Les morts de Charlie hebdo se retournent déjà dans leur tombe

Tout le monde est Charlie. Tellement Charlie, que la plupart de ceux qui brandissent leur tout nouveau logo noir n’ont jamais lu Charlie Hebdo. Ne savaient même pas qui y travaillait, y écrivait, y dessinait.
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

39 thoughts on “Les morts de Charlie hebdo se retournent déjà dans leur tombe”

  1. Effectivement le piège qui nous est tendu est celui du « tout sécuritaire » et de ce que j’en ai entendu aujourd’hui nos chers politiques sont en train de tomber en plein dedans.

    J’aimerais que tout le monde lise le livre « Attentifs ensembles » de Jérôme Thorel http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Attentifs_ensemble__-9782707174215.html très intéressant et plus que jamais d’actualité.

    Hier on était des millions dans les rues pour la liberté, et selon moi ça va repartir de plus belle vers des lois qui rogneront un peu plus les libertés individuelles au nom de la sécurité. Et ainsi faire les jeu des terroristes, les mêmes qu’ils sont censés combattre…

    Ça fait peur !

    1. > nos chers politiques sont en train de tomber en plein dedans.
      J’aurais tendance à penser qu’ils ont là enfin l’occasion de mettre en place le système de surveillance dont ils rêvent depuis bien longtemps.

    2. Je crains que nos politiques ne soient pas en train de tomber dans le piège, tout simplement parce que c’est eux qui le tendent. Pour beaucoup, ils sont tout sauf Charlie, mais profitent de l’horreur pour assouvir leur soif de contrôle…

  2. 20 morts par an du au terrorisme et l’on veut prendre la liberté de tout le monde.
    400 personnes qui meurent chaque jour du cancer et l’on a longtemps gardé l’amiante…

  3. Lire ce genre d’article actuellement c’est comme une bouffée d’air frais. Que ce soit radio/tv/journaux, on se tape toujours la même interpretation de l’actualité et franchement on arrive vite à saturation. Merci à vous d’exister.

  4. Très bon article.
    Je vous rejoins sur le fait qu’il faille repenser le problème de l’extremises à la source et lutter contre l’obscurantisme, mais je ne suis pas certain qu’il faille limiter l’humour anti-musulman, anti-arabe, …
    Qu’on s’entende bien, avoir deux poids deux mesures selon les religions me paraît absurde.
    Mais à limiter plus d’un coté pour faire comme de l’autre ne risque t’on pas d’arriver à une surenchère menant à n’avoir plus rien le droit de dire ? Sommes nous incapable de faire la part des choses au point qu’il faille un monde politiquement aseptisé ? Refuser l’exposition à des sujets facheux n’empêche t’il pas d’être capable de s’en défendre, de s’en offusquer, d’en débattre ?
    Admettons que nous puissions trouver un compromis sur de telles limites, est ce que ca apporterai plus qu’une illusion de sécurité ? Est ce que ce serai plus que de cacher les extremismes sous le tapis ?

    1. Idem, j’avais pris l’habitude de pas lire (ou survoler rapidement) les articles de Yovan, n’étant pas d’accord ou n’appréciant pas le style, mais je dois dire que ses derniers articles me font réviser mon appréciation.
      Très bon texte ;)

    2. idem. D’accord avec Yovan.

      On va d’ici peu voter de nouvelles lois visant à renforcer tout un arsenal judiciaire et policier pour rassurer les français qui seront probablement ravis dans leur ensemble. On parle de déchéance de nationalité (j’ai envie de rire mais je n’y arrive pas). J’entends un peu partout qu’il y aurait eu des « failles » dans le renseignement et/ou écoutes. Par contre très peu se demandent ce qui a poussé ces personnes à faire ce qu’elles ont fait et à devenir ce qu’elles sont devenues. Ca fait des années que divers acteurs tirent des sonnettes d’alarmes ou réclament des moyens concernant tout un tas de sujets : quartiers dits « sensibles », éducation, système carcéral, forces de l’ordre, réinsertion etc
      Quand on prend l’eau il faut écoper bien sûr, mais il faut surtout colmater la fuite…
      On a passé des années à écoper, il serait temps de penser à colmater.

      1. Oui, mais j’ai bien peur qu’il soit bien plus utile pour certains de tenir le bouton de commande de la seule pompe de cale, que de colmater la brèche. Au contraire, colmater leur ferait perdre leur pouvoir…

        1. C’est aussi ce que je pense. Il me semble que ces « certains » dont tu parles sont aveuglés depuis des années par l’ignorance, la bêtise et la cupidité. Ce n’est pas nouveau et on le sait.

          Ce qui me désole c’est que les Français comme les autres sont beaucoup plus prompts à écoper qu’à chercher les brèches pour les colmater : action -> réaction. Réflexion?…

  5. Laisser penser que l’on puisse attribuer la connerie dieudonesque au fait qu’il fallait totalement laisser faire et ne pas le censurer c’est aussi un peu reprocher a une femme d’avoir porté des vetements sexy le jour d’une agression sexuelle….
    Me dites pas que je suis pour la censure d’etat, l’humour c’est a double tranchant, a la limite entre l’anthologie et la grave erreur de gout. Dieudo portait deja en lui les germes de sa connerie. Il n’a rien d’un vrai militant. Par contre pour s’organiser des affaires lucratives, il repond present.

    Ensuite, dire que chez charlie c’etait des anars, faut pas abuser !
    ce sont des bourgeois qui voguent dans une sphere elitiste et laicarde a tendance gauchisante, rien de plus.

    J’entendais justement un amis a eux dire que justement, ils ne se voyait par anar mais libertaire, selon lui, libertaire c’est « apolitique »…
    C’est un peu trop confu comme raisonnement pour que l’engagement politique soit reellement coherent.

    Ne vous en deplaise, l’exces de compassion pour la liberte absolue de l’expression est tout aussi abjecte que son opposé.

    Au fait, 2000 nigerians sont mort recement, le saviez vous ?

    Au fait, j’etais dans un bar hier et malheureusement je suis mal tombé, ca regardais pernaud a fond et le patron jubilait tout haut a l’idee de buter de l’arabe en faisant le geste de tenir une mitrailette qui canardait pour ensuite chanter sa marseillaise de faf en me regardant. Je me suis levé et lui ai demandé de pas gerber sa haine devant moi (je ne lui ai pas parlé des lois antiracistes), il a repondu qu’il faisait ce qu’il voulait (ouhaaa la liberte pour elle meme ca va pas loin) et ca a faillit finir en violence (pas sur d’avoir pu avoir le dessus).

    1. En même temps empêcher les connards de racistes de vomir leur haine, ça va réduire le nombre ou la virulence des racistes?
      Moi je ne le pense pas. Par contre je crois que dans une démocratie tout le monde peut dire ce qu’il pense, aussi merdique soient ses idées, ce sont les siennes. Au moins on sait à quoi s’en tenir…

  6. Même si je n’aurais pas mêlé Dieudonné à tout ceci, je suis tout à fait en accord avec ton article (ce qui n’est pas toujours le cas ^^).

    Et en effet j’ai peur de la récupération en cours par les politique de ce mouvement populaire (mais initié tout de même par ces mêmes politiques).

    Le plus choquant (et je n’ai pas entendu beaucoup de monde s’en étonné sur les médias « populaires »), c’est que nos politiques justifient des mesures sécuritaires en expliquant que « la France a peur » alors que justement des milliers de Français ont réagi à ces actes terroristes (i.e. visant à faire peur) en se levant et en affirmant « nous n’avons pas peur » !
    Et malgré ça, on va se taper un tas de mesure sécuritaire / liberticide dans les jours ou mois à venir; toutes prises sous le coup de l’émotion comme un certain Patriot Act dont on connait les effets …

    J’espère que l’interview de Bluetouff dans « Les Echos » aura le mérite de faire venir du monde sur ce type d’article visant à nous ouvrir les yeux et à faire prendre un peu de recul indispensable sur ce type d’actualités !

  7. « Article 11. – La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi ».

    Ainsi, et comme je le dis depuis mercredi, seul un juge avait le pouvoir de décider de condamner, socialement, Charlie Hebdo, pour abus de la liberté d’expression.

    Moralement, chacun d’entre nous a le droit d’être en accord ou non avec Charlie Hebdo. Je ne le suis pas, je trouve qu’ils vont trop loin et que leur humour tournait trop à la provoc gratuite qui ne dénonce plus. Pour autant, je n’ai aucun droit de les condamner, juste celui de les ignorer ou contre-argumenter.

    C’est ça, être un citoyen.

    1. Merci pour ce commentaire. La démocratie est l’expression même de la liberté, et nous citoyens vivons dans un état de droit, avec ses lois.

      Tout le reste c’est du blabla.

      Vives pensées pour tous les morts opprimés par la haine pour le simple fait d’être ou de penser, à travers le monde.

      1. Sur le papier, je veux bien, mais dans le détail :
        « La démocratie est l’expression même de la liberté »
        Déja, quelle démocratie ? Une démocratie indirecte bipartite de politiciens professionnels, soutenue par les mass-médias quelques soient leur travers, c’est vraiment l’expression de la liberté du peuple ?
        Le peuple voterait ses lois et son budget (dans la limite de la constitutionnalité), la situation serait bien différente.

        « et nous citoyens vivons dans un état de droit, avec ses lois. »
        La loi, faite par ces même politiciens qui organisent des attentats en false-flag pour duper leur population ?
        La loi qui s’applique plus aux noirs et aux arabes qu’aux blancs ? La loi qui protège l’actionnaire et l’entreprise face aux travailleurs ? Ou la loi qui t’emmène en prison ferme en moins de 6 mots déplacés ?

        « Tout le reste c’est du blabla. »
        le diable se cache dans les détails …

  8. Merci pour cet Article. J’ai bu ces lignes comme du petit lait!

    Oui je suis un fervent défenseur de Dieudonné, sans même savoir s’il s’enferme dans l’antisémitisme par réaction à le censure, ou si ce sont ses idées. Oui, je crois à la liberté d’expression, car ce n’est pas en se cachant les problèmes qu’on les résous.

    Et cet article aujourd’hui me fait vraiment du bien, parce que les informations télévisées d’hier m’ont vraiment donné la nausée. Voir tous ces immondes récupérer le massacre pour nous vendre encore plus haine et de contrôle gouvernemental. Qu’ils pissent sur leurs tombes pour finir d’achever notre démocratie me dégoûte déjà assez, mais qu’il le fassent sur les cadavres encore tièdes, ça dépasse vraiment les limites de la bienséance!

    Et je ne parles pas de tous ceux qui se laissent abuser par les immondes, et qui crachent leur haine sur les réseaux sociaux tout en criant « je suis charlie »…

    1. Y’a une autre voie que la tienne…

      Y’a une liste longue comme le bras de VRAIS militants qui sont gravement reprimes et violentes en franSSe.

      Commence pas a les comparer avec cette pourriture de dieudo. Lui il n’agit pas, il s’agite et agite les cerveaux embrunés et organise son insolvabilité, pendant que de vrais militants sont sur le terrain des zad, dans les quats, a gagner moin que rien sur le plan pecunier.
      L’autre pseudo rebelle,bourgeois lui, arrive a planquer 400 000 euros chez lui… impossible pour toute personne sincerement militante.

      Je defends les vrais militants et les vrais victimes, pas ces bourgeois qui ne jurent que par l’argent et l’agitation des haines de la population.

      Dieudo a defendre ??? Nan mais laisse moi rire…

      Essayez de defendre la liberte de vivre sa vie decement pour les plus pauvres et apres on verra.

      La liberte revendiquee du bourgeois profite a lui meme, pas aux plus defavorises, car quand on a du temps pour reflechir, c’est qu’on est pas preoccupe a sa survie.

      Un peu d’humilite les petits bourgeois ca ferait pas de mal….

      1. Tu n’as pas compris mon point de vue. Je ne dit pas que Dieudonné est un « gentil ». Je dit que cela importe peu : sa liberté d’expression est aussi la nôtre. Et que l’empêcher lui ou n’importe qui d’autre de s’exprimer, nous empêche juste de savoir à qui nous avons à faire, mais n’empêche sûrement pas les idées de merde de se répandre.
        Je vois de plus en plus de racistes en France, pourtant il n’y a jamais eu autant de lois contre l’expression du racisme (incitation à la haine …). Est-ce qu’en empêchant un fou de s’exprimer, on en fait quelqu’un de sain d’esprit?
        Quand à votre blabla sur les militants et bourgeois, c’est totalement hors sujet, on parle de liberté d’expression ici…

        1. Malheureusement j’ai tres bien compris.

          C’est meme assez marrant, tu es en colere et ton vouvoiement en fin de reponse me laisse un gout de bourgeoisie :)

          Entre sauver une zone humide d’un aeroport debile (qui ne sera pas utilisé par les pauvres ) et soutenir un escroc qui profite de la haine et du droit bourgeois republicain a brailler de la betise, mon choix est fait. Pour autant, je n’ai dit nulle part que je souhaitait exercer ou faire exercer un quelquonque moyen de coercition a son encontre.
          Si le fou fait des degats je m’occupe d’abords de les constater avant.

          Et je ne sais pas ou vous vivez mais moi je les vois au quotidien.

          Il faut comprendre le deux poids deux mesures, mais vu comment tu interprete mes dires et vu comment tu balaies mes propos, il me semble que cela risque d’etre difficile.

          J’ai du toucher une corde sensible ?
          Encore un dieudoniste qui se cache ????

  9. « pourquoi l’Etat français n’est-il jamais venu poser une limite sur l’humour anti-musulman, anti-arabe, quand il le fait immédiatement pour l’humour anti-judaïté et anti-juif ? « ..

    Bah voyons oui, encore plus d’etat, encore plus de loi. T’as rien trouvé de mieux ?
    remballe bouffon !
    Les religions, les religieux et les croyants sont de la merde, juste méprisable. Les athées leurs ennemis communs, la dessus ils sont prets a s’entendre.
    Quand a moi je conchie les millions de blaireaux « democroute » « Jesuischarlie » a la mémoire courte qui ont défilé derrière :

    – Des curés de tout poils
    – Netanyahu qui bombardait les écoles cet été
    – Merkel et Hollande qui affament et mettent a genoux des pays entier pour satisfaire au diktat de la finance
    – Des emirs qatari qui financent le Jihad partout ou c’est possible (et le PSG)
    – Et qui applaudissent les Gardes Mobile qui ont tué Remi Fraisse (et bien d’autres)

    Tout cela est a vomir

  10. La fuite en avant sécuritaire n’est pas un nouveau concept, loin de là. C’est même ce qui sert de fond de soupe pour ceux qui veulent nous faire dîner du fascisme. Le problème est qu’en revanche, la question de savoir jusqu’où l’on doit aller dans la sécurité existe, et que je ne connais pas de réponse simple.

    En y réfléchissant un peu, on se rend compte qu’un pays comme la France qui s’engage militairement/politiquement (à tort ou à raison ce n’est pas la question) sera forcément menacé pour ses prises de position. En conséquence, les oppositions violentes peuvent apparaître, et donc mener à des attentats. Que faire? Ne plus participer à la politique internationale? Difficile. Ne plus intervenir militairement? Et que faire quand un état nous demande de l’aide? Je n’ai pas plus de réponse simple à ces questions qu’en ont les politiques.

    Au-delà de ça: la connexion mondiale des gens par les réseaux sociaux, internet, la téléphonie portable et j’en passe créent des trous dans le filet de nos surveillants. Toute la question est alors de savoir: on surveille qui, et surtout on surveille pour quelle raison. La légitimité d’une surveillance en anticipation (HADOPI pour le piratage pour simplifier) n’est pas efficace vue la volumétrie des données qui circulent. Pourtant, bien des politiques, faute de compréhension du système, faute aussi à des opinions trop autoritaires et passéistes.

    Je m’interroge vraiment. Je n’arrive pas à cautionner un flicage massif, tout en comprenant les enjeux représentés par la sécurité publique. Trouver un équilibre n’a rien de simple, et bien trop souvent j’entends des confrontations houleuses parce que chacun pousse trop loin le raisonnement (le sécuritaire vs le libertaire).

    Si quelqu’un a des idées, je pense que ce serait un bon point de départ pour des débats intelligents et sereins.

  11. Je ne veux certes pas de loi plus contraignante, mais puisque l’on parle de Dieudonné :
    – d’une part, on se sert des lois pour l’empêcher de distiller son venin
    – de l’autre, on utilise des kalatch pour apparemment le même but.
    À y réfléchir, je préfère les lois.

  12. Pour moi, ils se retournent dans leur tombe pour d’autres raisons.

    Qui se souvient de la « vraie » raison de la création de Charlie Hebdo ?

    Notre belle république, qui se lève comme un seul homme et qui manifeste par millions en scandant « je suis Charlie » a censuré ces mêmes dessinateurs (Cabu, Wolinski) en allant jusqu’à _interdire_ leur journal (Hara-Kiri). Alors pour continuer à publier ils ont créé leurs fanzines : « grosse bertha » pour l’un (Cabu) « Charlie »(mensuel) pour d’autres (Choron, Cavanna).Cavanna décide d’en faire une version hebdomadaire qu’il appelle « l’hebdo hara-kiri » c’est sous ce titre qu’ils publient le fameux « bal tragique à Colombey : un mort ». Fâché, le ministre de l’intérieur de notre belle république décide d’interdire l’hebdo, et pour lui faire un pied de nez, ils continuent à le publier en changeant juste son nom en « Charlie hebdo ». Le nom de Charlie venant de Charlie Brown de Peanuts qui avait inspiré le mensuel, et du pied de nez à la république qui les avait censurés en faisant référence à Charles de Gaulle.

    Et aujourd’hui ces immondices qui nous servent de dirigeants viennent nous parler de liberté d’expression, de droit de la presse à publier… Ils sont tous « charlie » alors qu’ils les interdisaient il y a 40 ans.

    C’est à gerber !

    #je NE suis _PAS_ Charlie

    #je suis HARA-KIRI

  13. Perso, c’est aussi pour cela que je n’ai participé à aucun rassemblement ; je suis resté à la périphérie, avant, après ; écoutant…la rue.
    Je ne voulais pas cautionner quelque chose de l’ordre du :
    … »Tout à coup, une porte s’ouvre: entre silencieusement le vice appuyé sur le bras du crime, Monsieur de Talleyrand soutenu par Monsieur Fouché »…

  14. Merci pour cette longue réflexion, j’en ai apprécié la lecture.

    Je connais, ainsi que mes amis Charlie Hebdo depuis des années et je l’ai souvent acheté, j’ai réussi à avoir un numéro 1178 une semaine après sa sortie en Belgique

    Par contre, Reflets je ne connaissais pas du tout et je suis tombée (comme la fille de papier) non as de …. mais sur votre page et je compte bien lire d’autres articles.

    Vos pensées reflètent la France, et son gouvernement; je me demande, Monsieur Menkevick, ce que vous diriez de la Belgique ou du Luxembourg

  15. Je viens de lire votre article et force est de constater que votre analyse est globalement en phase avec le billet intitulé « Charlie et ses drôles de drames ! » que j’ai posté sur mon blog au cours de la même période.
    Dans l’hypothèse où vous souhaiteriez y jeter un oeil, en voici le lien d’accès :
    http://phayakhrut.tumblr.com/post/108079440768/charlie-et-ses-droles-de-drames

    Que 2015 soit bénéfique à la presse « rebelle » libre et longue vie à Reflets.info !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *