#Live #capitaklisme #WTFinance

Toc-toc ? Coucou, c’est la réalité.

Depuis des mois maintenant,les politiques tentent de rassurer les populations. A base de #toutvabien, on essaye de faire croire que Nicolas Sarkozy, Angela Merkel, le FMI, etc. ont « sauvé » le monde d’une méga crise. La Grèce est sauvée. Une fois, deux fois…, Le Portugal est sauvé, l’Irlande est sauvée… Et patatras, en fait non. Rien n’est sauvé. Les politiques n’ont plus la main depuis longtemps.

Cette semaine s’annonce particulièrement difficile.

Reflets compile ici quelques informations pour la route… On démarre vendredi avec la dégradation de la note américaine et on suit le chemin… Les dernières informations seront en haut de page. Si vous avez des liens intéressants, n’hésitez pas à nous les faire parvenir @_reflets_ , redaction@reflets.info.

 

11/08

  • Ouf, ça se calme, la SocGen repasse dans le vert et le CAC est proche de le faire (15h10).
  • Tout contents, les journalistes nous ont refait ce matin le coup du « les bourses repartent à la hausse ». Répétons-nous, les problèmes sont structurels et ce n’est pas une ou deux interventions de banques centrales ou de politiques qui changeront quoi que ce soit durablement. Après une ouverture en hausse, la SocGen est de nouveau en chute libre (-8%), suivie par la BNP, les rumeurs continuent de plus belle.Les marchés sont toujours en baisse. Paris baise de 3,32 à 14:20.
  • Les jours passent et se ressemblent. Du coup, Reflets adopte #WTFinance comme hashtag (manque de place).

10/08

  • Le Dow Jones perd 4,68 %, tandis que le Nasdaq baisse de 4,12 %.
  • Ouf, on a évité le krach, Paris termine sur un tout petit recul de 5,45 %.
  • Petit mouvement d’humeur à Francfort avec un léger repli de- 5,13% et Londres est quasi inchangée avec – 3% Paris : -4,95%. Mais à quoi ça sert qu’il se décarcasse le locataire de l’Elysée ?
  • Effet de la dernière intervention de la Banque centrale suisse : 1 heure et demi. Effet de « l’intervention » de la FED hier ? Même pas 24 heures.
  • Bourse italienne  : catashrtoumpf
  • dette à 10 ans française : carnage…
  • La réserve de pop-corn est presque vide. Quelqu’un veut bien recharger les placards ?
  • La Société Générale est particulièrement réactive et a bien compris à quoi servaient les nouvelles technologies :

Elle le démontre sur son « Blog » qui a été mis à jour le 30 juin dernier

Et sur la partie de son site réservée aux journaliste dont la dernière mise à jour remonte au 3 août

  • #toutvabien #toutvabien #toutvabien  #toutvabien #toutvabien #toutvabien #toutvabien #toutvabien #toutvabien …
  • la SocGen en chute libre. Si vous descendez dans cette page, vous trouverez ce lien que, du coup, nous remontons. En fait l’article a disparu du Net (pas du journal papier hein…)
  • #toutvabien
  • Wall Street en baisse sérieuse (2,5%)
  • Société Générale : -14,28%
  • CAC 40 : -2,94%
  • Pour mémoire, « les marchés » ont déjà compris que le risque s’était « déplacé » des pays périphériques aux pays du coeur de la zone euro. L’explosion des CDS de la France et de l’Allemagne traduisent cette nouvelle « nervosité ». La BCE (puis le FESF, peut-être, un jour) achètent de la dette pourrie, elle plombe son bilan. Qui sont les principaux « actionnaires » de la BCE ? L’Allemagne et la France. Maintenant, un peu de science-fiction : la France perd son triple A. Que se passe-t-il ? Ahem…
  • Mauvaise nouvelle, la croissance en France sera moins bonne que prévue, celle de la Grande-Bretagne aussi … Si même les grands indicateurs macro économiques commencent à être désagréables, que va-t-on devenir ?
  • Oups, le CAC repart à la baisse. SocGen plonge (-12%), BNP (-6,3%). Zut, et tout le monde qui se réjouissait de la fin de la baisse des indices…
  • CDS en hausse : France, Allemagne, Italie, Chine, Belgique, Espagne, Autriche,Grèce. Slovaquie en baisse…
  • La FED a décidé de maintenir des taux proches de zéro jusqu’en 2013, « les marchés » sont contents… Pourquoi et quelles conséquences ?

« Les marchés » ne peuvent que se réjouir d’une telle décision. Elle ne résout aucun des problèmes qui ont engendré la situation actuelle, mais elle elle assure de juteux bénéfices pour les mois à venir. De fait, cette décision va permettre au monde de la finance et au premier rang aux banques, de se financer à zéro pour cent (ou presque). C’est donc de l’argent gratuit qui est distribué à la finance. Ne vous méprenez pas, les banques ne reprêtent pas ces sommes à zéro pour cent. Elles reprêtent à 3 ou 4%. Des bénéfices nets (ou presque), donc. Depuis des mois et des mois, des articles sur Aporismes.com, Kiteoa.com, puis Reflets.info expliquent que le monde financier se finance à 0% pour ensuite engendrer à la fois des produits financiers hasardeux comme ceux qui ont déclenché, justement la crise qui leur permet de bénéficier des largesses de la FED, mais aussi des krachs comme celui du 6 mai 2010. En effet, avec cet argent gratuit et ses bénéfices, les banques alimentent leurs algorithmes qui à leur tour génèrent une terrible volatilité sur les marchés. Et lorsque les algos déconnent, ce qu’un programme informatique ne peut manquer de faire à un moment ou un autre, c’est le flash crash . Personne n’en parle, à part Nanex, mais il y a des flash crashs tous les jours sur des valeurs individuelles.

Connaissez-vous un autre secteur économique à qui l’on signe de tels chèques en blanc, que l’on sauve de la faillite généralisée régulièrement ? Comment voulez-vous que ce secteur se restreigne ? Il sait que lorsqu’il gagne, il gagne, et que lorsqu’il perd, il gagne quand même. Et même, que lorsque tout s’écroule, il y a toujours quelqu’un, en l’occurrence, la FED, pour lui donner gratuitement sa matière première.

Pour l’instant, « les marchés » n’ont pas intégré cette donnée. Mais cela ne saurait tarder. En outre, mêmes décisions, mêmes effets. Peut-être décuplés d’ailleurs. Dans quelques mois, la décision d’hier de la Réserve fédérale portera ses fruits. On assistera à une nouvelle crise. Merci qui ? Merci Ben.

09/08

  • Génial ! Tout est réglé, les bourses européennes sont de nouveau dans le vert. Ouf. Quel soulagement :

——-(via Lemonde.fr)——-

La Bourse de New York a clôturé en forte hausse, mardi 9 août, peu après l’annonce par la Réserve fédérale américaine que ses taux d’intérêt resteraient proches de zéro pour au moins deux ans. Le Dow Jones gagne 3,89 % tandis que le Nasdaq est en hausse de 5,29 %.
A Londres, le Footsie-100 termine en hausse de 1,89 %

La Bourse de Paris rebondit à la clôture après onze séances de baisse (+1,63 %).

La Bourse de Francfort termine en recul de 0,10 % à 5 917,08 points.

L’indice Ibex-35 de la Bourse de Madrid a terminé en légère baisse mardi de 0,36 % à 8 428,90 points, se reprenant après avoir chuté de plus de 3 % dans la matinée.

L’indice SMI des vingt valeurs vedettes de la place suisse, après avoir oscillé entre vert et rouge, a fini la journée en légère hausse de 0,60 % à 4 997,92 points, son niveau le plus bas depuis avril 2009.

La Bourse d’Athènes a clôturé dans le vert à +0,19 % après avoir accusé de pertes de plus de 3 % dans la matinée et une chute importante de 6 % lundi.

 

  • Les CDS de la dette française s’envolent toujours.

A ce stade, Asterix & Obélix sont appelés à la rescousse :

Obélix: Toi y en a compris ?
Analgésix: Moi y en a compris, mais qui y en a chasser sanglier alors ?
Obélix: Ça y en a juste…
Analgésix: Dis, pourquoi toi y en a parler comme ça ?
Obélix: Hmm ?… Oh, c’est le langage des hommes d’affaires.

Alors… : Pourquoi CDS français grimper ? Parce que marchés pas cons, eux comprendre déplacement du risque. BCE acheter beaucoup papier pourri en ce moement et France, avec Allemagne, beaucoup important dans capital BCE. Marchés penser que ça dangereux à l’avenir. Toi y’en a qu’à regarder, ça être pareil pour Allemagne :

 

 

  • Wall Street ouvre en hausse dans l’espoir d’une injection de liquidités de la part de la FED.
  • Intéressant papier du monde : « En rachetant des obligations d’Etat, la BCE joue serré ».
  • S&P a abaissé la note des muni bonds, les titres émis par les municipalités et les gouvernements locaux. #toutvabien
  • La BCE continue son intervention sur la dette de l’Espagne et de l’Italie. Jusqu’à quand ? Quelle sont ses capacités ? La FED, espèrent les investisseurs, va continuer à injecter des fonds via une sorte de QE3 (réponse officielle ce soir 20h15, heure de Paris). Idem : jusqu’à quand. Autre souci, les interventions sont des pansements sur des plaies à vif. Tant que personne ne recoud, les souci continueront. Dès que les intervenants auront fait ce constat, les problèmes reprendront de plus belle.
  • Yoyo des bourses aujourd’hui, les pertes sont atténuées à 14h. Les futures américains étant en hausse, on anticipe une ouverture à la hausse de Wall Street. L’or, valeur refuge est toujours en hausse.
  • QE3 probablement en préparation. Ne changeons pas une technique qui gagne (pas).
  • Les jours passent et se ressemblent. La presse rapportait ce matin que les marchés se reprenaient… Avant d’envoyer des alertes  : les marchés s’effondrent…  » Peu avant 11 heures, la Bourse de Paris s’écroulait de 3 %, le CAC 40 flirtant avec la barre des 3 000 points. La dégringolade est particulièrement impressionnante à Francfort, où le DAX chute à la même heure de 6,50 %. Londres perd 4,50 %. Rome, avec une baisse de 3 %, et Madrid, de 3,50 %, dévissent un peu moins, « , indique Le Monde.
  • Ouf, le Krach attendu n’a pas eu lieu… Heu non… Bon, la journée démarre par une chute des places asiatiques. Tokyo termine sur un déclin de 1,68 %. Hongkong et Séoul chutent de 3,6 %. Bienvenue dans #WTFTuesday.

08/08

  • Fin de WTFMonday, début de WTFWeek ?
  • Même plus besoin des algos pour tout casser : (Reuters) – U.S. stocks plunged on Monday in the heaviest volume since last year’s « flash crash, » taking the S&P 500 down more than 6 percent on growing fears of a recession, in the first session after the historic loss of the country’s pristine triple-A credit rating. Panicked selling resulted in the S&P 500’s worst day since December 2008, with every stock in the benchmark index ending in negative territory. Volume totaled 17.89 billion shares traded on the New York Stock Exchange, the American Stock Exchange and Nasdaq — the heaviest volume since the « flash crash » of May 6, 2010. Monday’s volume was more than twice last year’s daily average of 8.47 billion. (…)
  • Séquence nostalgie… Alors que les articles se multiplient pour expliquer que l’Elysée compte sur la crise financière mondiale pour repositionner Nicolas Sarkozy dans le rôle du sauveur inespéré pour 2012, il n’est pas inutile de rappeler ses déclarations sur l’économie : “inutile de réinventer le fil à couper le beurre. Toutes ces théories économiques… moi-même, parfois je suis un peu perdu. Ce que je veux c’est que les choses marchent” . C’est donc à cette personne qu’une majorité de Français a confié les commandes de ce pays et qui va gérer la pire crise de ce siècle. #toutvabien #ayezconfiance … Pourvu que ça marche et qu’il ne soit pas trop perdu, hein…
  • Ouf ! Ce n’est pas le krach annoncé ! On a eu peur. Heu… Ceci dit, Reuters nous apprend que « Stocks decline accelerates; S&P 500 and Nasdaq falls 6 percent, Dow drops 5 percent. CBOE volatility index spikes, rises 46 percent ».
  • Le Monde qui s’étendait ce matin sur le fait que le krach annoncé n’avait pas eu lieu annonce : « La Bourse de Paris a clôturé sur une forte baisse de 4,68 %, vendredi 8 août. C’est le 11e jour de baisse consécutif pour le CAC 40, au plus bas depuis juillet 2009. Francfort finit en baisse de 5,02 %, Londres chute de 3,39 % et Madrid perd 2,44 %. »
  • Estimations : la BCE va devoir griller 850 millards d’euros. Et après ? Quand les fonds auront été dépensés, on dépensera quoi ?
  • Wall Street accuse le coup
  • Les chiffres de papier ne valant pas tripette qui viennent plomber les comptes de la BCE commencent à fuiter : « Traders said the ECB had bought some 700 million euros (995.7 million pounds) in Italian and Spanish debt by 3:30 a.m. EDT, after it agreed on Sunday to broaden its controversial bond-buying program for the first time to include the bloc’s third- and fourth-biggest economies. « We expect them to do billions today, » said one trader. » Tout ça part en fumée… Pour mémoire, il faut environ 2 milliards de dollars pour sauver la corne de l’Afrique de la famine…
  • Tiens, aux Etats-Unis, les journalistes ne se félicitent pas bêtement en disant « le krach annoncé n’a pas eu lieu ». Ils ont compris que les choses étaient vraiment sérieuses. Oups, Wall Street démarre mal… -1,8% à l’ouverture. -3 pour le Nasdaq.
  • Pas de bol, « les marchés » savent compter. La dernière déclaration allemande ne va pas les « rassurer » : « Le FESF va rester comme il est, et conserver le volume qu’il avait avant le 21 juillet », a affirmé Christoph Steegmans, porte-parole adjoint d’Angela Merkel.
  • L’or continue son ascension. Les CDS de la dette français grimpent de 12 % (#toutvabien) et ceux de l’Allemagne de 4,5%. Ce point est intéressant. Les marchés semblent avoir compris que l’intervention de la BCE ne consiste en fait qu’en un transfert du risque. i.e. la BCE va porter des titres qui ne valent plus tripette, mais qui sont les actionnaires majoritaires de la BCE ? L’Allemagne et la France
  • La Chine s’énerve : « Si les pays développés, parmi lesquels les Etats-Unis et (ceux de) l’Europe, refusent d’assumer leur responsabilité, cela va avoir de graves conséquences sur la stabilité du développement de l’économie mondiale » a accusé lundi le Quotidien du Peuple, organe officiel du Parti communiste chinois. (via La 12:15 du Monde.fr).
  • Le Franc suisse atteint de nouveaux records. Quelqu’un se souvient que la Banque centrale suisse est intervenue la semaine dernière ? Bilan ? Encore de l’argent cramé pour rien.
  • Les caisses de résonance font leur travail : #toutvabien, les taux se détendent pour l’Italie et l’Espagne (en dessous de 6%). 1) pour combien de temps ? 2) les taux français et portugais se tendent…
  • Le Daily Mail évoque une chute de la Société Générale et d’Unicredit.
  • Libération analyse à sa façon (au pifomètre ?) la dégradation de la dette américaine. Tuons le messager…
  • Comme prévu, la BCE se lance dans une vaste opération de rachats de dette espagnole et italienne. Excuse ? Moments exceptionnels. Un peu comme lorsqu’elle rachetait de la dette grecque, irlandaise ou portugaise. Cela n’a pas empêché les taux des pays de la périphérie de continuer de grimper et surtout, cela n’a pas empêché la contagion de la crise à l’Espagne et l’Italie, deux pays qui ne pourront pas être « sauvés » par le fonds de soutien européen, faute de moyens financiers suffisants. Vu que cette technique n’a pas fonctionné par le passé avec les autres pays de la périphérie, pourquoi ne pas continuer et se lancer dans du rachat de papier qui ne vaut plus tripette ? On ne change pas une technique qui gagne (pas). Les politiques et les banques centrales font semblant de croire, en 2011, qu’elle ont encore un pouvoir financier d’intervention sur les marchés. Leurs interventions sont des pansements qui ne tiennent que quelques heures, quelques jours au mieux. Si l’on ne désarme pas les marchés et la finance, il est tout à fait logique qu’ils continuent de se servir de leurs armes. Et croyez-nous, cela fait de très nombreuses années que leurs armes sont plus grosses que celles des Etats et des Banques centrales. Vous voyez à peu près la différence entre un 22 long rifle et une bombe atomique ?
  • Les brokers ont la main devant leurs visages
  • Paris ouvre en baisse
  • Les marchés asiatiques ont fermé à la baisse. Les journaux financiers estiment que la « panique » n’a pas eu lieu. On est tout de même dans des baisses autour de 3%…

07/08

President Sarkozy and Chancellor Merkel reiterate their commitment to fully implement the decisions taken by the heads of state and government of the euro area and the EU institutions on July 21st 2011.

In particular, they stress the importance that parliamentary approval will be obtained swiftly by the end of September in their two countries.

They welcome the recent measures announced by Italy and Spain with regard to faster fiscal consolidation and improved competitiveness. Especially the Italian authorities’ goal to achieve a balanced budget a year earlier than previously envisaged is of fundamental importance. They stress that complete and speedy implementation of the announced measures is key to restore market confidence.

As decided on July 21st, the effectiveness of the EFSF will be improved and its flexibility increased linked to appropriate conditionality, in particular through the following instruments: precautionary program, finance recapitalization of financial institutions and to intervene in secondary markets on the basis of an ECB analysis recognizing the existence of exceptional financial market circumstances and risks to financial stability and on the basis of a decision by mutual agreement of the member states, in order to avoid contagion.

  • Bloomberg explique que la France pourrait perdre également son triple A. Ce qui, soit dit en passant, pourrait précipiter la fin de l’euro. Sans s’étendre, c’est l’Allemagne qui paye la note de la crise européenne. Si la France perd son AAA, il lui sera plus difficile de se financer, son aide deviendra compliquée, les Allemands devront s’impliquer plus (élections en 2013 dans ce pays)…
  • Reuters évoque 1937… #toutvabien
  • Les rumeurs prennent corps : Le G7, la BCE, Nicolas Sarkozy, Angela Merkel, les ministres des finances vont se concerter et parler pour « rassurer les marchés ». Ils n’en ont pas plein le dos de « rassurer les marchés » ? Ca coûte cher et ça ne marche pas. L’exemple grec devrait pourtant les avoir vaccinés.
  • Brandon Smith de Alt-Market publie un intéressant article sur ZeroHedge : America “Makes The Cut” – So What Happens Next?
  • La Place de Tel-Aviv, ouverte le dimanche s’écroule : -7%. Les opérations sont suspendues. Le signal est donné : lundi sera très dur. Reflets adopte ses hashtags pour la crise à venir : #capitaklisme #WTFMonday

05/08/

  • Après la fermeture des marchés vendredi, Standard & Poor’s dégarde la note de la dette américaine de AAA à AA+ Les Etats-Unis disposaient de cette note depuis 1917.
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


18 thoughts on “#Live #capitaklisme #WTFinance”

  1. Salut,

    Je cherche un moyen de comprendre un peu mieux tout ce qui est décrit ici. Quelqu’un connait un site qui vulgariserait toutes ces notions de marchés financiers et de fonctionnement de la bourse ?

    Je me doute que tout cela est très compliqué mais j’aimerais pouvoir commencer à comprendre ;)

    @+
    LiLo

      1. Ben il y a plein de choses que je ne comprend pas vraiment :)
        D’abord, qu’est-ce que sont les marchés ?
        Comment fonctionnent les dettes des états ?
        Comment tous les marchés peuvent s’écrouler d’un coup ? Il y a bien un équilibre quelque part ou alors je mets Lavoisier au placard (rien ne se créé, rien ne se perd, tout se transforme) ?

        ….

        Je peux en faire toute une liste :)

        1. La meilleure réponse à votre question se trouve sur le site la finance globale de Frédéric Morin :
          http://web.mac.com/fmorintlse/La_finance_globale/Orientation.html.

          C’est l’explication la plus simple avec le site suivant : Le crash course en français (très instuctif)
          http://www.47carat.com/index.php/videos/le-crash-course-en-francais/

          Et pour comprendre les six prochains mois, lisez ceci :
          http://www.leap2020.eu/GEAB-N-56-Special-Ete-2011-est-disponible-Crise-systemique-globale-Derniere-alerte-avant-le-choc-de-l-Automne-2011_a6658.html

          Très cordialement,

          Daniel Maniscalco

  2. Concernant le rebond inattendu de la bourse de NY, certains avancent qu’il s’agirait d’une manipulation. Il est en effet curieux qu’après le communiqué de la FED, la chute des cours continuait sur sa lancée et que soudain, contre toute attente, on assista à une fulgurante remontée.

  3. Merci à toi Kitetoa pour ce superbe article, j’espère que sa MAJ continuera longtemps !

    Si jamais tu en a le temps et l’envie, ça serait sympa de faire un article pour démontrer à quel point le système boursier est semblable est la fameuse pyramide de Ponzi, à laquelle tu fais référence dans de nombreux articles. En faisant des comparaisons point par point etc… :)

    Bon courage pour la suite de ce billet, c’est pas terminé.

  4. Dites, une question me vient.
    Si une banque de détail fait faillite, fonds de protection à hauteur de 70 000€. Ca va, j’ai de la marge et je pense que beaucoup de monde aussi.
    Par contre, quid des prets bancaires, par exemple immobiliers.
    Un pret= une creance de la banque X envers Flo
    Sauf que la banque X fait faillite et avait elle meme des creanciers.
    Est ce que les creanciers de X deviennent automatiquement les creanciers de flo? Est ce que la dette conserve ses propriétés (genre, tjs la meme durée et le meme taux par ex) ou devient elle immédiatement exigible?
    Si c’est le dernier cas, pour le coup, on est beaucoup plus nombreux a avoir un gros soucis

  5. Les info. à propos de la SG (proche de la faillite et vente d’or à perte) sont des fake (cf revue de presse sur France-Inter, le 11/8) : http://www.dailymail.co.uk/money/markets/article-2024243/Apology-Mail-Sunday-article-Soci-t-G-n-rale.html?ITO=1490 et http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/08/10/la-folle-rumeur-qui-a-fait-chuter-le-cours-de-la-societe-generale_1558306_3234.html (par exemple). Pas trouvé de démenti du guardian (pas trop cherché non plus)

  6. « Du coup, Reflets adopte #WTFinance comme hashtag », dommage, j’aimais bien #capitaklisme, je trouvais ça plus optimiste, old school, plus de sens et moins de Lulz. Plus sérieux, quoi. Je dois être périmé. Désolé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *