Plainte de la FIDH contre Amesys

Après l’association Sherpa, c’est au tour de la FIDH de déposer plainte contre Amesys, rapporte France-Info ce matin.

Depuis le mois de février, Reflets alerte, au début de manière elliptique, puis clairement sur la vente du GLINT/Eagle à la Lybie.

La plainte porte sur le soupçon de « complicité de torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants« .

Elle a des chances d’aboutir si un juge d’instruction est désigné et qu’il entend les principaux témoins. Notamment les journalistes du Wall Street Journal qui ont pu visiter le centre d’écoute monté par Amesys avec l’aide du gouvernement français.

En effet, il y avait dans ce centre des dossiers sur des opposants qui contenaient des emails, des conversations réalisées via messagerie instantanée.

 

Or dans le pays du gentil Mouammar Kadhafi, celui qui était l’invité de marque de Nicolas Sarkozy, à qui l’on voulait vendre des Rafales, une centrale nucléaire, (que sais-je?), il est de notoriété publique depuis 40 ans que les opposants ne sont pas traités avec ménagement.

Etant donnée l’implication de M. Takieddine dans cette affaire, il y a en outre quelques tiroirs amusants à ouvrir pour un juge.

La complicité des démocraties pour faire torturer des opposants dans des dictatures est une sale manie qui s’est illustrée avec les vols secrets de la CIA après le 11 septembre 2001. Mais entre laisser passer un avion de la CIA et fournir à un dictateur notoire un système d’écoute global pour son pays, il y a un pas que Nicolas Sarkozy a visiblement franchi. Pas à une contradiction près, il se présente aujourd’hui sous les habits du sauveur du peuple lybien.

Elle est forte cette droite décomplexée quand même.

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


19 thoughts on “Plainte de la FIDH contre Amesys”

  1. J’ai été très content d’entendre ca a la radio ce matin !
    Peut etre (mais la j’y crois pas trop) que les francais vont se rendre compte de la duplicité de notre bon nain…
    Le plus magique serait de lancer le debat sur le dpi en france… aupres du grand publique pas seulement des initiés.

  2. Excellente nouvelle !
    Espérons que la justice aille au bout de son investigation et ne se heurte pas à un quelconque secret défense ou je ne sais quoi.

    Cette histoire ne fait pas assez de bruit dans les médias je trouve…

  3. Votre site est précieux pour pour nous alerter en matière d’autodéfense numérique de même que les articles de Jean-Marc Manach, LQDN et quelques rares autres sites, mais puisque les stratagèmes les plus machiavéliques montent en puissance ne jamais négliger l’autodéfense intellectuelle toute aussi rare (cf Norman Baillargeon) pour ne pas se contenter des décors officiels afin que vos précieuses compétences ne tombent pas dans les nombreux pièges tendus.

    Donc concernant mon précédent post, je sais bien que vous êtes spécialisés sur les questions des libertés numérique et que vous manquez de temps, mais approfondir le rôle des ONG liées aux multinationales pour leurs financements me semble de plus en plus important.
    Ces ONG sont à surveiller tout particulièrement à propos des prochains évènements qui surviendront « par hasard » (malgré leurs programmations certaines) puisque beaucoup des anciennes ficelles telles que les armes de destruction massive, terrorisme, même quelques unes des opérations false flag commencent à devenir trop voyantes pour beaucoup.

    Je ne vais pas vous abreuver de milliers d’infos dont vous n’aurez pas le temps de prendre connaissance et recouper mais je profite de l’occasion donnée par Julien Teil, le journaliste du reportage de mon post précédent, qui résume également dans cette vidéo à partir de 6:17 minutes (soit environ 10 minutes d’écoute) les dangers qui peuvent être incarnés via ces ONG :
    http://www.dailymotion.com/video/xc5bud_pierre-hillard-et-julien-teil-inter_news
    (ne pas bloquer à cause des 6 premières minutes qui peuvent paraître discriminantes pour diverses raisons si on ne creuse pas)

    Quelques autres lanceurs d’alertes dans leurs domaines respectifs en dénoncent également les perversions.
    Par exemple, Fabrice Nicolino dans le domaine de l’écologie qui analyse depuis longtemps l’arnaque de la finalité de nombeuses ONG comme le WWF (à ne surtout pas confondre avec les « Amis de la terre »).

    Donc pour la « gouvernance mondiale » dont il est également question dans les 10 dernières minutes de cette vidéo, habilement conseillée par ces ONG dont on ne se méfie forcement pas puisque les propositions viennent de ceux qui s’affichent officiellement comme les infirmiers des dégâts causés par le capitalisme (mais en vivent étroitement, à l’image des éditeurs d’Antivirus avec Microsoft).
    Le message de la « gouvernance mondiale » est appuyé également par des personnages qui se prétendent de gauche (ou pas) tels qu’Attali, DSK, etc.
    Le piège serait grillé directement si les propositions de « gouvernance mondiale » provenaient d’instances au service des multinationales comme le FMI, La BM, l’OMC, l’OTAN, l’UE, etc.
    Ces instances du néolibéralisme ne sont pas légitimées par les peuples mais elles dictent pourtant aux états l’idéologie néolibérale à appliquer partout dans le monde.
    Le stratagème serait démonté également si les propositions de « gouvernance mondiale » étaient appuyés ouvertement par leurs subordonnés comme Obama, Sarkozy, Cameron, etc.

    Imaginez le résultat que pourra donner la création d’une autre instance mondiale officielle qui dictera ses lois concernant le domaine de l’Internet et qui aboutira aux classiques décisions politiques de type Minitel appliqué à l’Internet
    (cf Benjamin Bayart et sa conférence Minitel 2.0).
    Fini alors les hébergements Web et autres résistances dans des pays un peu moins liberticides pour contourner la censure de son propre pays.
    Ce sera le rêve de l’ACTA et autres sympathiques projets passés et futurs concoctés par les multiples Lobbys, Think Tank, Bilderberg, etc.
    L’absolutisme total pourtant dénoncé au siècle des lumières…

    Cette mesure proposant de centraliser les décisions politiques concernant Internet (qui devrait être par nature non centralisé mais qui l’est de moins en moins comme on le constate chaque jour) émane bizarrement d’une des ONG dont on se méfie le moins :
    L’UNESCO réaffirme son engagement pour une gouvernance mondiale de l’Internet au 6ème FGI
    http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/resources/news-and-in-focus-articles/all-news/news/unesco_reiterates_commitment_to_global_internet_governance_at_the_sixth_internet_governance_forum_igf/back/18618/

    Puisque c’est un des lieux ici, je serais curieux de connaitre vos réflexions à ce sujet (ainsi que celle de Fabrice, Bluetouff et toute l’équipe de reflets).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *