NSA, il est temps de faire le (premier) point

Les programmes de surveillance ne sont pas une nouveauté… En 1988, le journaliste Duncan Campbel révélait l’existence d’un programme de renseignement, Echelon, dans un article pour The New Statesman qui s’intitulait « Somebody’s listening« . En 1996,
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

23 thoughts on “NSA, il est temps de faire le (premier) point”

  1. Merci pour ce résumé ! Ça fait du bien d’avoir une vision d’ensemble du bousin, ça montre l’énormité du truc…

    Ça pourrait être sympa d’avoir le même genre d’articles sur les méthodes et programmes de notre bon vieux pays ;)

  2. L’autre moyen pour éviter a ma grand-mère d’apprendre a crypter ses mails pour envoyer ses recettes de cookies est de dépenser mon énergie a abattre le système politique qui nous opprime.
    Bon d’accord il reste a inventer mais toute société besoin d’utopies pour avancer …
    Et a le réflexion, obliger collectivement les agences a 3 lettres a toujours plus d’efforts, c’est toujours ça de pris comme énergie pour les fatiguer même si on les finances avec nos impôts.
    La prise en tenaille quoi …
    Et je vais demander a ma grand mère de rajouter quelques mots clés dans ces recettes pour faire chauffer les serveurs de collecte.

  3. Nice article! Juste je le pdf semble bruyant pour pas grand choz. Les sysadmins qui fb en mm tps qu ils gerent les routeurs, ils sont deja pwnd, je pense. C ptet de la superstition, mais je mate jms du porn sur ma fixd IP.

    1. Même en ayant des pratiques propres, si on pense aux presta, aux admins des FAI et à tout les intermédiaires qui peuvent causer une faille, ça justifie la crainte pour moi.
      Sans parler du fait que toutes les sociétés n’ont pas les moyens/la volonté de mettre en place tout ce qu’il faudrait pour pour garantir ces bonnes pratiques.

  4. quand on voit comment ces clowns cocainés nous brouillent l’écoute et le fric que cela a du couter …tout cela pour apprendre qu’ils sont des zombies spaced out complètement à coté de la plaque ..on a juste envie de rigoler :-)

  5. Bonjour et merci pour cet article dans lequel on peut lire :
    « Les documents indiquent qu’il y a un avertissement pour les opérateurs car l’on y trouve entre 8 et 12% de « nudité ». »

    Que signifie «il y a eu des avertissements pour les opérateurs » ?
    Et que je sache, le chat, c’est privé, non ? Si quelqu’une a envie de se déshabiller pour émoustiller son copain et vice-versa), qu’est-ce que ça peut foutre à la NSA, les opérateurs ou qui que se soit encore ?

  6. L’avertissement est là pour ne pas heurter les sensibilités (ou des interdits religieux) des opérateurs. Ça reste des humains salariés.

    C’est justement parce que c’est privé que ça intéresse les agences de renseignements. Je te laisse imaginer ce que donne une reconnaissance faciale sur ce genre d’images quand tu as besoin de faire pression sur quelqu’un :)

  7. Bonjour,

    Bien que j’utilise des algo de chiffrage et les protos sécurisés, et que je chiffre les données personnelles des clients dans la base de donnée (dont certains avec chiffrage irréversible), je doute de la réelle efficacité face aux outils et programmes que possèdent les services de renseignements.

  8. Merci pour l’article!

    C’est un détails, mais la mise en page fait qu’il est difficile de différencier les titres et les sous-titres.
    Peut-être qu’en diminuant un peu la taille des sous-titres en bleu ?

    Bonne continuation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *