La République des fiches

«Pour réduire la fraude, le premier impératif me paraît être la sensibilisation des acteurs des prestations sociales (…). Cette culture du contrôle, de la sanction, du ciblage, que l’on connaît dans l’administration fiscale, doit se
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

5 thoughts on “La République des fiches”

  1. Big Big Brother avance à pas de fourmis. Soyons heureux, nous avons connu un monde où le vrai droit à l’oubli existait de fait, car le fond du problème est là.
    Soyons tristes, nos enfants ne le verront jamais, ils sont déjà fichés quelque part, et pas seulement dans le livre de la classe des petites sections de maternelle pour raconter les histoires de Tchoupi.
    Qui a parlé de nous rendre nos libertés individuelles, même les plus élémentaires ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *