont classés comme « blancs », donc on a aussi l’opposé: 75% des personnes avec une attitude négative sont des « blancs ».
    En ce cas comment peut-on estimer que les « non blancs » sont « surreprésentés » puis qu’il est interdit de faire des statistiques ethniques ?
    On n’a pas de chiffre officiel de l’INSEE, donc en dehors des outils pifométriques (http://www.la-rache.com/img/unites.pdf ), on n’a rien pour déterminer le pourcentage de « non blancs » dans la population totale et donc pouvoir ensuite affirmer s’il y a sous ou surreprésentation à la télé.

    Donc bon, sortir des chiffres pour dénoncer la manipulation de la télé sans aucun point de référence, ahem, plutôt casse-gueule comme exercice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *