La France toujours dans le quart-monde numérique du très haut débit

Numéricable à beau expliquer dans ses communiqués de presse que grâce à sa fibre Canada Dry et son upload asmathique Paris est devenue la capitale européenne de la fibre optique (ne riez pas cette information blague a été relayée par de nombreux confrères), le FTTH Council vient nous rappeler tous les ans à quel point la France est ridicule en matière de déploiement du très haut débit. Plutôt qu’un long discours, pour une fois, nous allons vous proposer un beau schéma de pipeautage augmenté de nos FAI:

Vous, ne rêvez pas, il s’agit bien des chiffres de février 2012.

Pour bien comprendre le schéma maintenant il faut savoir que :

En bleu sont représentés les taux de pénétration du FTTH : la vraie fibre optique, celle qui arrive chez vous avec une bande passante en envoi de données symétrique (sauf en France) équivalente à celle de la réception de données.

En orange sont représentes les taux de pénétration du FTTB : la fibre optique Canada Dry qui échoue au pied de votre immeuble et qui se termine par du RJ45 ou du cuivre pour arriver chez vous. En France c’est Numericable qui propose ça. avec un débit en envoi de données équivalent à 5% du débit en réception de données, soit en fait même pas de quoi faire du vrai 100 mégas en téléchargement (car oui, quand on télécharge, on envoie aussi)…

Et là, grand moment de solitude, si l’on devait considérer que seule la véritable fibre optique devait être représentée sur ce schéma, nous ne serions probablement pas dessus ! Ridicule : la Turquie affiche un taux de pénétration du FTTH qui est le double du notre !

Faut-il que nous rappelions à Monsieur Eric Besson son fameux plan Numérique 2012 où la France deviendrait une nation incontournable du THD ? Oh WAIT… ON EST EN 2012 ! Monsieur le ministre… la pioche… La pioche… monsieur le Ministre… En 2012 Monsieur Besson devrait tenter de se recycler dans les BTP, des millions d’internautes attendent toujours la fibre promise.

Ah ils sont beaux nos FAI à revendiquer des millions de prises très haut débit… Et que dire de l’ARCEP qui semble avoir des chiffres d’une autre planète

Honteux.

Twitter Facebook Google Plus email

22 thoughts on “La France toujours dans le quart-monde numérique du très haut débit”

    1. Il y a bien eu un jugement, Numéricable a gagné ils ont obtenu le droit de parler de fibre dans leur communication, même si dans les faits ils pourraient vendre du rj11 depuis ton immeuble jusqu’à un câble sous-marin à Marseilles et qu’ils appelleraient ça de la fibre.

  1. « Les EAU bloquent l’accès à l’intégralité des sites israéliens. Ils tentent de faire de même pour les sites homosexuels, de rencontres en anglais (mais pas en arabe), et quelques-uns au contenu politique. A Dubaï, les emails et les conversations téléphoniques sont sous surveillance ; aucune loi n’existe concernant la protection de la vie privée. »

    Mais au moins il sont l’exemple pour la ftth, hein. >_>

    1. UK, Germany et Spain sont absents car d’après eux ils ont un taux de pénétration de moins de 1%.

      D’un autre côté l’Allemagne et les Pays-Bas ont valorisé depuis le début le cable.

      Après je reste quant même assez dubitatifs sur ces estimations. L’aden se vante même d’être enfin rentré dans lee top des 1% http://prod.aden-france.org/index.php?option=com_content&view=article&id=288:la-france-le-portugal-la-republique-tcheque-et-la-bulgarie-rejoignent-les-economies-europeennes-les-plus-avancees-en-matiere-de-ftth-fibre-to-the-home&catid=46:dossiers-a-livres-blancs&Itemid=76

      Bref que la france soit en retard certes, mais de voir la hongrie dans le classement quant on sait que deja on rame pour avoir l’adsl à Buda et que le reste du pays tourne avec du v90 (chez les 2 opérateurs historiques+orange) je reste assez dubitatif.

  2. En même temps, il faut souligner quatre faits qui ( entre autres ) expliquent cette situation :
    – le réseau cuivre de l’opérateur historique est plutôt de meilleure qualité que chez pas mal …
    – les débits en ADSL sont relativement acceptables pour la majorité des abonnés
    – L’opérateur historique n’a aucune raison objective de remplacer les boucles locales cuivres alors qu’elles lui rapportent largement
    – les collectivités ( les élus ) qui n’y comprennent rien, ont déployé de la fibre pour le plus grand profit des opérateurs sans jamais négocier/exiger que soit améliorée la boucle locale …

    Par contre, je ne partage pas le jugement « technique » ( ou plutot la confusion ) qui fait du FTTB de numéricable une solution technique qui aménerait à un déséquilibre de débits upload/download . Le choix de l’asymétrie est un choix commercial .

      1. 1 méga il faut être chanceux …
        Et tout ca sans parler des pratique commercial de numericable:
        -Premier appel »Oui oui on va vous mettre la fibre pas de problème, votre adresse et couverte, on vous envoi tout le matos, signez ici »
        -trois jours plus tard: « en fait on a regardés, c’est pas possible pour la fibre, mais on vous a mis du 20 méga à la place »

        Bref, un petit routeur gratuit :)

      2. on est bien d’accord, mais si le client numéricable est à 1mb/s en up, c’est parceque les commerciaux qui gérent ses boites ont décrété que les usages étaient asymétriques, puisque minitelliques …
        Reste que le client adsl comme moi ( cuivre 4/10 pourrave sur plus de 3km toussa ) qui a un ratio up/down de 1/3 ( avec parfois un truc que je piges pas sur un ADSL théorique c’est quasiment un ration de 1 ) est moins maltraité que celui de numéricable … mais le FTTB n’a rien a voir là dedans .

        mais on se trouve confronté à un foutu probléme :
        quels choix politiques ( c’est a dire quelles priorités ) pour assurer la couverture universelle en FTT(x) ? Symétrie ou pas ? Couverture du plus dense au moins dense ou l’inverse ? FTTH, FTTB ou fibre jusque au dernier sous répartiteur ? Quel statut pour l’opérateur réseau physique ? Toutes ces questions qui sont des questions importantes puisqu »elle impactent l’avenir, on est pas trés nombreux à vouloir les poser … Alors qu’elles impacteront l’avenir du réseau , centré ou a-centré , donc l’avenir des pratiques et des usages …
        Mais tout le monde (enfin presque ) préfére ratiociner sur le mode « droit légitime des zauteurs za vivre du fruit de leur travail hadopi toussa  » …
        Tu dis 1Mb/s c’est minable, et j’en suis tout autant que toi persuadé , mais en l’état , la pénétration de la FTTH change pas grand chose au débit UP …
        FTT(*) + symétrie, là on serait dans de l’intéressant …

  3. J’arrive plus à retrouver l’article où j’ai lu ça, mais il me semble que les pays de l’est ont attendu vachement longtemps avant de passer au haut-débit, ce qui leur a permis de faire le bond rtc -> fibre optique, sans passer par la case adsl.
    Aujourd’hui, les grandes villes sont raccordées à la fibre 100 mbits, mais dans les campagnes c’est toujours le 56k, et encore quand il y a internet.

    Finalement on n’est pas trop mal lotis.

    1. finalement on est pas trop mal lotis ?
      tiens, petit cas pratique :
      j’habite en zone urbaine, dans un ensemble prés de 500 logements, ou, malheureusement, le déploiment de la boucle locale a eu lieu dans les années 70, àpâcher, … résultat : entre 1,8 et 3 Mb/s en down, et entre 280 kb/s et 1mb/s en up , pas de téloche, etc …
      A coté de ça, certains pôtes ( mamies du cantal ? ) , au fin fond de la campagne profonde, mais prés du DSLAM ont du 10Mb/s sans probléme …

      Le probléme reste politique, un probléme politique d’aménagement du territoire … Quelles priorités, dans quelles zones , et aprés on se pose la question de quelle technique … Je ne suis pas sur que la situation, par exemple de la Turquie ( et de pas mal d’autres des pays bien classés ), soit plus favorable au réseau en général que celle de la France .
      La France a bénéficié d’un réseau téléphonique de bonne qualité, déployé en un temps ou l’aménagement du territoire n’étais pas une obscénité …
      Le probléme est que ce réseau doit évoluer en fonction de nouveaux usages, mais que le « marché » a remplaçé l’ aménagement du territoire … et que j’ai comme un doute …
      En ce sens, l’article de bluetouff me semble pécher par un coté parisiano-centriste trés …
      Il est des zones du territoire ou on a pas internet ( enfin, si, en 56k , parfois en 512k ) mais ou, en plus, on a plus la télé depuis le passage à la TNT …

  4. Que représente 100% sur ce graphique ? La population d’un pays ou bien les abonnés au Net ?

    Sinon faut voir le bon côté des choses : nul doute qu’on sera un jour les champions de l’ADSL … quand le reste de la planète aura évolué ou sera directement passé à la fibre et au mobile qui speede.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *