Modère comme Twitter (le retour sans fin)

Laura-Maï Gaveriaux est une journaliste free-lance. Vous pouvez la suivre sur Twitter (@lmgaveriaux). Elle a une approche un peu particulière du journalisme en ce sens qu’elle se déplace sur des terrains particulièrement sensibles ou dangereux sans fixeur. Et elle reste longtemps sur place. Ce qui lui permet probablement de se faire une idée bien plus précise de la situation sur place que ce que l’on peut voir lorsque l’on est embeded pendant une semaine. En ce moment, Laura-Maï est quelque part autour de Mossoul. Un coin riant.

Elle rend compte à sa façon de la guerre en tweetant. Soudain, une personne sévèrement burnée et disposant d’un QI hors normes lui adresse ce tweet:

menaceEtant donné l’endroit où elle se trouve et la douceur du message, Laura-Maï signale le tweet à Twitter. D’après vous, comment a réagi Twitter France ?

support-twitter-laura

Et voilà… Une menace de mort pas du tout voilée, contre une journaliste présente, seule, aux alentours de Mossoul, avec l’EI à peu près tout autour, cela n’enfreint pas les règles de Twitter. En revanche, signaler qu’un faux journaliste, mythomane, violent, est multicondamné, ça… Twitter, tu fais n’importe quoi…

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

5 thoughts on “Modère comme Twitter (le retour sans fin)”

  1. ….
    Euh là, je sais pas ce qui me choque le plus:
    1) que twitter ne comprenne finalement rien au contenu du message (ou ne lise pas le contenu du message et se borne à chercher les « interactions » ou les traces de harcèlement par la présence de multiples messages)
    2) ou que le premier réflexe face à une menace de mort soit de contacter le service modération de Twitter

    1. Elle est sur le front, probablement pas grand chose de plus à faire pour assurer sa sécurité… Et quand bien même un signalement peut sembler dérisoire, ce n’est pas le genre de tweets a laisser passer.

  2. Twitter ne voit pas le pb car les heures de tout un chacun sont comptées, le compteur s’arrête plus ou moins prestement. En tout cas on voit bien la limite des algos. Esperons qu elle en sortira indemne
    Une belle lecon de bravoure en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *